- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Le maire du 1er arrondissement de Franceville échappe de justesse à une condamnation

Le maire du 1er arrondissement de la commune de Franceville, Jules Ferry Ndounou Ngouandjila a échappé de peu à une condamnation pour injure publique à l’encontre d’un policier dans l’exercice de ses fonctions et du gouverneur de la province du Haut-Ogooué (sud-est), Bertrand Moudounga, a appris vendredi l’AGP de source judiciaire.

M. Ndounou Ngouadjila été entendu par le procure de la République du tribunal de Francevillela qui l’a relaxé après qu’il est demandé sincèrement des pardons à ses victimes, a indiqué la source.

La semaine dernière, au cours d’un contrôle de routine, un policier, le brigadier Mendome interpelle le chauffeur du maire Ndounou. Malheureusement, le véhicule n’avait aucun papier à jour. Le policier demande au chauffeur de se garer, mais celui-ci ne s’exécute pas et fait appel à son patron.

Une brouille se déclenche entre le policier le maire. Ce dernier se met en gueuler copieusement bourre le policier d’injures et de dénigrements, rapporte-t-on.

Et comme il n’y a jamais un sans deux, le Gouverneur Bertrand Moundounga passe par là de façon fortuite et trouve les deux compatriotes aux prises. Il s’arrête puis demande ce qu’il se passe.

Le policier résume rapidement la situation au patron de la province. D’après nos informations, le gouverneur aurait dit : « Eh bien, vous faites votre boulot ! »

Cette ’’diatribe’’ n’aurait pas plus au maire Jules Ferry Ndounou Ngouandjila. Il aurait alors changé de cible, s’en prenant désormais au gouverneur qu’il aurait aussi minimisé dans ses propos.

Décidément, on pourrait penser que le gouverneur du Haut-Ogooué n’a pas de chance avec les maires.

En février dernier, accompagnant le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga dans une tournée qui commençait par le Haut-Ogooué pour se terminer dans la province voisine de l’Ogooué-Lolo, en passant par Moanda, Mounana et Lastourville, le maire de Moanda, Jean Rémi Lépémangoye, actuellement en détention pour malversation financière à la prison centrale de Franceville, a marmonné des paroles peu amènes à l’encontre du gouverneur et de son hôte.

La réaction véhémente du gouverneur Bertrand Moundounga en prélude à la séance de travail a bien prouvé qu’il y avait un malaise.

L’heure de l’Emergence a sonné et les maires ne semblent plus intouchables quel que soit leur bord politique.
 


SUR LE MÊME SUJET
Insécurité : Le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville monte au créneau
Pour lutter efficacement contre l’insécurité galopante dans sa circonscription administrative, le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville, Serge William Akassaga, a, au cours d’une mise au point organisée ce mardi, à son cabinet de travail, appelé les chefs des quartiers à accroître la sensibilisation dans leur zone de compétence respective. Cette rencontre fait suite à l’altercation du week-end écoulé entre des civils et des militaires qui a fait un mort côté civil, dans la conglomération des Akébés. Sur ce, le Maire a indiqué aux Chefs des quartiers qu’il entendait se prononcer au terme de l’enquête diligenté par les ...
Lire l'article [1]
Le maire de Franceville (512 km au sud est de Libreville), le général d’Armée Jean Pierre Doumbenény a décidé mardi de fermer l’avenue De Brazza à la circulation des bus et des véhicules lourds. ’’ A partir de lundi, les bus et les gros véhicules ne passeront plus par la Corniche. Par le nom on comprend déjà que c’est une route qui présente un danger. Ils passeront désormais par Saint-Hilaire, Grand village, Menaye, Mangoungou et Mamadou avant de sortir au gouvernorat. Seuls les petits taxis passeront par la corniche et les autres petits véhicules privés ’’, a indiqué le général ...
Lire l'article [2]
Le maire du 1er arrondissement de Makokou, Fulbert Pwoko, veut discipliner les automobilistes qui mettent en danger la vie des riverains dans sa sphère de compétence, rapporte mardi le correspondant de l’AGP. Le maire informe « les taximen, clandomen et autres automobilistes, qu’il est strictement interdit de contourner devant le marché de Zoatab », ceci, précise-t-il dans un communiqué radiodiffusé ce lundi, «dans le souci de minimiser les risques d’accidents devant les marchés et les édifices publics ». « Tout automobilistes qui sera surpris en train d’effectuer cette manœuvre sera passible d’une amende allant de 20.000 à 50.000 F CFA. », prévient-il. Il ...
Lire l'article [3]
PORT-GENTIL (AGP) – Le maire adjoint du 1er arrondissement de la ville de Port-Gentil, Moussa Bomangoye Akameyong, a affirmé mardi que Jules André Ndjambé, maire de la cité pétrolière, n’a jamais été démis de ses fonctions. ’’Pour constater la démission d'un maire, il faut sa mort ou alors sa propre démission qui doit être entérinée par le conseil municipal’’, a déclaré M. Bomangoye Akameyong dans un entretien à l’AGP, en réponse à une rumeur née à la suite d’une information distillée par le chaîne d’information Africa 24 pendant la récente campagne électorale. ’’La démission d'un maire ne se fait pas de ...
Lire l'article [4]
Port-Gentil, 4 septembre (GABONEWS) - Le maire du 2ème arrondissement de Port-Gentil, capitale économique, JOËl Pono Opapé, a lancé un appel au calme face aux violences qui gagnent en intensité dans cette cité et ayant déjà causé la mort de 2 personnes suivies de 200 arrestations parmi les émeutiers, a-t-on appris ce vendredi de sources concordantes. Monsieur Pono Opapé, dans cet appel lancé dans la soirée sur les antennes de la chaîne provinciale de la Radiodiffusion gabonaise, s’est inquiété de l’ampleur des débordements qui pourraient dépasser l’insurrection que la deuxième ville pays avait connue en 1993, date de ...
Lire l'article [5]
Le maire du 1er arrondissement, Alphonse Moussavou Doukaga a jugé mercredi au cours d’une réunion d’information de ‘’scabreuse’’ la gestion du maire de la commune de Mouila, Christian Kombila Kombila, rapporte vendredi le correspondant local de l’AGP. M. Moussavou Doukaga a qualifié la gestion administrative, financière et sociale du maire de la ville de scabreuse, car selon lui, il y a beaucoup de choses qui ne vont pas dans le bons sens, sept mois après la mise en place du conseil municipal. A travers cette dénonciation, M Moussavou Doukaga, interpellait son supérieur à rectifier sa manière de gérer la cité, pour ne ...
Lire l'article [6]
L’édile du premier arrondissement de la Commune de Mouila, Alphonse Moussavou Doukaga, a dénoncé la gestion qu’il a qualifié de « scabreuse » du Maire central de la ville, Christian Kombila, au cours d’une réunion publique mercredi dans la salle polyvalente du Complexe Administratif. « Quelqu’un qui n’a pas la fonction de comptable dûment désignée par les pouvoirs publics ne peut pas manier de l’argent. Or, la première décision prise par le Maire central, c’est de s’auto-désigner comptable et gestionnaire. Il s’amuse à aller collecter ou recevoir les recettes qui sont issues ou prélevées par les régisseurs dans toutes les ...
Lire l'article [7]
Le gouverneur de la Province du Haut-Ogooué, M. Bertrand Moundounga, a appelé les responsables administratifs en poste à Franceville au respect strict des principes régissant l’administration en mettant notamment en exergue les notions de ponctualité, de responsabilité et de disponibilité. Au cours d’une séance de travail tenue mardi avec les chefs de service et autres directeurs installés à Franceville, M. Moundounga a demandé aux uns et aux autres d’accomplir consciencieusement leur travail et de se mettre au service des usagers. ‘’Nous sommes des fonctionnaires affectés ici pour servir les usagers’’, a-t-il lancé à l’endroit de ses interlocuteurs tout en les incitant à ...
Lire l'article [8]
La délégation spéciale de la commune de Franceville a recouvré la somme de 36, 710 millions de FCFA durant les six mois de son exercice, a indiqué Bertrand Moundounga, président de cette délégation, lors du passage de témoin, vendredi, avec le nouveau maire de Franceville. ''Au moment où je vous passe le témoin, la délégation spéciale de Franceville a recouvré 36,710 millions de FCFA comptabilisés dans les livres des écritures du Trésor public '', a déclaré Bertrand Moundounga. En plus de ces recouvrements considérés comme louables, la délégation spéciale de Franceville se félicite d'avoir délivré 749 actes de naissance durant cette période, ...
Lire l'article [9]
Le candidat du Centre des libéraux réformateurs (CLR Majorité), serge william Akassaga, a été élu dimanche, maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville, au cours de la session extraordinaire du conseil municipal, a GABONEWS. M. Akassaga aura pour unique maire adjoint Garvais Oniane (CLR, majorité), tous deux élus avec 16 voix sur 18 et 2 bulletins nuls. Par ailleurs, cet arrondissement aura 18 conseiller, dont 8 pour CLR, 5 pour le Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir), 3 pour le Rassemblement pour le Gabon (RPG, majorité) et 2 pour l'Union du peuple gabonais (UPG- opposition).
Lire l'article [10]
Insécurité : Le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville monte au créneau
Le maire de Franceville ferme l’avenue De Brazza à la circulation des bus et des véhicules lourds
Le maire du 1er arrondissement de Makokou veut discipliner les automobilistes
Politique : le maire de Port-Gentil est toujours en fonction, selon le maire adjoint du 1er arrondissement de la capitale économique
Gabon: Le Maire du 2ème arrondissement de Port-Gentil appelle au calme
Gabon: Ngounié/Municipalité : Le maire du 1er arrondissement juge la gestion du maire de la commune de Mouila de ’’scabreuse’’
Gabon: L’édile du premier arrondissement dénonce la gestion « Scabreuse » du Maire central de la Commune Mouila
Gabon: Administration-Rencontre : M. Bertrand Moundounga appelle au respect des principes administratifs
Economie : Plus de 36 millions de FCFA recouvrés par la délégation spéciale de Franceville
Gabon: Locales 2008: Serge william Akassaga (CLR, majorité) élu maire du 3ème arrondissement de Libreville