Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: une ONG dénonce l’impact de l’exploitation minière sur la population

Auteur/Source: · Date: 17 Août 2010
Catégorie(s): Environnement

Irradiation, pollution des rivières, disparition de la pêche: dans un rapport publié lundi, l’ONG Brainforest alerte sur les impacts de l’exploitation minière des sociétés françaises Areva et Eramet, sur les populations dans l’est du Gabon.
“Des projets qui engendrent des milliards d’investissements, en grande partie étrangers (…), avec des retombées économiques considérables, ne doivent pas se faire au détriment des populations locales et de l’environnement”, conclut le rapport “Impacts de l’exploitation minière sur les populations locales et l’environnement dans le Haut-Ogooué” (est), publié à la veille de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du pays.
“L’Etat gabonais doit promouvoir une gestion durable et concertée des ressources naturelles”, indique le rapport qui pointe particulièrement le manque d’information des populations.
Brainforest a étudié trois sites: Mounana, où l’uranium a été exploité par la Comuf (Compagnie des mines d’uranium de Franceville, filiale du français Areva) “pendant plus de quarante ans”; Moanda, où la Comilog (Compagnie minière de l’Ogooué, filiale du français Eramet) exploite depuis 1962 le manganèse; et Poubara où un grand barrage doit voir le jour pour satisfaire notamment les besoins en énergie de Comilog.
“Le manque d’information concernant la situation radiologique (à Mounana) est inacceptable”, note ainsi l’ONG, qui décrit la “proximité entre les différents quartiers de Mounana et les zones présentant un risque” d’exposition forte à la radioactivité.
Elle estime par ailleurs que “l’indépendance du CNPPRI (Centre national de prévention et de protection contre les rayons ionisants, chargé de la surveillance radiologique) (…) pose question lorsqu’on sait que la Comuf finance depuis des années cet organe +indépendant+ du ministère des Mines”.
Les résultats de la surveillance radiologique n’ont jamais été communiqués aux autorités locales et à la population, affirme Brainforest, qui réclame une étude indépendante, soupçonnant que les mesures du CNPPRI soient partielles.
A Moanda, les cours d’eau ont été envasés et pollués par des boues et déchets provenant de l’exploitation du manganèse par Comilog, modifiant “considérablement les activités de populations” qui doivent parcourir des kilomètres pour chasser, rencontrent des difficultés à trouver de l’eau consommable et ont dû abandonner la pêche sur certains cours d’eau.
L’ONG concède cependant que “la Comilog a pris compte de l’ampleur des impacts de ses activités sur l’environnement”.
A Poubara enfin, le “plus grand projet hydroélectrique du Gabon”, doit “submerger une surface de 46km²” sans que les populations locales n’aient été visitées “pour la concertation, la négociation de (…) compensations, ni l’inventaire des activités prévu”, contrairement à ce que l’étude d’impact prévoyait, affirme Brainforest.
L’exploitation de l’uranium par Areva au Gabon a cessé il y a une dizaine d’années, mais elle pourrait reprendre sur d’autre sites.
Le manganèse représente la deuxième industrie exportatrice du Gabon. Comilog, avec une production de minerai de 3,3 millions de tonnes en 2007, est le deuxième producteur mondial de minerai de manganèse à haute teneur, selon Eramet.
 


SUR LE MÊME SUJET
La COMILOG va construire une école des mines à Moanda
La Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français ERAMET, va construire une école des mines à Moanda, localité à environ 600 km au sud-est de Libreville, où elle exploite le manganèse depuis 1960, a annoncé le président Ali Bongo Ondimba, jeudi à Franceville, lors de la conférence de presse marquant la fin du 7ème conseil des ministres délocalisé. L’école des mines doit former dans les métiers de la métallurgie. Elle va ainsi permettre à la COMILOG de disposer d’une main d’oeuvre qualifiée, dans la perspective de la mise en production, en 2012, de son complexe métallurgique de Moanda ...
Lire l'article
Gabon : la pollution minière mise en accusation
Par Georges Dougueli Élu et habitants de la région de Moanda demandent réparation à la Comilog pour l’impact environnemental de ses activités de production de manganèse. La filiale d’Eramet affiche ses « réserves sur le fondement » de cette plainte collective, la première du pays. Etrange destin que celui de la ville de Moanda. Celle qui somnolait à 700 km au sud-est de Libreville et n’était qu’une bourgade perdue dans le paysage montagneux du Haut-Ogooué a vu son destin basculer au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, quand le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a découvert dans ses entrailles un ...
Lire l'article
La Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français ERAMET, est poursuivie en justice pour pollution sur son site d’exploitation de manganèse de Moanda, dans le sud-est du Gabon, a appris l'AGP. Vendredi dernier, quatre ONG dont Brainforest, le député de l’opposition Jean Valentin Leyama et un collectif d’habitants de Moanda ont déposé une plainte au tribunal de Libreville contre la COMILOG. L’avocat de la défense, Me Paulette Oyane Ondo, réclame une indemnisation de 490 milliards de FCFA au titre des préjudices subis par les populations depuis 49 ans que dure l’exploitation de manganèse à Moanda. ‘’Des telles violations portant atteinte ...
Lire l'article
La Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français ERAMET, qui exploite le manganèse dans le sud-est du Gabon, a clôturé l’année 2010 avec un chiffre d’affaires de 1218 milliards de FCFA, en hausse 44 % par rapport à celui de 2009 qui était de 845,5 milliards de FCFA. Selon une source proche de la société, la COMILOG représente à elle seule 51% du chiffre d’affaires global du groupe ERAMET, un résultat exceptionnel à mettre à l’actif d’une conjoncture très favorable dans le secteur des mines, marqué en 2010 par une forte progression des prix et ...
Lire l'article
La Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG), qui exploite le manganèse dans le sud-est du Gabon, a clôturé le troisième trimestre de l'année 2010 avec un chiffre d'affaires de 286,6 milliards de FCFA, en hausse de 35% par rapport à la même période l'année dernière, rapporte mercredi le quotidien l'Union, citant des sources proches de l'entreprise. ( Ces neuf derniers mois, la COMILOG, filiale du groupe français ERAMET, a réalisé un chiffre d'affaires de 898 milliards de FCFA, en hausse de 54% par rapport à la même période l'année dernière, indiquent les mêmes sources. Le groupe ERAMET a ...
Lire l'article
Comment concilier exploitation industrielle des matières premières et préservation des équilibres écologiques ? Irradiation, pollution des eaux, disparition de la pêche… Le rapport publié le 16 août par l’ONG Brainforest concernant les impacts de l’exploitation minière sur les populations locales et l’environnement dans le Haut-Ogooué (est du pays) rappelle aux opérateurs et aux pouvoirs publics que les erreurs du passé ont de lourdes conséquences, actuelles, sur l’environnement et la santé. À Mounana, la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf), filiale du groupe français Areva, a exploité des gisements d’uranium pendant près de quarante ans. Alors qu’elle a cessé ses opérations en ...
Lire l'article
Trois zones sont concernés par cette étude ; Mounana, où l'uranium a été exploité pendant plus de quarante ans, par la Compagnie des mines d'uranium de Franceville (COMUF), une filiale du groupe français Areva. Le site d’extraction du manganèse de Moanda, où la Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG), filiale du français Eramet, exerce depuis 1962 et la zone de Poubara, pressentie pour héberger le «plus grand projet hydroélectrique du Gabon», un grand barrage destiné à fournir de l’énergie à la COMILOG et qui va «submerger une surface de 46 km2 sans que les populations locales n'aient été visitées pour la ...
Lire l'article
Un rapport de l'ONG Brainforest dénonce les effets nocifs des activités minières d’Areva et Eramet sur les populations. Dans son rapport rendu public ce lundi, l’ONG Brainforest, tire la sonnette d’alarme sur la nuisibilité des projets d’exploitation minière, des sociétés françaises Areva et Eramet, sur "les populations locales et l'environnement dans le Haut-Ogooué", à l'est du Gabon. Des projets très rentables d’un point de vue économique, mais qui, selon l’ONG "ne doivent pas se faire au détriment des populations locales et de l'environnement". Selon ledit document, les populations des zones d’études concernées sont menacées par la radioactivité, la pollution des ...
Lire l'article
Baisse de 32% de la production de manganèse au Gabon
La production de manganèse a baissé de 32% au Gabon du fait de la crise que traverse ce secteur au niveau mondial depuis le 3ème trimestre 2008, a appris la PANA vendredi auprès de la direction de la Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG), basée dans le sud-est du pays. Selon la direction générale de la COMILOG, "la faiblesse de la demande mondiale de minerai conjuguée à la chute brutale des cours ont eu pour conséquence la baisse de 32% de la production, soit 2 millions de tonnes de manganèse en 2009 contre 3,25 millions de tonnes en 2008". Parallèlement, le chiffre d'affaires ...
Lire l'article
Le Gouverneur de la Province de la Nyanga, Rufin Moutéssayigoué, a réceptionné mardi, les clefs du nouveau dispensaire de Ndénguilila, Chef lieu du district de Moukalaba Douvoungou dans le département de Mougoutsi (sud), rapporte jeudi un journaliste de l'AGP. M. Moutéssayigoué a reçu du représentant de l'entreprise SOCOFI, les clés du dispensaire de cette localité dont les travaux avaient démarré au mois d'Août 2008. La bâtisse, d'une envergure de 160 mètres carrés, comprend deux salles de garde, deux salles d'accouchement, deux salles de pansement, une pharmacie, deux bureaux, et un magasin à coté du logement de l'infirmier mesurant 140 mètres carrés ...
Lire l'article
La COMILOG va construire une école des mines à Moanda
Gabon : la pollution minière mise en accusation
La COMILOG poursuivie en justice pour pollution
La COMILOG a réalisé un chiffre d’affaires de 1218 milliards de FCFA en 2010
Le chiffre d’affaires de la COMILOG en hausse de 35% au 3ème trimestre 2010
Gabon: Mines : Areva, Eramet et les erreurs du passé
Gabon : Brainforest tire sur Areva et Eramet
Gabon : Deux sociétés minières françaises polluent l’est du pays
Baisse de 32% de la production de manganèse au Gabon
Gabon: Santé : Le nouveau dispensaire de Ndénguilila livré à la population


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Août 2010
Catégorie(s): Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*