- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Les ministres africains de l’environnement en conclave à Libreville

Une conférence des ministres africains de l’environnement s’est ouverte, lundi à Libreville, pour arrêter une position commune à défendre par l’Afrique, lors de la 10ème réunion de la Conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique (COP 10) prévu 18 au 29 octobre prochain à Nagoya, au Japon. Axée sur le thème «Biodiversité et lutte contre la pauvreté: quelles opportunités pour l’Afrique», la rencontre de six jours (12-17 septembre) a été précédée dimanche par la réunion des experts chargés de préparer les dossiers de la conférence ministérielle qui doit également fixer la position commune à adopter par le contient africain dans la gestion de la diversité biologique, lors de l’assemblée générale des Nations unies qui se tiendra à New York (Etats-Unis) du 20 au 22 septembre prochain.

Comment faire pour que l’Afrique puisse profiter de ses efforts en matière de préservation de la diversité biologique? C’est à cette question, entre autres, que vont tenter de répondre les ministres africains de l’environnement réunis dans la capitale gabonaise. D’où l’importance d’avoir sur les questions de conservation et de réchauffement climatique une «vision panafricaine», débarrassée de tout relent nationaliste, indique-t-on de source proche de la conférence. Pour les Africains, l’objectif consiste à se choisir un «avocat», le meilleur possible, pour défendre la cause écologique du continent, en dehors de toute considération de leadership économique ou politique, ajoute-t-on de même source, soulignant que la gestion de la biodiversité est un atout majeur pour l’Afrique dans sa lutte contre la précarité et la pauvreté.

Le bassin du Congo situé en Afrique central est le refuge d’un massif forestier que l’on considère comme le deuxième poumon écologique de la planète, après l’Amazonie en Amérique du sud. Pour les participants à la conférence de Libreville, il s’agit «d’explorer toutes les pistes et de tirer profit de tout ce que peut offrir la biodiversité en Afrique», a expliqué le ministre gabonais en charge de l’environnement, M. Rufin Pacôme Ondzounga, au cours d’une conférence de presse en prélude à la rencontre de six jours. Etant entendu que la biodiversité ne se limite pas seulement à la faune et à la flore mais à l’ensemble des espèces vivantes dont l’homme, a indiqué M. Ondzounga, ajoutant que c’est pour cette raison la conférence se penchera aussi sur la gestion des déchets et la préservation du mode de vie en zone rurale


SUR LE MÊME SUJET
Une soixantaine de délégués en provenance des 22 pays membres de la Conférence ministérielle des Etats Africains riverains de l'océan Atlantique (COMHAFAT) ont entamé, mercredi à Libreville, un conclave destiné à rechercher les voies et moyens de dynamiser la production aquacole du continent, encore très insignifiante. En dépit d’un potentiel avéré, la part de l’Afrique dans la production aquacole mondiale n’est que de 1,8%, a déploré le secrétaire exécutif de la COMHAFAT, M. Hachim El Ayoubi, citant l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), à l’ouverture d’un séminaire sur les stratégies de développement de l’aquaculture ...
Lire l'article [1]
Le Gabon va abriter un centre d'excellence de la préservation de la Biodiversité, destiné notamment à assurer la connaissance de l'ensemble de la biodiversité et des ressources naturelles, a appris l'AGP. Le centre d'excellence de la préservation de la Biodiversité devra "assurer la connaissance de l'ensemble de la Biodiversité et des ressources naturelles, en vue d'une gestion durable et responsable à forte valeur ajoutée qui concilie les impératifs de développement et les contraintes de la conservation", a expliqué le ministre gabonais délégué à l'économie, Paul Boundoukou Latha. M. Boundoukou Latha s'exprimait en marge de la conférence panafricaine de haut niveau sur le ...
Lire l'article [2]
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba présidera mardi, un conseil des ministres au palais présidentiel, indique un communiqué officiel. Ce tour de table se tiendra alors que la capitale Libreville abrite une importante conférence sur la biodiversité en prélude à la convention sur la diversité biologique prévue en octobre prochain Nagoya (Japon).
Lire l'article [3]
Le gouvernement, réuni en  Conseil des ministres  jeudi dernier, a entériné la requête du ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement durable, Martin Mabala, pour  le report « à une date ultérieure, de l’organisation de la Conférence sur la biodiversité » qui devait se tenir dans les prochains mois dans la capitale gabonaise. Premièrement prévue pour se tenir les 2 et 3 juin prochains à Libreville, la rencontre était par ailleurs annoncée sous l’intitulée de « Conférence internationale sur les enjeux de la protection des ressources biologiques en Afrique ». L’évènement reporté, devrait être organisée par l’Etat Gabonais, l’Union ...
Lire l'article [4]
A l’occasion de l’Année internationale de la biodiversité, Libreville abritera les 2 et 3 juin prochains une conférence internationale sur les enjeux de la protection des ressources biologiques en Afrique. Les chefs d’Etat et de gouvernement du continent, les ministres, experts scientifiques, acteurs du secteur privé et représentants d’organisations internationales seront réunis à Libreville les 2 et 3 juin prochains pour la conférence internationale sur les enjeux de la protection des ressources biologiques en Afrique. Organisée en partenariat avec le Secrétariat de la Convention des Nations unies sur la Diversité Biologique (CDB) et l’Union Internationale pour la Conservation ...
Lire l'article [5]
Le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, rendant public le communiqué final du Conseil des ministres de vendredi, a annoncé l'organisation au mois de septembre prochain, de la première conférence des pays africains. Selon la note lue par la Ministre de la Communication, cette conférence sera axée sur le thème « Biodiversité, réduction de la pauvreté et développement ». Cette importante rencontre africaine sera organisée avec collaboration de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique.
Lire l'article [6]
La capitale gabonaise abrite du 8 au 10 octobre les premières rencontres Afrique-Europe des huissiers de justice qui regroupent près de 150 huissiers de justice venus de 15 pays d'Europe et d'Afrique. Ces assises devraient permettre d'engager une profonde réflexion sur l'implication du droit coutumier dans la justice africaine et les voies d'un partenariat avec les huissiers européens pour harmoniser l'évolution de la profession des "Huissiers de justice, entre tradition et modernisme". Libreville est devenue la capitale internationale des huissiers de justice depuis le 8 octobre et ce jusqu'au 10 octobre, à l'occasion des Premières rencontres Afrique- Europe de ce ...
Lire l'article [7]
Les ministres africains chargés de la Santé et de l’Environnement ont réaffirmé jeudi à Libreville, leur engagement à mettre en œuvre les Déclarations d’Alma Ata et de Ouagadougou sur les soins de santé primaires, de Rio Janeiro, Bamako et Durban sur l’Environnement et le développement. Ainsi, lors de l’ouverture officielle de la Conférence internationale sur la santé et l’Environnement, ils ont tenu à mettre à jour leurs politiques nationales et les cadres de coopération sous régionaux et régionaux pour aborder de manière plus efficace la question des liens entre santé et environnement. Les ministres ont tenu à réactualiser la Déclaration ...
Lire l'article [8]
Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, Laure Olga Gondjout est en route pour Charm el-Cheikh, en Egypte, où se tient vendredi la réunion des chefs de la diplomatie des cinquante trois Etats membres de l’Union africaine, en prélude au XIè Sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Organisation panafricaine prévu du 30 juin au 1er juillet, dans la plus huppée des stations balnéaires de la mer Rouge. Au menu de ce grand rendez-vous des dirigeants du continent, le premier du tout nouveau président de la Commission de l’Union africaine (UA), ...
Lire l'article [9]
La conférence des Nations Unies sur la biodiversité a été lancée le 19 mai à Bonn où sont réunis près de 200 gouvernements pour coordonner la lutte contre l'extinction des espèces dans le monde. D’ici une semaine, les participants devront juger s’ils sont parvenus à mettre en place les moyens nécessaires à l’objectif fixé en 2002 qui visait à ralentir le taux de disparition de la biodiversité d’ici 2010. Réunis depuis le 19 mai à Bonn, en Allemagne, pour la Conférence des Nations Unies sur la biodiversité, près de 200 gouvernements devront déterminer la semaine prochaine s’ils réussiront ou non ...
Lire l'article [10]
Conclave à Libreville pour dynamiser la production aquacole africaine
Un Centre d’excellence de la préservation de la biodiversité au Gabon
Le chef de l’Etat préside un conseil des ministres, mardi
Le Conseil des ministres entérine le report de la Conférence sur la biodiversité
Gabon : Libreville capitale 2010 de la biodiversité
Gabon: Libreville abrite en septembre 2009 la première conférence des pays africains
Gabon : Les huissiers européens et africains en conclave à Libreville
Gabon: Déclaration de Libreville sur la santé et l’environnement en Afrique: les ministres unanimes pour l’engagement des Etats africains
Gabon: UA/ Laure Olga Gondjout au conclave des ministres des Affaires étrangères Charm el-Cheikh, le Sommet des chefs d’Etats (30 juin-1er juillet) mobilise
Environnement : Comment sauvegarder la biodiversité pour assurer les ressources alimentaires de demain’