Socialisez

FacebookTwitterRSS

Quatre ans à l’Etat gabonais pour apurer sa dette intérieure

Auteur/Source: · Date: 24 Sep 2010
Catégorie(s): Economie

Un échéancier étalé sur quatre ans a été fixé par le patronat à l’Etat gabonais pour apurer sa dette intérieure qui s’élève à près de 200 milliards de francs CFA, indique un communiqué publié par le président du Club de Libreville, Henri Claude Oyima.

Le président de la Confédération patronale gabonaise et du Club de Libreville (créanciers locaux) a réuni jeudi les créanciers de l’Etat gabonais à Libreville pour proposer ce nouveau mécanisme de paiement des arriérés de l’Etat antérieurs à l’année 2009 sur une période de 48 mois, au prorata de chaque créancier avec un taux d’intérêt de 4 pc.

“Toutefois, seules les créances supérieures à 100 millions de francs CFA sont concernées par le nouveau mécanisme, intitulé “Club de Libreville 6”, souligne le communiqué. 


SUR LE MÊME SUJET
CAN 2012 : Le Gabon se dote de quatre avions pour desservir les quatre sites de la compétition
Le Gabon s’est doté de quatre avions, trois de type Boeing et un Falcon 900, pour desservir les quatre villes qui vont abriter la 28e édition de la Coupe d’Afrique des Nation (CAN) qu’il co-organise avec la Guinée Equatoriale. Le premier appareil, un Boeing 737 de 140 places, s’est posé sur le tarmac mardi à l’aéroport international Léon Mba de Libreville. "C’est un avion d’une capacité de 140 places, il va assurer la liaison entre Libreville Franceville vis versa et entre le Gabon et la guinée équatoriale notamment entre les quatre sites de la compétition conformément aux engagements du Cocan consignés ...
Lire l'article
Dans le paiement des impayées de l’Etat qui représente à ce jour « 911 milliards de FCFA géré par la Direction générale de la Comptabilité publique, plus de 880 milliards ont été payés au 30 septembre 2010 », annoncé, samedi soir, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, lors de son message à la Nation à l’occasion du premier anniversaire de son investiture. Outre ce « lourd passif » l’Etat « traine » depuis plusieurs années (2004), « plus de 600 milliards ont été réglés pour éponger la dette intérieure », a-t-il ajouté. Pour le chef de l’Etat, l’apurement ...
Lire l'article
Le Club de Libreville, qui regroupe les créanciers privés, pour la plupart des entreprises privées basées à Libreville, a procédé mercredi à un rééchelonnement sur 48 mois de la dette intérieure de l'Etat gabonais de 181 milliards de FCFA, a appris l'AGP. "Le montant global de la dette est normalement de 200 milliards de FCFA", a déclaré le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG) et du Club de Libreville, M. Henri Claude Oyima, PDG de la BGFI Bank. En déduisant de la somme les prélèvements de la TVA, les impayés et retraits opérés après les audits organisées auprès de la DGCP ...
Lire l'article
L'Etat gabonais s'est engagé mercredi à rembourser sur quatre ans 181 milliards de FCFA (près de 276 millions d'euros) de sa dette intérieure contractée avant 2010, aux termes d'un accord signé avec le patronat à Libreville, a-t-on annoncé de source officielle. La convention "porte sur les échéances de la dette intérieure en instance au Trésor public au 31 décembre 2009" et les créances, "après retenue, passent de plus de 200,6 milliards de FCFA" à plus de 181,5 milliards de FCFA (de plus de 305,8 millions d'euros à plus de 276,7 millions d'euros), a expliqué le service de communication du Premier ministre ...
Lire l'article
Le Club de Libreville N°6 a été annoncé le 21 septembre. Il s’agit d’un nouveau mécanisme qui permettra d’échelonner le paiement de la dette de l’Etat gabonais aux entreprises sur une période de 48 mois. L’annonce a été faite, ce même jour, aux chefs d’entreprises par Henri-Claude Oyima, président de la Confédération patronale gabonaise (CPG) et du Club de Libreville. Une convention devrait être signée à ce propos ce 22 septembre à la Primature. A la demande de Paul Biyoghé Mba, Premier ministre et chef du gouvernement, le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG) et du Club de Libreville ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais s’est engagé à payer 6,5 milliards de FCFA à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), le distributeur exclusif de ces produits dans le pays au titre d’une dette qu’il doit à cette entreprise, selon un communique parvenu jeudi à l’AGP. Cet engagement de l’Etat fait suite à un article paru dans le quotidien l’Union, un journal gabonais. Dans cet article, l’entreprise a déclaré que l’Etat gabonais lui devrait une somme de 15,5 milliards de FCFA. Selon le communiqué du gouvernement gabonais, cette dette s’élève actuellement de 8,4 milliards de FCFA au lieu de 15,5 milliards de FCFA ...
Lire l'article
266 millions d'euros, c'est la somme que le Gabon a emprunté auprès des banques gabonaises et leurs filiales d'Afrique centrale afin de régler la dette intérieure. Le Gabon a signé « une convention de prêt de 175 milliards de francs CFA (266 millions d'euros) » avec les banques gabonaises et leurs filiales d'Afrique centrale dans le but de « régler la dette intérieure » du pays, selon le communiqué du Conseil des ministre diffusé vendredi 7 mai. Selon le communiqué, publié par le quotidien national l'Union, « les dispositions ont été prises pour que les opérateurs économiques ayant des créances avec l'Etat ...
Lire l'article
La loi de finances de l’année 2009 repose sur les principales hypothèses suivantes : une production pétrolière de 12,542 millions de tonnes, un prix du baril de pétrole brut gabonais de 60 dollars américains et un taux de change du dollar à 530 francs CFA. En matière de politique économique du gouvernement, cette loi visait les principaux objectifs suivants : la poursuite des efforts entrepris sur la gestion budgétaire et les réformes structurelles ; la diversification de la base productive ; le développement des infrastructures de base. Du fait du changement de l’environnement macroéconomique qui nécessitait la redéfinition de nouvelles hypothèses, ...
Lire l'article
A Libreville débutent les discussions portant sur l'utilisation des 60 millions d'euros de conversion de dette accordée par la France au Gabon dans le cadre d'un développement durable des écosystèmes forestiers gabonais. Pionnier sur ces mécanismes de conversion de dette-nature expérimentés avec la Bolivie à la fin des années 80, le WWF a tout naturellement été désigné comme représentant de la société civile française pour participer au Comité d'Orientation Stratégique de ce processus. Claude Dumont, président du WWF-France y assiste dès aujourd'hui aux côtés du ministre gabonais de l'économie forestière et de l'Ambassadeur de France au Gabon. Au sein du Bassin ...
Lire l'article
Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation, M. Paul Toungui et l’Ambassadeur de France au Gabon, Jean-Marc SIMON, ont signé le mardi 29 janvier, un Accord relatif à la mise en œuvre de conversions de dette pour le développement rural. La cérémonie de signature a eu lieu à l’immeuble Arambo, en présence du Ministre délégué aux finances, Charles MBA et du Conseiller financier du ministre d’Etat, Régis Immongault. Cet Accord est la concrétisation de l’engagement de la France annoncé lors de la visite du Président de la République, Nicolas Sarkozy, à Libreville le 27 ...
Lire l'article
CAN 2012 : Le Gabon se dote de quatre avions pour desservir les quatre sites de la compétition
Dette: Plus de 880 milliards de FCFA payés au 30 septembre 2010 par l’Etat gabonais
La dette intérieure du Gabon rééchelonnée sur 48 mois
Le Gabon s’engage à régler 181 milliards de FCFA de dette intérieure
Gabon : Echelonnement sur quatre ans de la dette intérieure
L’Etat gabonais s’engage à payer 6,5 milliards de FCFA à la société de distribution d’eau et d’électricité au titre d’une dette
Le Gabon emprunte pour régler sa dette intérieure
Gabon : L’exécution du budget et de la dette pour 2009
Conversion de dette France-Gabon : 60 millions d’euros pour protéger et gérer durablement les écosystèmes forestiers gabonais
Gabon: Coopération / Signature à Libreville d’un Accord relatif à la mise en ‘uvre de conversion de la dette pour le développement durable


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Sep 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*