Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le Gouvernement interpellé sur la nécessité de mettre en place une véritable politique de transport

Auteur/Source: · Date: 26 Sep 2010
Catégorie(s): Développement,Economie,Société

En procédant à la clôture de leur deuxième session ordinaire de l’année ouverte le 7 septembre dernier, annoncent une source gouvernementale, les conseillers membres du Conseil Economique et Social (CES) ont interpellé le Gouvernement sur la nécessité de mettre en place une véritable politique de transport en République gabonaise.

Antoine De Padoue Mboumbou Miyakou, président du CES a présenté le contenu de la réflexion des conseillers deux semaines durant sur la problématique du transport au Gabon. Il s’agissait pour le premier responsable de cette institution de la République gabonaise, de mettre à la disposition de l’exécutif, le résultat d’un diagnostic effectué sur tous les secteurs de cette activité.

« Le CES a mené une profonde réflexion sur différents sujets majeurs qui sous-tendent cette activité. Notamment les modalités d’exercice de l’activité, les offres, les atouts et les limites, l’organisation et le fonctionnement, les infrastructures, les équipements, sans oublier les normes de sécurité et de sûreté. » a indiqué Mboumbou Miyakou,

Et de poursuivre : « Les carences et les dysfonctionnements observés dans ce secteur sont à l’origine de plusieurs maux qui minent la vie des usagers ».

Les discussions qui ont essentiellement concerné le transport (terrestre, aérien, maritime, fluvial, ferroviaire, lagunaire, urbain et périurbain) ont permis aux conseillers de proposer quelques pistes des solutions successibles d’aiguillonner le Gouvernement.

A en croire le président du CES, cette institution milite pour l’intégration du secteur des transports au nombre des priorités du Gouvernement. Clé de voûte du développement d’une nation, a-t-il souligné, les transports sont une source incontestable de production de richesses, de résorption de chômage, d’intégration sociale et de renforcement de l’unité nationale.

Les conseillers ont souhaité qu’il soit mis en place, des mécanismes incitant le privé et le public à regarder dans la même direction afin de sortir de la précarité, ce secteur qui demeure au centre de tout développement. Un maillon non négligeable des échanges entre les peuples.

Le CES, in fine, appelle le Gouvernement à mettre sur pied, un outil institutionnel qui lui permettra d’avoir une lisibilité accrue dans ce domaine, tout en favorisant l’éclosion d’une véritable classe d’hommes d’affaires dans ce secteur.

Notons que c’est le Ministre gabonais en charge des Relations avec le Parlement, Emile Doumba, qui a clôturé cette session. Ce, en présence notamment, du Corps diplomatique accrédité au Gabon, des organismes internationaux et de plusieurs cadres de l’Administration gabonaise. 


SUR LE MÊME SUJET
L’Ong Afrique Horizons qui lutte contre l’enrichissement illicite et prône la bonne gouvernance au Gabon, entend saisir le gouvernement gabonais pour que les décisions de justice soient appliquées, concernant le règlement définitif du litige opposant deux PME gabonaises. Selon le président de l’ONG Afrique Horizons, Alain Moupopa, les décisions de justice rendues en faveur du responsable de la PME (MCE), dirigée par Vincent Ndong, actuellement opposé à une autre petite entreprise appartenant à un ressortissant malien, feraient l’objet d’une corruption et d’une manipulation qui ne dit pas son nom, à en juger par la tournure des évènements sur ...
Lire l'article
Le Gabon envisage de se doter d’un nouveau code dans le secteur des hydrocarbures, a appris l’AGP mardi à Libreville de source autorisée. Le nouveau code doit fixer le régime juridique, fiscal, douanier, ainsi que le taux de change applicable aux activités d’exploration, d’exploitation et de transport des produits pétroliers, a-t-on indiqué de même source. Le document a été élaboré en 2009 par un groupe de techniciens, notamment des économistes, des ingénieurs, des juristes du ministère des mines, du pétrole et des hydrocarbures pour remplacer l’ancien code des hydrocarbures, toujours en vigueur, qui date de 1962. Inspiré du Code minier français, l’ancien code ...
Lire l'article
Sur la Chaîne de télévision internationale, Africa 24, le ministre de la Communication et de l’Economie numérique du Gabon, Laure Olga Gondjout, face au Journaliste Samantha Ramsamy, mardi, a passé en revue l’année un du président Ali Bongo Ondimba à la magistrature suprême, avec un regard sur les actes posés, les résultats, mais aussi, sur l’évolution de la classe politique, Majorité/Opposition et les prochains scrutins législatifs, ainsi que sur les réformes entreprises au sein de son département ministériel. Abordant la question des réformes et des ambitions dans le secteur de l’information, de la communication et de l’économie numérique au Gabon, ...
Lire l'article
Le Directeur Générale de l’Economie et de la Législation Fiscale (DGELF), Amidou Okaba, procédant, ce jeudi, au lancement des activités de sa direction comptant pour cette année, a confié à GABONEWS que «Le pays a décidé de mettre en place des politiques pour transformer notre économie ». « La nouvelle politique exige qu’on passe d’une économie de rente à une économie émergente, c'est-à-dire qui transforme les matières premières et développe les services devant faciliter l’industrie locale », a prolongé Amidou Okaba. « A côté du développement de ces services, il y a également les préoccupations environnementales. Ça veut dire que ...
Lire l'article
Le Premier ministre Paul Biyoghé Mba a reçu, lundi dans son cabinet de travail, une délégation du Fonds monétaire international (FMI), conduite par le chef de division au département Afrique John Wakeman-Linn, afin de bénéficier de sa grande expérience dans la mise en œuvre de la bonne gouvernance sur le plan économique et financière. ‘’Nous avons besoin du FMI à tous les niveaux, non seulement en terme de financement mais également en terme de conseil’’, a appuyé le chef du gouvernement. Au sortir de la séance de travail avec la partie gabonaise, John Wakeman-Linn a indiqué que la mission du FMI ...
Lire l'article
Le syndicat national du personnel de santé (SYNAPS), a appelé vendredi lors d’une Assemblée général le gouvernement à mettre en place, avant le 25 avril prochain, une prime du risque sanitaire pour le personnel de santé, condition pour une « reprise totale » du travail. « Nous faisons encore confiance au gouvernement. Passer la date du 25 avril, s’il n’y pas de prime de risque, ce sera encore une déception, le personnel de santé aura une autre attitude », a déclaré le Secrétaire général du syndicat, Serges Mickala. Selon le secrétaire général, le syndicat fustige le retard dans la mise en application des revendications, ...
Lire l'article
Gabon: L’UPG propose au gouvernement la mise place d’une plate-forme politique
Le secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), a proposé samedi, au gouvernement la mise en place d’une plate-forme politique regroupant la majorité, l’opposition et la Société civile à l’effet de convenir des mesures diligentes pour juguler rapidement les mouvements sociaux et les répercutions de la crise mondiale, indique le parti dans un communiqué parvenu dimanche au desk de GABONEWS. Cette décision indique l’UPG, est la conclusion de l’analyse du message à la Nation du 31 décembre 2008 que le chef de l’Etat a prononcé à l’occasion du nouvel an. Dans son message, le chef de l’Etat avait demandé au ...
Lire l'article
Lors du 7ème salon international du livre qui s'est ouvert jeudi à Libreville, la capitale gabonaise, la corporation des écrivains gabonais a réclamé au gouvernement une « véritable politique du livre » pour mieux vulgariser et implanter la culture de la lecture et du livre dans le pays. Selon le vice président du 7ème salon du livre, Auguste Eyene, une bonne politique du livre au Gabon présentera une image positive de la réalité des écrivains gabonais. Pour lui, les décideurs doivent tout mettre en place pour promouvoir le livre et la culture de la lecture. « Le gouvernement doit prendre des initiatives ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais attend mettre en place, d'ici 2015, un système économique et social capable de s'ouvrir aux exigences d'un développement juste, équilibré et durable; la question est au centre d'un séminaire qui s'est ouvert lundi, dans la capitale gabonaise sous l'égide du ministère gabonais de la Formation professionnel, en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD). Ces assises s'inscrivent donc dans le contexte de la mise en œuvre des objectifs du millénaire pour le dévelloppement (OMD). En effet, il s'agit de s'assurer qu'en 2015, 100% des gestionnaires de l'administration gabonaise maîtrisent les outils de transparence et les procédures d'exécution, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais attend mettre en place, d'ici 2015, un système économique et social capable de s'ouvrir aux exigences d'un développement juste, équilibré et durable; la question est au centre d'un séminaire qui s'est ouvert lundi, dans la capitale gabonaise sous l'égide du ministère gabonais de la Formation professionnel, en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD), a constaté GABONEWS. Ces assises s'inscrivent donc dans le contexte de la mise en œuvre des objectifs du millénaire pour le dévelloppement (OMD). En effet, il s'agit de s'assurer qu'en 2015, 100% des gestionnaires de l'administration gabonaise maîtrisent les outils ...
Lire l'article
L’ONG « Afrique Horizons » interpelle le gouvernement sur la nécessité d’appliquer les décisions de justice à tous
Le Gabon veut mettre en place un nouveau code des hydrocarbures
Politique / Laure Olga Gondjout sur Africa 24: « Nous voulons conforter notre position au Parlement de façon à mettre en œuvre notre programme de
Gabon: « Le pays a décidé de mettre en place des politiques pour transformer notre économie », Amidou Okaba
FMI/Coopération : Aider le gouvernement gabonais à mettre en place sa politique économique
Gabon: Le SYNAPS appelle le gouvernement à mettre en place avant le 25 avril une prime de risque
Gabon: L’UPG propose au gouvernement la mise place d’une plate-forme politique
Gabon: Débat autour du livre, les écrivains gabonais veulent une « véritable politique »
Le Gabon veut mettre en place un système économique et social pour répondre aux exigences d’un développement « juste, équilibré et durable »
Le Gabon veut mettre en place un système économique et social pour répondre aux exigences d’un développement « juste, équilibré et durable »


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Sep 2010
Catégorie(s): Développement,Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*