Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Quel destin pour le «Gabon industriel» ?

Auteur/Source: · Date: 16 Oct 2010
Catégorie(s): Economie

16 octobre 2009-16 octobre 2010, un an déjà qu’Ali Bongo tient les rennes du Gabon. La première année au pouvoir du successeur d’Omar Bongo a été marquée par une série de mesures visant à faire du Gabon un «pays émergent», porté par le développement industriel à travers la transformation locale des matières premières : le Gabon industriel. Un ambitieux projet avec un cap précis mais qui n’épuise pas toutes les interrogations.

Arrivé au pouvoir à l’issue du scrutin du 30 août 2009, l’ambition d’Ali Bongo est d’opérer rapidement une rupture dans tous les domaines avec les pratiques de l’ancien régime. Dès sa prise de fonction le 16 octobre 2009, il a taillé la montagne des réformes nécessaires pour catapulter le Gabon au rang de pays émergent.

L’un des chantiers emblématiques de cette ambition est de doter le Gabon d’usines modernes et performantes pour transformer localement les richesses du pays, et espérer ainsi tricoter les ressors d’une croissance semblable à celle des Dragons asiatiques qui dandine à deux chiffres. C’est tout le sens du Gabon industriel dont l’industrialisation de la filière bois constitue l’épine dorsale.

Ce projet a été au centre des préoccupations du gouvernement durant ces 52 premières semaines du septennat d’Ali Bongo. Le 5 novembre 2009, ce dernier a décrété l’interdiction d’exportation des bois en grume dès le 1er janvier 2010. Le 4 mars 2010, le chef de l’Etat a annoncé à Port-Gentil la «création d’un Fonds de soutien à l’accélération de l’industrialisation de la filière bois dotée de 20 milliards de FCFA». Le Conseil des ministres du 14 octobre adopte le projet de décret portant modification de l’article 2 du décret N° 001031/PR/MEF du 1er décembre 2004, sur la composition et le fonctionnement du comité pour l’industrialisation de la filière bois.

Cette dernière mesure est précédée le 11 octobre par l’adoption du projet de décret fixant les règles et conditions d’accès à l’appui par l’Etat aux opérateurs de la filière. Le texte dispose que «les ressources budgétaires sont affectées au Fonds forestier national dont la principale mission est le financement de la promotion de l’industrialisation de la filière bois par l’entremise de deux guichets».

Le premier guichet est destiné aux Petites et moyennes entreprises (PME), dont les concours ne peuvent excéder un milliard et demi de francs CFA. Le second s’adresse aux grandes entreprises et dont les concours ne peuvent excéder trois milliards de francs CFA.

Toutefois, aucun de ces textes ne précise si les entreprises bénéficiaires du Fonds forestier national seront à capitaux gabonais ou mixte, avec une participation majoritaire pour les nationaux. La réponse est peut-être dans la Loi n°016/2005 portant promotion des petites et moyennes entreprises et des petites et moyennes industries. Celle-ci, selon son article 3, est destinée à promouvoir les PME-PMI de droit gabonais dont le siège est installé sur le territoire national et dont l’objet est la production de biens, la transformation, la distribution ou la prestation de services.

Par ailleurs, le ou les propriétaires doivent être des Gabonais ou des entreprises dans lesquelles ceux-ci détiennent au moins 51 % du capital et assurent l’effectivité de la direction.
Le montant de l’investissement ne doit pas dépasser 1.000.000.000 FCFA et le chiffre d’affaires doit être inférieur ou égal à 2.000.000.000 FCFA, avec un niveau de l’effectif permanent au moins égal à 50 % des Gabonais.

L’article 4 qui classe les PME en quatre catégories suivant le montant de l’investissement est encore plus explicite. Est considérée comme la Toute Petite Entreprise, la Toute Petite Industrie, une entreprise dont le montant total des investissements ne dépasse pas 30.000.000 FCFA. La Micro Entreprise, la Micro Industrie, est celle toute dont le montant total des investissements est compris entre 30.000.000 et 100.000.000 FCFA.

La Petite Entreprise, la Petite Industrie, est une entreprise dont le montant total des investissements est compris entre 100.000.000 et 500.000.000 FCFA. Enfin est considérée comme la Moyenne Entreprise, la Moyenne Industrie, celle dont le montant total des investissements est compris entre 500.000.000 et 1.000.000. 000 FCA.

Au regard des dispositions de ces deux articles, combien de PME gabonaises peuvent accéder à ce fonds ? Selon la classification de l’article 4, il n’y aura qu’une infime partie de la dernière catégorie qui peut prétendre accéder au premier guichet du Fonds forestier national. Si on applique à la lettre les dispositions de l’article 3, notamment sur la structure du capital ou la direction effective de l’entreprise, rares sont les PME et PMI gabonaises qui vont entrer dans le marché de l’industrialisation de la filière bois. Un tel scénario conduirait à écarter les nationaux de la gestion de cette ressource stratégique.


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : Construction d’un complexe industriel
La Société nationale des bois du Gabon (SNBG) vient de bénéficier d’un soutien de poids de la Banque de développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) qui lui a accordé un prêt de 8 milliards de F CFA (environ 15,4 millions de dollars). En effet ce prêt de la BDEAC sera destiné au projet de construction du complexe industriel de transformation de bois d’Owendo (Gabon), qui est promu par la SNBG. Evalué à environ 34,9 milliards de F CFA (67,5 millions de dollars), le projet a aussi été cofinancé par ECOBANK Gabon à hauteur d’un milliard de F CFA. A l’instar ...
Lire l'article
La Société chinoise de développement des bois du Gabon (SDBG) vient d’être prise en flagrant délit par les autorités des ministères des Eaux et Forêts et de l’Industrie. L’entité économique exportait du bois scié sous forme de plots au lieu de produits finis tel que stipulé par les autorités gabonaises, violant ainsi la mesure d’interdiction d’exportation de bois brut en vigueur depuis janvier 2010. Fin des haricots pour la Société chinoise de développement des bois du Gabon (SDBG). A la suite d’une mission de contrôle inopinée sur le site d’exploitation de cette entreprise, située à Nkok à 27 kilomètres de ...
Lire l'article
L’ancien secrétaire général de l’U.P.G (parti de l’opposition) animera un point de presse le samedi 30 juillet 2011 à 10 heures à l’amphithéâtre de l’immeuble Arambo. Richard Moulomba Mombo fera une déclaration afin de situer l’opinion nationale et internationale sur son avenir politique. Une déclaration tant attendue dans la mesure ou le pays va vibrer au rythme des élections législatives au mois de novembre prochain. Et l’éphémère député de la Doutsila voudrait à cette occasion se présenter pour barrer la route au Parti de Pierre Mamboundou dans cette localité de la province de la Nyanga. D’aucun ont ...
Lire l'article
Lors du passage à Libreville – 17 juillet- du premier ministre français François Fillons plusieurs conventions ont été signées parmi lesquelles celle relative à la Conversion de Dettes pour le Développement Durable des Ecosystèmes Forestiers du Gabon d’un montant de 1,5 million d’euros destinée au financement du Bureau Industrie Bois (BIB). Selon le communiqué des services de presse de l’Ambassade de France à Libreville parvenu ce mardi à GABONEWS, la Convention de financement d’un montant de 1,5 million d’euros pour la mise en place d’un bureau d’accompagnement à l’industrialisation de la filière bois a été signée par Magloire Ngambia, ...
Lire l'article
L’agriculture est l’un des principaux exemples de la façon dont les activités humaines ont des répercussions profondes sur les écosystèmes de la planète. Pour répondre à ses besoins alimentaires, l’homme exploite la diversité du monde vivant. Comment protéger la biodiversité et assurer la sécurité alimentaire? Le Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, Ahmed Djoghla, est formel : «pour que la population mondiale puisse se nourrir au 21ème siècle et au-delà, l’humanité doit préserver la diversité biologique qui nous accorde la complexité et la diversité de nos propres vies.» La biodiversité est à l’origine des plantes et des animaux ...
Lire l'article
Au cours d’un entretien exclusif accordé mardi à GABONEWS, l’Ambassadeur des Nations Unies pour les Objectifs du millénaire (OMD), Andy Roland Nziengui Nziengui, qui, du 3 au 5 août dernier, a représenté le Gabon au forum international des jeunes leaders africains, organisé par la Maison Blanche, a indiqué que les Président Barack Obama et Ali Bongo Ondimba formulent tous deux le vœu que « chaque pays prenne en charge son destin », avant de revenir sur les échanges qu’il a eus avec les deux Chefs d’Etats. La rencontre à la Maison Blanche, a indiqué M. Nziengui Nziengui, s’est articulée autour de ...
Lire l'article
C’est la grande question que posent et se posent de nombreux observateurs, militants et sympathisants de ce parti cher au Président Pierre MAMBOUNDOU. Cette question devient presque une antienne au lendemain du 3ème coup d’état électoral dont l’UPG et son président ont été encore victimes après ceux perpétrés en 1998 et 2005. Cette question d’importance s’adresse non seulement au Président du Parti mais aussi aux cadres, militants et sympathisants du Parti. En clair, c’est à tous et chacun d’y répondre. Pour la rédaction de la lettre de l’UPG, l’Union du Peuple Gabonais est un grand parti qui doit rester au centre du jeu ...
Lire l'article
Les entreprises forestières, Cora Wood et la Compagnie de Plaquage des Bois du Gabon (CPBG), implantées dans la capitale économique, Port-Gentil, ont marqué, mercredi leur ferme engagement à soutenir le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, dans son ambitieux projet du Gabon industriel, a constaté GABONEWS lors de la visite qu’il a effectuée dans ses structures. A Cora Wood, le chef de l’Etat et toute sa délégation ont pu apprécier, par une visite guidée, les différentes étapes de transformation du bois avant leur exportation vers l’extérieur. Le vice président de Cora Wood, Stefano Cora, dont l’entreprise est héritée, dès ...
Lire l'article
Le pays africain n’exporte plus de bois vers la France, qui emploie 497 salariés dont 235 à Lisieux. Le gouvernement gabonais a interdit l’exportation de bois en grumes, depuis le début de l’année. Les salariés lexoviens « dérouleront toujours le bois en provenance d’autre pays, comme la République démocratique du Congo ou la Guinée Équatoriale », rassure François Wu, directeur général de Plysorol. La mesure prise par le gouvernement gabonais vise à accélérer l’industrialisation de la filière et la production nationale, pour faire face à la concurrence. Le bois est l’une des richesses naturelles les plus importantes du Gabon.
Lire l'article
C’est un véritable bras de fer qui est en train de se jouer entre les groupes John Bitar & Co. et Honest Timber pour la reprise de l’entreprise française Plysorol, numéro un européen du contreplaqué, actif au Gabon et en France. Le bras de fer devrait trouver son terme demain vendredi 27 mars, à partir de 10 heures, au Tribunal de Lisieux. (Voir notre Blog Bois tropicaux : www.sequencemedia.com/africablog ) Filiale du groupe portugais Saone, leader mondial des panneaux à base de bois, Plysorol, qui emploie quelque 500 salariés au Gabon et 472 en France à Lisieux, son siège social, à ...
Lire l'article
Gabon : Construction d’un complexe industriel
Gabon : Une société chinoise épinglée pour exportation de bois brut
Gabon/Politique : Quel avenir politique pour Richard Moulomba Mombo ?
Une Convention de 1,5 millions d’euros pour le financement du Bureau Industrie Bois au Gabon
Gabon : Quel avenir pour la biodiversité agricole ?
Barack Obama et Ali Bongo Ondimba souhaitent que « chaque pays prenne en charge son destin », Andy Roland Nziengui, Ambassadeur des Nations Unies pour
Gabon: Quel avenir pour l’UPG?
Ali Bongo Ondimba s’imprègne du Gabon industriel à Cora Wood et à CPBG de Port Gentil
Pas de bois du Gabon pour Plysorol
Affaire Plysorol : John Bitar montre de quel bois il se chauffe !

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Oct 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*