Socialisez

FacebookTwitterRSS

Politique / Révision du fichier électoral: l’opération s’ouvre le 2 novembre prochain

Auteur/Source: · Date: 29 Oct 2010
Catégorie(s): Politique

Dans le cadre des consultations avec les partis politiques du pays, le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation, Jean François Ndongou, a annoncé ce vendredi, lors de la réunion qu’il a eue avec ces formations, à Libreville, que l’ouverture de l’opération de révision annuelle de la liste électorale est fixée au 2 novembre prochain, a constaté GABONEWS.

Cette annonce faisait partie de l’un des points inscrits à l’ordre du jour de la réunion qu’il a tenu à son département ministériel de l’avenue de Cointé (3ème arrondissement de la commune de Libreville), au même titre que celui relatif à la subvention octroyée aux partis politiques par l’Etat gabonais.

Des deux points débattus, le premier inhérent à la révision du fichier électoral a été le plus controversé notamment par les leaders et représentants des partis politiques de l’opposition, dans leur majorité.

Que ce soit Zacharie Myboto de l’Union National (UN), en passant par Louis Gaston Mayila de l’Union Pour la Nouvelle République (UPNR), l’opposition a suggéré au ministre de l’introduction de la biométrie dans le fichier électorale en vue des les législative qui pointent à l’horizon.

Pour l’opposition, la biométrie est une exigence des temps modernes qui n’exclut pas notre pays.

Le représentant du Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir) a, de son côté, invité ses collègues de l’opposition à aborder la question au moment opportun. Pour le parti au pouvoir, la transparence est souhaitée par tous.

Cette exigence, que la tutelle estime fondée, ne peut se faire à légère, selon le Ministre Ndongou qui estime que des études d’envergure s’imposent au préalable et que son département serait déjà à l’œuvre de ce processus.

Aussi, a –t-il demandé aux partis politiques de prendre le relais de la sensibilisation auprès de leurs militants et partant de tous les Gabonais.

S’agissant de l’octroi de la subvention, le Ministre de l’Intérieur a réitéré que seuls les partis politiques ayant au minimum un élu national ou local ont droit à cette manne. De même il a exhorté les partis politiques à lui retourner les procès-verbaux de leurs congrès ou évènements assimilés justifiant la dépense de leurs activités menées durant l’année.

Le seul quiproquo relevé avec insistance, à ce niveau, a été celui de l’Union national des forgerons de l’ancien président Thierry D’argendieu Kombila qui a intégré le parti au pouvoir lors d’un congrès ordinaire de ce parti organisé sous le magistère du défunt Chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, par ailleurs président fondateur de cette formation politique.

Le vice-président de ce parti a affiché son étonnement face à un numéro de compte bancaire existant sur le listing de la tutelle et dont il ne reconnaissait pas avoir l’avoir transmis. Ce dernier qui a remis au goût du jour les disfonctionnements qui existent au sein de ce parti, a demandé au patron dudit ministère l’annulation de ce relevé compte et a promis de transmettre un autre numéro. Celui qu’il estime être authentique.

A noté qu’au Gabon, la consultation entre le ministère chargé d’organiser les élections avec les acteurs de la vie politique participent au débat démocratique. Mieux, ces échangent visent à améliorer le processus électoral.
 


SUR LE MÊME SUJET
La présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon, Marie-Madeleine Mborantsuo, s’est prononcée, jeudi à Libreville, pour une révision urgente de la loi sur les partis politiques et du code électoral. Dans une allocution à l’occasion de la rentrée de la haute juridiction, qui s’est déroulée en présence du président Ali Bongo Ondimba et du Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, Mme Mborantsouo a également estimé qu’il y avait urgence à revoir l’ensemble des lois organiques, ordinaires et des actes réglementaires dont les dispositions sont devenues caduques, à la suite de la dernière révision constitutionnelle. Mme Mborantsuo a estimé juste ...
Lire l'article
L’opération de révision annuelle du fichier électoral démarre le 2 novembre prochain, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou. Une affirmation faite à l’occasion d’une rencontre avec les responsables des partis politiques, tenue ce 29 octobre à Libreville. Le ministre de l’Intérieur, Jean- François Ndongou, s’est entretenu ce 29 octobre à Libreville avec les responsables des partis politiques. La révision annuelle de la liste électorale et la subvention accordée aux partis politiques étaient au centre des échanges. Sur le premier point, le ministre a annoncé le lancement de l’opération de révision des listes électorales le 2 novembre ...
Lire l'article
Le président de l’Union nationale (Un, opposition), Zacharie Myboto, a dénoncé samedi à Libreville, « les manœuvres frauduleuses du pouvoir » tendant selon lui, à modifier les listes électorales utilisées pendant l’élection présidentielle du 30 août 2009, qui a vu la victoire du candidat du Parti démocratique gabonais (Pdg, au pouvoir), Ali Ben Bongo. Le leader politique a tenu ces propos lors de la cérémonie de présentation du récépissé qui matérialise la reconnaissance de plein droit, de ce parti regroupant d’anciens hiérarques du Pdg et d’habituels opposants. En effet, à quelques semaines des législatives partielles du 6 juin au Gabon et pour ...
Lire l'article
A l’occasion de la rentrée solennelle de la Cour constitutionnelle ce 21 janvier, la présidente de cette institution, Marie-Madeleine Mborantsuo, s’est dite favorable à un toilettage des textes constitutionnels et du Code électorale. Cette décision serait notamment motivée par les nombreux «manquements juridiques» observés lors de l’organisation de la dernière élection présidentielle. Suite aux nombreuses insuffisances observées dans les «textes» pendant l’organisation du dernier scrutin présidentiel le 30 août 2009, la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, a «exigé» une révision de la Constitution et de la Loi électorale à l’occasion de la rentrée solennelle de l’institution le ...
Lire l'article
Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, candidat de l'Alliance pour le changement et la restauration (ACR), la coalition de l'opposition, a tenu une conférence de presse le 31 juillet dernier pour dénoncer les failles dans l’organisation de l’élection présidentielle du 30 août, notamment concernant la constitution du fichier électoral. Le leader de l’opposition gabonaise a dénoncé de nombreuses fraudes dans le recensement des électeurs, ainsi que la monopolisation des médias publics par le candidat du parti au pouvoir. Alors que l’ouverture de la campagne électorale se rapproche à grands pas, le principal candidat de l’opposition, ...
Lire l'article
Le ministre de l'Intérieur, Jean François Ndongou et le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella, ont été reçus le 27 juillet dernier par la présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsouo, pour faire le point sur la préparation de l'élection du 30 août prochain. Cette séance de travail a notamment permis de revenir sur les manquements de la révision des listes électorales, et l'ampleur logistique du cordon sécuritaire qui sera déployé par le ministère de la Défense pour la sécurité des 23 candidats pendant la campagne. A l'occasion des réunions hebdomadaires avec ...
Lire l'article
Le collectif des citoyens gabonais du Canada ont interpellé leur représentation diplomatique à Montréal pour dénoncer les importants dysfonctionnements dans l'enregistrement des Gabonais sur les listes électorales en vue de l'élection présidentielle du 30 août. La diaspora gabonaise au Canada dénonce une tentative de marginalisation de l'électorat en exil dans ce pays et réclame avec virulence l'exercice transparent de leur droit citoyen pour cet événnement crucial de l'histoire politique du pays. Plus de 10 jours après le mot d'ordre donné par le ministère gabonais de l'Intérieur pour l'enregistrement sur les listes électorales des Gabonais sur l'étendue du territoire national et ...
Lire l'article
Gabonais, Gabonaises, Tous les yeux sont tournés vers le Gabon suite à ce décès, car la plupart des gens pensaient à une prise de pouvoir par la force, les Gabonais ont prouvé le contraire, c’est bien l’application de la constitution qui est en marche, j’en suis vraiment fier de cette première étape. La prochaine étape sera l’organisation des élections présidentielles sous 45 jours selon la constitution, cela soulève également de nombreuses inquiétudes quand à la façon dont le pouvoir avait l’habitude de faire : les listes électorales ne sont jamais à jour, il n’y a jamais égale répartition du temps de parole ...
Lire l'article
Reprise depuis verdict de la Cour Constitutionnelle, suite à la saisine introduite par l'opposition, sollicitant la suspension de l'opération de révision des listes électorales pour vice de forme, le processus suspendu le 21 janvier se poursuit normalement dans les 15 bureaux de Libreville et à l'intérieur du pays. Selon l'un des superviseurs de l'opération commis au centre de révision d'Awendjé, Yacinthe Eyi Ndong, de nombreuses personnes traînent encore les pas et depuis la reprise de l'opération, celui leur Centre a déjà enregistré plus de 800 visites, chiffre malgré tout en deçà des précédentes opérations, a-t-il souligné. En ce qui concerne l'absence des ...
Lire l'article
Suspendue depuis le 21 janvier dernier, suite à la saisine des partis politiques d'opposition gabonais, la Cour Constitutionnelle a déclaré conforme cet arrêté et autorisé de même la reprise de l'opération de révision sur tout le territoire national à compter de ce jeudi. Selon les termes de cette communication, la révision des listes électorales devra reprendre dès ce jeudi et les Gabonaises et les Gabonais en âge de voter devront repartir vers les centres de révision des listes électorales qui seront désormais ouverts du lundi au vendredi de 8 heures à 21 heures et les samedis de 8 heures à 14 ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle pour une révision urgente du code électoral gabonais
Gabon : Révision du fichier électoral le 2 novembre
Gabon : l’UN dénonce toute « tentative de modification du fichier électoral »
Gabon : Vers la révision de la Constitution et du Code électoral
Gabon : Mamboundou voit rouge sur le fichier électoral
Gabon : Le fichier électoral et la sécurité dans la marmite de Ndongou
Gabon : Les Gabonais du Canada veulent leur place dans le fichier électoral
Nous voulons un Gabon en paix, une élection transparente, une révision du fichier électoral sans embuche et une cohésion sociale exemplaire sans effusion de sang
L?opération de révision des listes électorales se poursuit normalement à travers les 15 bureaux de la capitale
Gabon: L?opération de révision des listes électorales reprend ce jeudi sur toute l’étendue du territoire


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Oct 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*