Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : l’embouteillage à l’origine de la hausse du prix des transports à Libreville ?

Auteur/Source: · Date: 3 Nov 2010
Catégorie(s): Société

Les habitants de la capitale gabonaise, Libreville, sont chaque jour confrontés à la dure réalité de la hausse du coût du transport urbain, partant du simple au triple voir au quadruple. De nombreuses raisons seraient à l’origine de cette situation qui lèse les usagers (piétons) d’une part mais qui fait l’affaire des transporteurs d’autre part.
Les raisons avancées par les acteurs de cette pratique, sont nombreuses notamment l’étroitesse des routes de la capitale gabonaise, à l’origine des longues files d’embouteillages observables à Libreville à toutes les heures de la journée, la qualité des canalisations dont les eaux de pluie engloutissent les routes à la moindre averse.

A cela s’ajoute le manque de civisme des habitants de Libreville, qui contribuent à boucher les canaux d’évacuation des eaux de pluie et autres eaux souillées. En effet, la population déverse les déchets dans les canalisations de moins de 2metres de large qui sillonnent la ville, lesquels déchets, bouchent les petits caniveaux existants. Cette situation empêche les automobilistes de circuler en toute sécurité dans les rues de Libreville.
Ainsi, le coût du transport fixé à 100 francs CFA par les autorités gabonaises depuis les années 80, ne serait plus conforme aux réalités économique actuelle notamment le coût du carburant désormais à 470 pour le Gasoil et 570 pour l’essence. A l’époque, le coût respectif du carburant tournait au tour de 170 et 250 francs CFA.

Ce matin de mercredi encore avec la petite averse qui s’est abattue dans la capitale gabonaise, la population était livrée à la dure loi des transporteurs urbains qui voient généralement là, une occasion pour multiplier leurs bénéfices. Ainsi, pour les courtes distances, le coût est passé de 100 à 300 francs CFA au minimum et pour des distances les plus longues, le coût de départ est fixé à 1000 francs CFA.
Une situation décriée par la population et fustigée par les autorités gabonaises qui, malheureusement ne font rien pour que les choses changent. Les transporteurs demeurent ainsi les patrons de ce secteur à Libreville.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le prix du trajet entre Libreville et le Cap Santa Clara, dans le département du Cap-Estérias, au nord de Libreville qui était à 500 francs est passé à 1000 francs depuis mercredi dernier, consécutif à la dégradation de la route, a constaté l’AGP. Pour les transporteurs, cette hausse de tarif est due à la dégradation de la voie causée par les fortes pluies qui s’abattent, occasionnant des pannes pour les véhicules qui empruntent ce tronçon routier. Cette hausse du prix met en colère les habitants du Cap Santa Clara qui souhaitent une intervention des autorités locales afin de ‘’ramener les transporteurs ...
Lire l'article
Le prix du poisson frais a plus que grimpé ces derniers temps à Lambaréné, capitale provinciale du Moyen-Ogoué, où le kilogramme de carpe est passé de 700 à environ 2500 francs CFA, pénalisant énormément les consommateurs qui ne savent plus à quel saint se vouer, a-t-on appris. A l’origine de cette situation , la forte pluviométrie de ces derniers temps qui provoque la montée des eaux; toute chose qui empêche les pêcheurs de faire de bonnes parties de pêche. Ainsi, pour la carpe fraîche, poisson très prisé et le moins coûteux, le kilogramme passe de 700 à 2500 FCFA, et les autres ...
Lire l'article
Depuis la rentrée académique 2010-2011, ajoutée au retour de la saison des pluies sur l’étendue du territoire, les transporteurs urbains et périurbains de la capitale gabonaise, Libreville, imposent les prix des trajets qui passent du simple au double en plus du traditionnel saucissonnage qui vise également à maximiser les gains, a constaté ce mercredi GABONEWS. Le retour des pluies au Gabon qui rend difficile les déplacements des citoyens non véhiculés, suscite de nombreuses réactions de la populations face aux comportements des transporteurs qui n’hésitent pas à profiter de la situation. La population qui s’agglutine, les pieds dans l’eau, dès la moindre ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a dénoncé ce 20 octobre l'augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l'ensemble du territoire national. Une situation déplorable en dépit des mesures gouvernementales visant à stabiliser les prix. Les prix semblent avoir pris un malin plaisir à grimper au Gabon, où on enregistre des hausses allant jusqu’à 30% dans les produits de grande consommation. Une situation généralisée aussi bien à Libreville que dans l’arrière pays. La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) est justement montée au créneau ...
Lire l'article
Plusieurs semaines après la période des fêtes du nouvel an, au cours de laquelle il avait déjà connu des fluctuations, le prix du poisson est de nouveau en hausse à Lambaréné (Moyen-Ogooué), au grand dam des consommateurs locaux, a constaté le correspondant de GABONEWS. Parmi les diverses espèces de ce produit alimentaire, celle communément appelée « sans nom », qui jadis faisait le bonheur des familles nombreuses, est désormais facturée, selon le poids, entre 2000 et 2500 francs CFA, une envolée par rapport au prix initial qui ne dépassait pas les 2000 francs. Même constat pour le poisson le ...
Lire l'article
Le maire de la commune d’Okondja, Christian Justin Elingui a décidé la semaine dernière de l’instauration d’une taxe municipale sur les transports en commun dans la ville dont il est l’édile, a constaté un journaliste de l’AGP. Il est, depuis cette date, exigé aux transporteurs le déboursement d’une somme équivalant au ticket du trajet de la desserte pour un passager. Ainsi, les transporteurs de l’axe Okondja-Franceville doivent payer 3 000 Fcfa ; ceux d’Okondja-Ambinda 700 FCFA; Okondja-Makokou 6000 FCFA etc. La mairie compte de cette manière renflouer son compte au Trésor local. Mais la mise en place de cette taxe qui a fait l’objet ...
Lire l'article
Le prix de la bonbonne de gaz enregistre depuis dimanche une hausse à Libreville où elle est désormais vendue à 6000 FCFA au lieu de 5625 FCFA, alors qu'à l'intérieur du pays où elle atteignait déjà 10.000 FCFA l'unité, connaît une baisse et doit se vendre à 6000 FCFA comme à Libreville, indique un communiqué du gouvernement parvenu lundi à l'AGP. Selon le communiqué, l'augmentation de 7% ne touche que Libreville et ses environs, alors qu'à l'intérieur du pays le prix de la bouteille de gaz butane connaît une baisse de 40%. Pour les observateurs avisés, cette baisse annoncée du prix de ...
Lire l'article
Le prix du kilogramme de la viande de bœuf connaît ces derniers temps à Libreville une augmentation, passant de 1800 francs CFA à 2000 francs CFA, remettant sur la table la grande question de la hausse des prix des produits de première nécessité. Cette augmentation de prix, selon plusieurs bouchers interrogés est due à l'augmentation des prix d’achat des bœufs qui sont passés de 600.000 francs CFA à 700.000 francs CFA voire 800.00 francs CFA selon les corpulences des animaux. Par contre certains grossistes expliquent que le transport de ce bétail est devenu en plus cher, de même que les tracasseries policières n’épargnent ...
Lire l'article
Les transports suburbains ont reçu mardi à la mairie de Libreville, les premières banderoles municipales leur donnant le droit de circuler en toute légalité dans des zones biens précises. Les transports suburbains encore appelés « clandos », devront désormais circuler dans la légalité à Libreville, puisque ayant payé à la mairie 15.000 francs CFA de taxes. « Pour les clandos de la zone ouest, ils devrons payer une banderole municipale à 15.000 francs CFA avec une taxe journalière de 1000 francs CFA, pour les véhicules de 5 places et 2000 francs CFA pour les bus », a déclaré M. Dedraveau, chargé ...
Lire l'article
A Libreville, les prix du carburant, en augmentation régulière depuis près d'un an dans le monde entier commencent à avoir de sérieuses répercussions sur le prix du transport qui enregistre également une hausse « informelle » et qui handicape désormais les populations et les ménages dont les revenus sont déjà très précaires dans leurs mouvements; raison pour laquelle de nombreuses personnes condamnent, tout en interpellant les reponsable de la mairie centrale à régler ce phénomène qui prend de l'ampleur depuis ces derniers mois où les trajets régulièrement payés à 100 francs CFA sont passés du simple au double, voire plus. Les ...
Lire l'article
Le prix du trajet Libreville-Cap Santa Clara passe de 500 francs à 1000 francs CFA
Société / Le prix du poisson frais connaît une hausse vertigineuse à Lambaréné
Société / A défaut du « saucissonnage » des trajets, les transporteurs imposent leur prix à Libreville
Gabon : Haro sur la hausse des prix
Moyen Ogooué : Nouvelle hausse du prix du poisson à Lambaréné
Gabon: Instauration à Okondja de la taxe municipale sur les transports
Gabon: Le prix du gaz enregistre une hausse à Libreville et une baisse à l’intérieur du pays
Gabon: Le prix du kilogramme de viande de bœuf à la hausse à Libreville
Gabon: Les transports périurbains vont circuler librement à Libreville
Gabon: L’augmentation des prix du carburant provoque de sérieuses répercussions à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Nov 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*