Socialisez

FacebookTwitterRSS

Pétrole: le Gabon choisit le gré à gré, annule une vente par appel d’offres

Auteur/Source: · Date: 8 Nov 2010
Catégorie(s): Economie

Le Gabon a annulé la vente de 42 blocs pétroliers par appel d’offres, préférant des négociations directes avec toutes les sociétés, a appris lundi l’AFP auprès du ministère du Pétrole.

“Le Gabon veut négocier au mieux de ses intérêts. Après réflexion, il est plus avantageux de négocier directement avec toutes les sociétés intéressées”, a affirmé Guy Martial Mbeang Mba, conseiller du ministre du Pétrole Julien Nkoghé Békalé, précisant que les négociations porteraient sur tout le bassin sédimentaire et non plus sur les 42 blocs seulement.

Dimanche, le ministre avait annoncé en Afrique du Sud lors de la conférence Africa Upstream sur le pétrole que les 42 blocs, concernés par l’appel d’offres, étaient “ouverts à toutes les sociétés” et feraient “l’objet de négociations directes avec celles qui souhaitent explorer notre bassin sédimentaire”, selon le texte du discours du ministre remis à l’AFP par le conseiller.

Initialement prévu en mai, l’appel d’offres sur les 42 blocs pétroliers d’une superficie de 108.000 km2, avait été repoussé à octobre puis reporté sans date fixe.

Le Gabon veut attendre à la fois le Code des hydrocarbures (un nouveau texte législatif sur le pétrole) et la création de sa nouvelle société nationale du Pétrole la “Gabon Oil Company” (GOC), qui doit contrôler les participations de l’Etat dans les sociétés pétrolières et gérer l’exploration, l’exploitation et la distribution.

La GOC et le code des Hydrocarbures devraient voir le jour d’ici la fin de l’année et les négociations pourraient commencer au premier trimestre 2011, selon M. Mbeang Mba.

“En vue de promouvoir la recherche dans ces zones dites frontières, le gouvernement envisage d’offrir pour l’exploration de son bassin profond et très profond un environnement institutionnel, législatif et fiscal plus attractif, compétitif et sécurisé”, a promis le ministre au Cap en Afrique du Sud.

En outre, le ministre Nkoghé Békalé s’est entretenu en Afrique du Sud avec des représentants de plusieurs grandes compagnies dont les américaines Chevron, Exxon et Anadarko et le géant brésilien Petrobras. Le français Total et l’anglo-néerlandais Shell sont actuellement les deux plus gros exploitants de pétrole gabonais.

“Le Gabon n’est la chasse gardée de personne. Nous sommes ouverts à tous les partenariats gagnant-gagnant”, a affirmé le ministre dans son discours.

“Nous estimons que le potentiel rémanent dans les 42 blocs de l’offshore profond et très profond serait nettement plus important” que les “3,5 milliards de barils” déjà produits, a-t-il poursuivi assurant que les perspectives du bassin sédimentaire gabonais restaient “toujours prometteuses”.

Le pétrole est la principale richesse du Gabon, qui en produit environ 255.000 barils par jour, selon les chiffres du ministre annoncés en Afrique du Sud.

CHEVRON

EXXONMOBIL

PETROBRAS

TOTAL

ROYAL DUTCH SHELL 


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Alexandre Barro Chambrier, a parrainé récemment la première cuvée des 13 diplômés de l’Institut du pétrole et du gaz (IPG) à Port-Gentil, capitale pétrolière du pays. Cet établissement créé le 4 mars 2010, lors d’un conseil des ministres vise à mettre sur le marché des techniciens qui produiront des hydrocarbures sans mettre la vie des personnes en danger. Le budget d’investissement de l’IPG est de 12 millions de dollars américains (environ 6 milliards de F CFA). Il est financé par le mécanisme PID-PIH et la capacité d’accueil de l’Institut est de 60 stagiaires. ...
Lire l'article
La pétrolier brésilien Petrobras a acquis 50% de deux blocs de pétrole situés au large du Gabon. Avec l'ambition d'apporter sa technologie en matière de forage en grande profondeur, cette opération marque surtout le retour du géant brésilien à l'international. Alors qu'on la disait concentrée sur ses développements locaux, Petrobras fait ses premiers pas au Gabon et signe la reprise de son expansion au-delà des frontières brésiliennes. Désormais l'une des plus importantes majors du pétrole au monde, avec près de 92 milliards de dollars de revenus l'année dernière, la compagnie brésilienne vient d'annoncer l'acquisition de 50% des blocs offshore de Mbeli ...
Lire l'article
La société civile et des organisations non gouvernementales (ONG) ont exprimé, jeudi à Libreville, leur préoccupation face à la vente directe de 42 blocs pétroliers par le gouvernement gabonais, en dépit de la régularité de l'opération, d'ailleurs reportée à plusieurs reprises. C’est à l’occasion de la conférence Africa Upstream sur le pétrole à laquelle il a participé la semaine dernière en Afrique du sud, que le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghé Bekalé, a annoncé la vente des 42 blocs pétroliers, en négociant directement avec les sociétés pétrolières souhaitant explorer le bassin sédimentaire du Gabon. Selon M. Nkoghé ...
Lire l'article
A la tribune de la 17ème conférence d’Africa Stream, grand forum international sur l’industrie pétrolière, du 3 au 5 novembre dernier, à Cap Town (Afrique du Sud), le ministre gabonais des Mines et des Hydrocarbures, Julien Nkoghé Békalé, a annoncé l’annulation du 10ème appel d’offre des 42 blocs libres en offshore profond et très profond, au profit de « négociations directes » et « inclusives », a-t-on appris. « TOUTES LES SOCIÉTÉS SONT LES BIENVENUES » S’exprimant à la tribune de la session spéciale sur le Gabon, le ministre des Mines a mis en exergue, devant une assistance composée ...
Lire l'article
Le Gabon a décidé "de surseoir" au lancement de la vente de blocs de son domaine pétrolier, fixé au 27 octobre après un premier report, pour se donner des "garanties" notamment "sécuritaires et environnementales", a-t-on appris mercredi de source officielle. "Le gouvernement décide de surseoir au lancement du 10e appel d'offres des blocs libres d'exploration en eaux profondes et très profondes prévu le 27 octobre", a annoncé le ministre gabonais des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Julien Nkoghé Békalé, dans un communiqué publié dans les quotidiens L'Union et Gabon-Matin. Libreville a pris en compte "un certain nombre de facteurs internationaux, avec ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a décidé de surseoir à la vente des 42 blocs pétroliers, initialement prévue pour fin octobre, a annoncé le ministre des Mines, du pétrole, et des hydrocarbures, Julien Nkoghe Bekale, dans un communiqué publié mercredi à Libreville. "Devant l'importance des enjeux et la complexité des questions, le gouvernement décide de surseoir au lancement du 10ème appel d'offres des blocs libres d'exploration en eaux profondes et très profondes, prévu le 27 octobre 2010", souligne le communiqué. Déjà annoncée le 25 mars dernier par le ministre des Mines, puis reportée en mai dernier, la décision a été prise pour une ...
Lire l'article
Après deux reports successifs, la nouvelle date de vente des blocs libres du domaine pétrolier gabonais a été fixée au 27 octobre 2010. Le Gabon veut se donner le temps de faire la promotion de son domaine pétrolier. Le conseil des ministres gabonais qui s’est réuni le 1er juillet « a approuvé la nouvelle date de lancement du projet du 10e appel d'offre des blocs libres du domaine pétrolier gabonais en mer profonde et très profonde », qui est donc désormais fixée au 27 octobre 2010. Les 42 blocs qui vont être soumis à un appel d’offres représentent une superficie totale ...
Lire l'article
Le lancement de la vente de 42 blocs du domaine pétrolier du Gabon, initialement prévu le 5 mai, a été reporté "de quelques mois" pour accorder plus de temps de préparation aux investisseurs intéressés, a appris l'AFP samedi de source officielle. "Le lancement du 10e appel d?offres pour 42 blocs pétroliers en mer profonde d'une superficie de 110.000 m2, initialement prévu pour le 5 mai, est reporté de quelques mois", est-il affirmé sur le site officiel de la République gabonaise, LeGabon.org, qui ne précise pas de délai. Selon la même source, le report, annoncé le 25 mars par le ministre des Mines, ...
Lire l'article
Le lancement de la vente de 42 blocs du domaine pétrolier du Gabon, initialement prévu le 5 mai, a été reporté "de quelques mois" pour accorder plus de temps de préparation aux investisseurs intéressés, a appris l'AFP samedi de source officielle. "Le lancement du 10e appel d'offres pour 42 blocs pétroliers en mer profonde d'une superficie de 110.000 m2, initialement prévu pour le 5 mai, est reporté de quelques mois", est-il affirmé sur le site officiel de la République gabonaise, LeGabon.org, qui ne précise pas de délai. Selon la même source, le report, annoncé le 25 mars par le ministre des Mines, ...
Lire l'article
Le ministre gabonais des Mines, du Pétrole et des Hydraocarbures, M. Julien Nkoghe Bekalé, a reçu mardi à Libreville, une délégation russe conduite par le directeur général de la société russe IFD Kapital, Mme Olga Plaksina, a rapporté la première chaîne de télévision gabonaise RTG1. « Le groupe russe est intéressé par l’exploration et l’exploitation du pétrole gabonais et nous venons discuter des modalités de mise en œuvre de ce projet », a déclaré Mme Plaksina à la presse. « Ma société participera à l’Appel d’Offres lancé récemment par le gouvernement gabonais pour l’exploration en mer profonde et qui porte sur 41 ...
Lire l'article
Gabon : Le ministre du pétrole aux côtés des premiers diplômés de l’IPG
Pétrole : Petrobras s’installe au Gabon
Des ONG gabonaises préoccupées par la vente directe des 42 blocs pétroliers
Économie / Annulation du 10ème appel d’offre des blocs libres en offshore profond et très profond
Gabon: la vente des blocs pétroliers de nouveau différée
Le gouvernement gabonais renonce à la vente de 42 blocs pétroliers
42 blocs pétroliers gabonais en vente en octobre
Gabon: report “de quelques mois” de la mise en vente de 42 blocs pétroliers
Gabon: report “de quelques mois” de la mise en vente de 42 blocs pétroliers
Gabon : Le géant russe IFD Kapital voudrait investir 100 millions de dollars US dans le secteur pétrole gabonais


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Nov 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*