Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le gouvernement gabonais engage la lutte contre l’exploitation des enfants

Auteur/Source: · Date: 10 Nov 2010
Catégorie(s): Société

Le gouvernement gabonais a décidé de s’engager de plain pied dans la lutte contre l’exploitation des enfants sur toute l’étendue du territoire national, rapporte un communiqué publié à l’issue du conseil des ministres, présidé, lundi à Libreville, par le président Ali Bongo Ondimba.

Rappelant le rôle dévolu à l’Etat d’assurer “la protection de la jeunesse contre l’exploitation, l’abandon moral, intellectuel et physique”, le communique indique que les membres du gouvernement concernés par les problèmes de l’enfance ont été invités à “tout mettre en oeuvre pour veiller à ce qu’aucun enfant en âge scolaire, Gabonais ou étranger vivant sur le territoire national, ne soit exploité de quelque manière que ce soit”.

Le gouvernement a mis en garde “tout parent qui laissera désormais son enfant à l’abandon ou qui ne signalera pas toute fréquentation contraire aux lois et aux bonnes moeurs”, menaçant de les poursuivre conformément à la loi.

Les dispositions légales sont en train d’être renforcées pour prévenir et, au besoin, réprimer tout comportement déviant ainsi que toute consommation, détention ou commercialisation des drogues et produits assimilés”, indique le communiqué.

Par ailleurs, le Sénat gabonais a adopté récemment un projet de loi portant régime judiciaire de protection de mineurs qui tient compte des engagements internationaux et propose un traitement particulier pour cette catégorie de personne.

Le texte crée une juridiction de jugement à juge unique au niveau de chaque degré et institue un service spécialement chargé de régler les dossiers impliquant des mineurs.

“Cette initiative permettra de régler les affaires des mineurs avec une célérité certaine, par des magistrats disponibles, n’ayant en charge que les dossiers des mineurs”, a expliqué la ministre de la justice, Garde des Sceaux, Anicette Nanda Oviga.

La réforme intègre les préoccupations de la communauté internationale, les recommandations des états généraux de la justice tenus en 2003 et les conclusions de l’audit opérationnel de la justice validé par les praticiens au cours d’un atelier tenu en juin 2007, a-t-elle expliqué.

Voté en seconde lecture par les sénateurs, le texte prend en compte également la protection des catégories les plus vulnérables telles que les femmes et les enfants et annonce la création d’un tribunal pour enfant dans les neuf provinces du pays.


SUR LE MÊME SUJET
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande désormais de l’Artesunate injectable juge plus efficace et plus facile à administrer que la quinine injectable ordinairement utilisé pour traiter les enfants atteints de paludisme grave, a annoncé un expert de cette organisation. Dans ses nouvelles recommandations publiées cette semaine, l’OMS écrit ainsi que « l’ARTESUNATE injectable doit être utilisée de préférence à la quinine pour le traitement du paludisme sévère chez les enfants ». Cette recommandation est valable pour les adultes depuis 2006, mais jusqu’à présent, « nous n’avions aucune preuve pour établir une préférence entre l’ARTESUNATE et la quinine pour les ...
Lire l'article
128 élèves officiers de police judiciaire de l’école nationale de gendarmerie du Gabon ont été formés, lundi à Libreville, aux techniques de lutte contre le braconnage en vue de préserver la faune. Organisé par le ministère des Eaux et forêts en partenariat avec l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), le séminaire de formation a permis de renforcer les capacités des gendarmes, afin de leur permettre de mener une lutte efficace contre la chasse illicite et le commerce des espèces animales protégées. Ils ont ainsi pu acquérir des rudiments de connaissances sur la loi sur la faune et le ...
Lire l'article
Les Forces de sécurité gabonaises, renforcent depuis lundi à Libreville, leurs capacités opérationnelles à lutter contre la traite des enfants à la faveur d’une formation de trois jours s’inscrivant dans le cadre de l’opération « Bana». Cette formation entre dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la 11ème réunion du Comité des Chefs de Police d’Afrique Centrale (CCPAC), et du forum des Ministres en charge des questions de sécurité en Afrique Centrale, tenue à Yaoundé, au Cameroun en 2009. Ces assises avaient débouché sur un certain nombre de mesure tendant à lutter contre la criminalité transfrontalière, d’où la ...
Lire l'article
Le ministère gabonais de la santé, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), et l’Organisation des nations unies pour l’enfance (UNICEF), organisent une campagne de vaccination contre le tétanos néonatal du 20 au 23 octobre prochain, à l’intention des femmes de Libreville et de ses environs, âgées de 15 à 49 ans. Au cours de cette grande campagne de vaccination qui débute le 20 octobre, toutes les femmes pouvant procréer et dont l’âge varie de 15 à 49 ans, pourront se faire vacciner gratuitement dans les centres de Santé Maternelle et Infantile(SMI). Aussi, des équipes mobiles vont sillonner les ...
Lire l'article
L’association SOS Consommateurs a initié ce mercredi ses trois journées d’actions contre la Société d’Eau et d’Energie du Gabon (SEEG) du groupe VEOLIA, pointée du doigt pour la « mauvaise qualité » des services offerts aux Gabonais, a constaté GABONEWS. C’est bien en vue, à quelques mètres seulement du siège de la SEEG, situé dans le centre ville de la capitale gabonaise, que la Comité de protestataires de SOS Consommateurs a pris ses quartiers affichant une banderole sur laquelle on peut lire les mots suivants: « SEEG VEOLIA sans confiance ». Une banderole assortie d’une pancarte explicative dressée aux alentours, au grand étonnement des passants, ...
Lire l'article
La représentante du Centre pour les droits de l’Homme et la démocratie en Afrique Centrale (CNUDHD), Marie Evelyne Petrus-Barry, a souhaité lundi à Libreville que les pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) mettent effectivement en pratique la lutte contre la Traite des Enfants, au-delà de la simple adoption des textes y relatifs. " C’est un appel à l’action pour combattre, ensemble et mieux, un crime qui, pour nous représente une honte. Or, les textes ne sont rien sans une mise en œuvre effective sur le terrain. Nous devons faire plus pour réduire la vulnérabilité des ...
Lire l'article
La communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) s'est dotée vendredi à Libreville, d’une unité de protection et de coordination de lutte contre la traite des enfants observables dans la sous région. La cérémonie présidée par Pierre Athomo Ndong, chef de l'unité de coordination de lutte contre la traite des personnes à la CEEAC et Charlotte Sedel, chargé de la protection au bureau sous régional de l’Organisation des nation unies pour l’enfance (UNICEF). Cette mission s'inscrit dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du mémorandum entre la CEEAC et l'UNICEF depuis 2003, en vue de renforcer et d'améliorer la ...
Lire l'article
La caravane du Cercle des artistes et animateurs du Gabon (CRAAG), en tournée nationale de sensibilisation contre la maltraitance des enfants, a marqué une escale à Mouila, capitale provinciale de la Ngounié avant les festivités commémorant le 17 août. Les artistes de ce collectif auxquels se sont joints quelques noms de Mouila ont donné un « show » à la « Place des Fêtes » de la ville construite à cheval sur le fleuve Ngounié. Après le passage des artistes locaux, les stars confirmées ont pris le relais. Ainsi, Landry Ifouta, Espérance Ngaba, Omar Défunzu, Serge Abessolo, le groupe ...
Lire l'article
Le ministère du contrôle d’Etat, des Inspections, de la Lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite, a par l’intermédiaire du quotidien pro-gouvernemental « l’Union », lancé une grande campagne de sensibilisation de lutte contre la corruption devant durée 9 mois, marquant de ce fait la volonté des plus hautes autorités du pays à combattre le phénomène de la corruption dont le Gabon occupait déjà en 2007 la 84ème position au classement mondial d’après les résultats d’une études menée auprès de 184 nations par l’organisation Transparency international. Et, c’est donc par des mots forts tels que : « Je dis non à ...
Lire l'article
Le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba a inscrit, vendredi, sa réponse aux vœux de nouvel an formulés par le Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, au nom de l'ensemble de l'Administration publique, du secteur privé, ainsi que des forces de sécurité et de défense, dans le droit fil de ses dernières adresses à la nation, marquées par l'invite au patriotisme économique et dans l'action lancées aux élites politiques et aux cadres nationaux, en pressant une ultime fois le cabinet Eyéghé Ndong III à s'engager résolument à remettre « tout le monde au travail ».  Au-delà des discours fort aimables prononcés ...
Lire l'article
Lutte contre le paludisme: l’OMS modifie ses recommandations pour le traitement des enfants
128 gendarmes gabonais formés aux techniques de lutte contre le braconnage
Sécurité – Interpol: les policiers gabonais renforcent leurs capacités en lutte contre la traite des enfants
Social -Santé / Le ministère gabonais de la Santé accentue la lutte contre le tétanos néonatal du 20 au 23 octobre prochain
SOS Consommateurs engage trois jours d’actions contre la SEEG
Gabon: Les Etats de la CEEAC conviés à plus d’actions dans la lutte contre la Traite des Enfants
Gabon: La CEEAC se dote d’une unité de lutte contre la traite des enfants
Gabon: La caravane de lutte contre la maltraitance des enfants fait escale à Mouila
Gabon: Lutte contre l’enrichissement: le gouvernement gabonais opte pour la sensibilisation
Gabon: Le président Bongo Ondimba engage le gouvernement à remettre « tout le monde au travail » dans le pays

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Nov 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*