- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon: trois personnes incarcérées pour exercice illégal de la médecine

Trois personnes ont été inculpées et écrouées à Libreville pour exercice illégal de la médecine lors d’une opération d’inspection des autorités sanitaires ayant abouti à la fermeture d’une trentaine de cliniques, a appris l’AFP jeudi de source officielle.

Trois hommes, responsables de trois cliniques différentes, “ont été écroués parce qu’ils exerçaient illégalement la fonction de médecin alors qu’ils n’avaient pas de qualifications”, a déclaré Stéphane Iloko, inspecteur général de la Santé.

Ils ont été inculpés d'”usurpation de titre et exercice illégal de la fonction de médecin”, et conduits mercredi soir à la prison centrale de Gros-Bouquet (ouest de Libreville), a expliqué M. Iloko.

Selon lui, “ils risquent des peines d’emprisonnement de trois ans ferme, avec une amende qui va de 300.000 à 1.500.000 FCFA (de 457 à 2.287 euros)”.

Ces arrestations s’inscrivent dans le cadre d’une opération d’inspection débutée en septembre dernier qui a déjà abouti à la fermeture de 30 cliniques jugées illégales, le ministère de la Santé reprochant à leurs gérants d’avoir transformé “leurs cabinets de soins en cliniques médicales”, d’après l’inspecteur général de la Santé.

Cette opération est la première du genre et a été engagée par les responsables du ministère de la Santé pour assainir le secteur, d’après M. Iloko.

Selon lui, à Libreville, on dénombre plus de “150 cliniques privées” dont les détenteurs sont pour la plupart des personnes non qualifiées alors que le Gabon compte 600 médecins officiellement reconnus.

L’opération d’inspection a été lancée après le décès, médiatisé au Gabon, d’une jeune femme dans une clinique du quartier populaire de Nzeng-Ayong (nord de Libreville), il y a près d’un mois, a-t-on constaté.


SUR LE MÊME SUJET
Le prix Nobel 2008 de médecine, le Professeur Françoise Barré-Sinoussi va participer au premier symposium sur les maladies infectieuses, environnements et biodiversité prévu pour novembre prochain à Libreville selon un communiqué du Centre international de recherches médicales de Franceville(CIRMF) parvenu mercredi à l’AGP. Au cours de cette rencontre, celle qui a participé à la découverte en 1983 du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), à l’origine du sida, avec le Pr Luc Montagnier, va procéder à la remise de l’un des récompenses destinée aux jeunes chercheurs africains. Le symposium va regrouper “quelques uns des plus grands experts internationaux “ dans le domaine ...
Lire l'article [1]
Gabon : Près de trois milliers de personnes travailleraient illégalement dans le secteur pétrolier
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a revélé que 2808 personnes en situation irrégulière ont été dénombrées dans toute l’industrie pétrolière. Selon l’ONEP, la mesure prise pour le recensement et l’expulsion des travailleurs expatriés en situation irrégulière visait simplement l’application des textes réglementaires et d’autres dispositions légales en matière d’emploi de la main d’œuvre étrangère. L’ONEP a accusé le gouvernement gabonais d’immobilisme dans la prise de décisions concernant l’expulsion de certains travailleurs illégaux ou atteints par la limite d’âge. 470 travailleurs illégaux devaient quitter le Gabon depuis le 3 août et il revient à la direction de l’immigration de vérifier que la ...
Lire l'article [2]
L’inspecteur général de la santé (IGS) du ministère gabonais de la Santé, le Dr Stéphane Iloko Boussiengui, procède actuellement à la réouverture des 45 cliniques privées fermées aux mois de novembre et décembre 2010 à Libreville et à Owendo, dans la banlieue sud de la capitale, pour non-conformité à certaines règles propres à la santé, a appris l'AGP. Conformément à une décision du ministre de la Santé, Flavien Nziengui Nzoundou, le Dr Iloko Boussiengui, procède à la levée des scellés posés aux portails des 45 cliniques réhabilitées dont les responsables ont bénéficié d’une campagne d’information et de ...
Lire l'article [3]
L’inspecteur régional de santé (IRS) du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, Pierre N’nang Obame, a placé les cliniques, les cabinets médicaux, les unités de soins, les pharmacies et les dépôts pharmaceutiques sous étroite surveillance. ‘’Vous avez jusqu’au mercredi 1er décembre pour régulariser vos structures et les dossiers des personnels qui y exercent’’, a déclaré M. N’nang Obame, au cours d’une réunion à Oyem avec les propriétaires des cliniques, officines et autres structures de soins. L’ultimatum concerne également les laboratoires, les écoles de formation du domaine de la santé, les maisons des pompes funèbres ainsi que les entreprises disposant d’infirmeries, telles ...
Lire l'article [4]
par Pierre Eric Mbog Batassi Trois faux médecins ont été emprisonnés à Libreville, a annoncé mercredi l’inspecteur général de la Santé, Stéphane Iloko. Une opération de lutte contre la pratique illégale de la médecine moderne et la prolifération incontrôlée des cliniques privées à Libreville a débuté au mois de septembre dernier. De notre correspondant Trois faux médecins expatriés qui exerçaient clandestinement le métier viennent d’être écroués à la maison d’arrêt de Libreville pour usurpation de titre, a révélé le 17 novembre l’inspecteur général de la Santé, Stéphane Iloko. Ce dernier a annoncé également la fermeture de 30 cliniques privées de la capitale ...
Lire l'article [5]
Un camion-grumier de la société Corà Wood Gabon, installée à Ngamendjé ( 130 Km au nord de Lastourville) s’est explosé la semaine dernière en rentrant au chantier, 6 Km après le village Akiéni (Bangos), blessant 3 personnes, ont rapporté jeudi des témoins. Un cafouillis de fils électriques branchés à la va-vite pour permettre au chauffeur d’aller jeter son bois à Lastourville serait à l’origine de cet incident. « Je roulais vite quand j’ai entendu une explosion dans le véhicule. Le temps de chercher l’origine, j’ai aperçu les flammes et là j’ai perdu le contrôle puis, dans un effort extraordinaire j’ai tenté ...
Lire l'article [6]
Deux Gabonais et un ressortissant Camerounais ont été arrêtés dans la commune de Cocobeach en possession de plusieurs kg de drogue dont la valeur marchande est estimée à des centaines de francs CFA, rapporte lundi le correspondant local de l'AGP. L'identité de ces trois personnes, qui seraient toutes âgées de 27 ans, n'a pas été révélée. Ces personnes risquent des peines de prison pouvant aller jusqu'à deux ans s'ils sont reconnus coupables, ont indiqué les gendarmes. Un gendarme s'exprimant sous le couvert de l'anonymat a toutefois indiqué qu'un nombre de ressortissants étrangers étaient arrêtés et gardés à vu pour trafic de drogue dans ...
Lire l'article [7]
Huit jours après leur arrestation à Libreville, trois responsables d'organisations gabonaises militant contre l'utilisation opaque des revenus du pétrole, un journaliste d'une radio catholique ainsi qu'un gendarme ont été finalement informés de la nature de l'infraction qui leur est reprochée, mercredi 7 janvier, et écroués. Les autorités leur reprochent d'avoir détenu "un document en vue de sa diffusion dans un but de propagande" et d'avoir ainsi "incité à la révolte contre les autorités", délits passibles d'une peine maximum de cinq années de prison. Gregory Ngbwa, qui s'est associé à la plainte déposée à Paris contre les "biens mal acquis" visant notamment ...
Lire l'article [8]
L’UNICEF a offert ce vendredi au laboratoire de référence de la faculté de médecine de l'Université des Sciences de la Santé de Libreville des équipements et matériels pour le dépistage précoce du VIH/Sida chez les nourrissons, nés de mères séropositives. Le don a été remis au cours d'une cérémonie qui s'est tenue dans le hall de la faculté de médecine à Owendo, vendredi, en présence des responsables du ministère gabonais de la Santé et de l'UNICEF (Fond des Nations Unis pour l’Enfance). Selon les spécialistes de la Santé, le statut sérologique d'un enfant ne pouvait être fixé qu'à partir de l'âge ...
Lire l'article [9]
Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé de la Famille et de la Promotion de la Femme organise, en différé, du 6 au 7 septembre, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au Centre hospitalier de Libreville (CHL), la 6ème Journée africaine de la médecine traditionnelle. Selon la Chargé de l’information et de la promotion de la santé de l’OMS/Gabon, Gislène Moussouamy, le thème de cette année est « le rôle des tradipraticiens dans les soins de santé primaires ». Ainsi, elle révèle qu’il y aura des conférences débats sur les thèmes suivants: « Le médecin traditionnel ...
Lire l'article [10]
Le prix Nobel 2008 de médecine annoncé en novembre pour un symposium à Libreville
Gabon : Près de trois milliers de personnes travailleraient illégalement dans le secteur pétrolier
Réouverture de 45 cliniques privées fermées à Libreville et Owendo
Cliniques privées et pharmacies sous étroite surveillance dans le nord du Gabon
Chasse aux faux médecins au Gabon: Arrestations d’usurpateurs et fermetures de cliniques à Libreville
Un camion-grumier s’explose et blesse trois personnes au nord de Lastourville
Gabon: Trois personnes arrêtées à Cocobeach pour trafic de drogue
Gabon: Cinq personnes sont incarcérées pour avoir détenu un document anti-Bongo
Gabon: Don de matériel pour le dépistage précoce du VIH/Sida chez les nouveau-nés à la faculté de médecine
Gabon: Santé / OMS: Célébration en différé de la 6ème Journée africaine de la médecine traditionnelle à Libreville