Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’Opposition gabonaise marche pour la biométrie

Auteur/Source: · Date: 21 Nov 2010
Catégorie(s): Nation

Neuf partis de l’opposition gabonaise, avec pour tête de pont l’Union nationale (UN), ont organisé un meeting suivi d’une marche, samedi à Libreville, pour réclamer l’utilisation de la biométrie lors des élections législatives de 2011.

‘’Sans biométrie, pas d’élections’’, a déclaré Zacharie Myboto, le leader de l’UN, dernier né des partis politiques gabonais, auquel ont adhéré d’anciens hiérarques du Parti démocratique gabonais (PDG), exclus du parti au pouvoir pour n’avoir pas soutenu son candidat à la présidentielle de 2009.

La foule des militants de l’opposition a ensuite marché en direction du ministère de l’intérieur, à l’issue du meeting qui s’est déroulé au carrefour Rio, une place forte de l’opposition gabonaise, qu’affectionne notamment Pierre Mamboundou, le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG), qui regagne Libreville dimanche en fin d’après-midi, au terme d’un séjour médical de près de six mois en France.

L’opération de révision annuelle des listes électorales qui a démarré le 2 novembre dernier, sur toute l’étendue du territoire national, a relancé le débat sur la biométrie, une donnée dont l’opposition gabonaise réclame la prise en compte lors des prochaines législatives, en vue de la transparence du scrutin.

L’opposition a plaidé pour que la révision des listes électorales, qui s’achève le 16 décembre prochain, puisse d’ores et déjà intégrer les normes biométriques, conformément à la loi sur la biométrie non encore promulguée, en dépit de son adoption par les deux chambres du Parlement gabonais.

La liste électorale doit être révisée chaque année entre le 1er janvier et le 31 décembre.

Dans une déclaration rendue publique, samedi, par le quotidien Gabon matin, le gouvernement a indiqué que la proposition de loi relative à la protection des données à caractère personnel (biométrie) est actuellement en navette entre le gouvernement et le parlement.

Selon le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), Me Louis Gaston Mayila, venu prendre part au meeting et à la marche, ’’l’avenir de la démocratie dans notre pays, passe par la mise en application de la biométrie’’.

’’La biométrie devrait permettre d’identifier les électeurs, d’éviter le vote double et le transfert des électeurs, a-t-il dit, soulignant que ‘’la matérialisation dudit processus passe nécessairement par la volonté politique des dirigeants actuels’’.

‘’A travers la validation des caractéristiques personnelles telles que l’empreinte digitale, la rétine de l’œil, la voie et la photo unique, on devrait parvenir, à long terme, à des résultats électoraux incontestés et fiables’’, a ajouté le président de l’UPNR, un parti membre de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) ayant soutenu la candidature de Pierre Mamboundou à la présidentielle anticipée de 2009.

Zacharie Myboto, le président de l’UN, qui est également président de la coalition des Partis politiques pour l’alternance (CPPA) a rappelé que la biométrie ‘’a été placée au centre des débats à partir des années 1990 par le défunt président du Parti gabonais du progrès (PGP), Me Pierre Louis Agondjo Okawé’’. 


SUR LE MÊME SUJET
«Pas de biométrie, pas d’élections», l’opposition gabonaise manifeste à Libreville
Une carte biométrique comporte actuellement deux identifiants personnels, inscrits dans une puce électronique : les empreintes digitales et une image du visage numérisée Par RFI Tous les leaders de l’opposition étaient réunis ce 1er octobre 2011 dans un même meeting qui s'est déroulé au célèbre carrefour de Rio à Libreville. Les participants ont réclamé la transparence lors des prochaines élections législatives avec un seul slogan : « Pas de biométrie, pas d’élections ». Selon les agences, entre 1000 et 2000 personnes ont participé à ce rassemblement. Pour le parti au pouvoir, le peuple ne veut plus du « discours démagogique » de ...
Lire l'article
Des partis de l’opposition gabonaise regroupés au sein de deux blocs (Coalition des Partis de l’Opposition pour l’Alternance –CPPA- et l’Alliance pour le Changement et la Restauration -ACR-) se sont réunis samedi dernier pour, in fine, déclarer qu’il n’y aura pas d’élection sans biométrie; une situation qui a fait réagir le ministre de l’Intérieur le lundi 26 septembre 2011, et continue de diviser la classe politique nationale. Samedi dernier en effet, ces partis de l’opposition, accompagnés de quelques leaders de la société civile, au cours d’un entretien avec les journalistes, ont implicitement invité la population à boycotter la prochaine élection législative ...
Lire l'article
Le président de la ‘’Cause commune pour le Développement du Gabon’’ (CCDG), Jean Pierre Ndong Abessolo, parti de la Majorité républicaine pour l’émergence, dont l’officialisation par le ministère de l’Intérieur, a eu lieu le 11 juillet 2011, a indiqué samedi, qu’il était pour l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. Cette déclaration a eu lieu au cours d’un déjeuner de presse qui a permis au responsable de cette formation, d’annoncer à ses militants, la légalisation qu’ils attendaient depuis onze (11) ans. En réponse à la question d’un journaliste concernant la biométrie notamment, Monsieur Ndong Abessolo a déclaré: « Je suis pour ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo s’est entretenu le 13 juillet à Libreville avec Pierre Mamboundou, président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition). L’introduction de la biométrie dans le processus électoral était le principal point d’achoppement au cours de la seconde rencontre officielle entre les deux hommes. Les élections législatives 2011 et l’introduction de la biométrie dans le processus électoral étaient au centre de l’entretien, le 13 juillet à Libreville, entre le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo, et l’opposant Pierre Mamboundou, figure historique de l’Union du peuple gabonais (UPG) qui célèbre son 22e anniversaire ce 14 juillet. Des sujets importants ...
Lire l'article
L’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), créée le 14 juillet 1989 par Pierre Mamboundou Mamboundou, souffle ce jeudi ses 22 bougies, indique un communiqué de son secrétariat exécutif parvenu ce mercredi à notre rédaction. Le communiqué indique que l’évènement aura lieu au siège national, sis à Awendjé dans le 4ème arrondissement de la commune de Libreville. Cet instant « privilégié » du souvenir, d’échanges, de réflexions et de prospectives sera marqué par deux temps forts, à savoir une conférence-débat sur la biométrie et un important discours du Président Pierre Mamboundou. Mais avant, il est prévu une conférence débat animée sur ...
Lire l'article
Les responsables politiques et autres acteurs vives de la nation, réunis ce lundi autour du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, sont tombés d’accord sur le report des législatives pour l’année prochaine (2012) avec introduction de la biométrie. Cette décision découle de la première concertation politique du 28 avril dernier autour du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba qui, avait renvoyé la classe politique à la réflexion en tenant compte d’un certain nombre de paramètres relatifs entre autres à l’organisation de Coupe d’Afrique des nation 2012 (CAN), que notre pays va co-organiser avec la Guinée-Equatoriale. « Compte tenu du faite qu’il ...
Lire l'article
A l’occasion d’un meeting inaugural, hier jeudi au carrefour des Charbonnages, d'une tournée politique qu'il va entreprendre dans les (Six) arrondissements de Libreville, le président de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition) Pierre Mamboundou, a invité à la transparence électorale et plaidé pour l'introduction de la biométrie dans le processus électoral dans la perspective des législatives de 2011. Face aux nombreux militants venus pour l’écouter sur l'actualité politique nationale, Pierre Mamboundou a rassuré, au cours de son meeting inaugural de la tournée dans les arrondissements de Libreville, sur son engagement à poursuivre son combat pour l'introduction de la biométrie et ...
Lire l'article
L’opposition gabonaise, organisée autour des partis de la Coalition des partis politiques pour l’Alternance (CPPA, opposition) et de quelques partis de l’Alliance pour la restauration et le Changement (ACR, opposition), faute certainement d’activités pouvant les mettre sous les feux de l’action, ont encore opté de gagner la rue, ce samedi, à travers un meeting et une marche sur le ministère de l’Intérieur. OBJET AVOUE: RECLAMER L’APPLICATION DE LA BIOMETRIE Objet avoué de ce meeting et de cette marche, réclamer l’application de la biométrie dans la révision de la liste électorale, alors qu’ils ont, en leur temps, combattu cette idée émise par ...
Lire l'article
Au détour d’une réunion organisée actuellement au sein d’une Commission ad hoc, la Commission des Lois, des Affaires administratives et des Droits de l’Homme de l’Assemblée nationale a rouvert, mercredi, l’examen interrompu avant l’intersession parlementaire, sur la proposition de loi controversée de Pierre Mamboundou (UPG, opposition), député de la Dola (Ndéndé), relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements des données à caractère personnel.
Lire l'article
Les partis politiques de l'opposition ont introduit le 21 janvier dernier auprès de la Cour Constitutionnelle un recours contre l'arrêté portant sur l'ouverture de la période de révision des listes électorales. L'opposition réclame toujours l'introduction de la biométrie dans la confection du fichier électoral.    Dans un communiqué rendu public à Libreville le 21 janvier dernier, les partis de l'opposition dénoncent la mauvaise volonté du pouvoir en place d'organiser des élections justes, crédibles, transparentes et démocratiques en refusant l'apport des modifications nécessaires à la fiabilité du fichier électoral. A travers ce communiqué, les partis de l'opposition fustigent entre autres ''l'arrogance du ministre gabonais ...
Lire l'article
«Pas de biométrie, pas d’élections», l’opposition gabonaise manifeste à Libreville
Législative 2011: La biométrie continue de diviser la classe politique gabonaise
Biométrie: La ‘’Cause commune pour le Développement du Gabon’’ (CCDG), partant pour sa mise en place
Gabon : Mamboundou discute de biométrie avec Ali Bongo
L’UPG (opposition) commémore jeudi son 22ème anniversaire
Politique / Les élections législatives reportées pour 2012 avec la biométrie à l’appui
Politique / Pierre Mamboundou plaide pour la biométrie et des législatives transparentes
Politique / Opposition: un meeting et une marche pour saboter le retour de Pierre Mamboundou?
Gabon: Assemblée nationale / Biométrie: une Commission ad hoc se penche sur un texte de Pierre Mamboundou (UPG, opposition)
Gabon : L?opposition dit non aux élections sans la biométrie


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Nov 2010
Catégorie(s): Nation
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*