Socialisez

FacebookTwitterRSS

La France parle: Ali Bongo n’est pas et n’a jamais été président du Gabon

Auteur/Source: · Date: 22 Nov 2010
Catégorie(s): Commentaire,Françafrique,Politique,Révélations,Vidéos



Les langues françaises se délient.

Mba Obame 42%
Ali Bongo 37%

C’est la substance essentielle de la vidéo ci-jointe. La France livre les vrais résultats, enfin?

Nous avons donc un biafre à la tête du Gabon en ce moment.

Sans Commentaires.

Mais le besoin le plus urgent des Gabonais est de mettre l’imposteur biafreux à la porte.

DIFFUSION > Les 9 et 16 décembre 2010 dans “Infrarouge” sur France 2 // SORTIE DVD : Le 2 décembre 2010 // Un film de Patrick Benquet // SYNOPSIS : En 1960, les quatorze colonies françaises d’Afrique noire deviennent indépendantes. Le général de Gaulle confie à Jacques Foccart la mise en place d’un système qu’on appellera la Françafrique et qui vise à garder, par tous les moyens légaux et illégaux, le contrôle de nos anciennes colonies. 50 ans plus tard, ce système perdure. Pour la première fois, des hommes en charge des plus hautes

—-
Bongo Doit Partir
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052
USA
Tel/Fax: (+1) 973-447-9763


SUR LE MÊME SUJET
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville lundi pour Paris où il assistera mercredi prochain aux manifestations du 14 juillet, fête nationale de la France. Ali Bongo Ondimba assistera notamment au grand défilé militaire sur les Champs Elysées qui verra la participation d’un détachement militaire gabonais aux côtés des autres troupes d’anciennes colonies françaises. Le numéro gabonais et d’autres présidents africains francophones et d’autres présidents africains francophones ont été invité par le président français Nicolas Sarkozy au défilé. En avril dernier, le gouvernement français avait annoncé, un budget de 16,3 millions d’euros pour fêter le cinquantenaire des indépendances de ses 14 ...
Lire l'article
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba quittera Libreville lundi en fin d’après-midi pour Paris en France où il assistera à la fête du 14 juillet, la fête nationale française, a appris APA de source proche de la présidence gabonaise. Selon la même source, le président Ali Bongo Ondimba assistera notamment au grand défilé militaire sur les Champs Elysées qui verra la participation d’un détachement militaire gabonais aux côtés des autres troupes d’anciennes colonies françaises. Le numéro gabonais a été invité avec d’autres présidents africains francophones par le président français Nicolas Sarkozy à assister au défilé. En avril dernier, le gouvernement français ...
Lire l'article
Allocution du Président à l'occasion du dîner offert par Ali Bongo Ondimba Palais de la Présidence de la République Libreville (Gabon) – Mercredi 24 février 2010 Monsieur le Président de la République, Cher Ali, Madame, Chère Sylvia, Mesdames, Messieurs et, si vous le permettez, chers amis, Je dois vous avouer que je suis ému de me retrouver dans ce Palais du bord de mer où le Président Omar Bongo me recevait en juillet 2007. Chacun de ses gestes, chacune de ses paroles traduisaient cette amitié qu’il portait de façon indéfectible à la France et que celle-ci lui rendait. Il n’est plus là, ...
Lire l'article
Pour Elikia M'Bokolo, historien congolais, la prochaine équipe dirigeante au Gabon risque de se détourner de la France, devenue un partenaire avec lequel il faut prendre ses distances... Après des obsèques en grandes pompes à Libreville au Gabon mercredi, le chef d'Etat gabonais doit être inhumé ce jeudi à Franceville, sa terre natale dans le Haut-Ogooué. Passé le temps du deuil, les tractations pour sa succession vont pouvoir commencer. Quelle sera la place de la France dans la nouvelle donne politique gabonaise? L’analyse d’Elikia M'Bokolo, historien congolais, auteur de «Médiations africaines: Omar Bongo et les défis diplomatiques d'un continent» (Editions Archipel), ...
Lire l'article
Malgré le décès du président gabonais, il est peu probable que les rapports entre la France et l’Afrique changent. Les intérêts bien compris des uns et des autres favorisent le statu quo. Au lendemain du décès du président gabonais Omar Bongo qui a connu tous les présidents de la Ve République : Le général de Gaulle, Georges Pompidou, Valery Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, après plus de 41 ans au pouvoir, un débat agite la classe politique française : le financement des campagnes électorales françaises par Omar Bongo. C’est le président Giscard d’Estaing qui a dégainé en premier ...
Lire l'article
Le Parti social démocrate (PSD, majorité présientielle) a, dans un communiqué radiotélévisé, interpellé mercredi à Libreville les plus hautes autorités françaises en réaction à la campagne de dénigrement des médias français portant atteinte à la personne du président de la République Omar Bongo Ondimba. ''C'est pour cette raison que le PSD se permet de lancer un appel pressant aux plus hautes autorités françaises afin que, nonobstant la liberté de la presse, toute réserve soit gardée concernant le président de la République gabonaise, tant dans sa gestion des affaires publiques que dans sa vie privée'', rapporte le communiqué. Le PSD, poursuit le communiqué, ...
Lire l'article
Le mouvement Génération Omar Bongo Ondimba a déposé lundi une pétition composée de 4000 lettres de protestation contre les ONG internationales Transparency international et Sherpa à l’ambassade de France à Libreville, rapporte le journal en ligne www.gabonpage.com. Emballées dans deux cartons, les lettres ont été déposées par Me Ntsame, huissier de justice, accompagné par une dizaine de membres du mouvement qui n’a pas pu franchir le seuil de l’ambassade sur ordre du service de sécurité de la mission diplomatique française. Génération Omar Bongo Ondimba, une association fondée pour défendre l’œuvre et la personne du chef de l’Etat gabonais, avait lancé le 13 ...
Lire l'article
Le tout premier bâtiment de l’école Sainte-Anne de Libreville, ouverte en 1945 par les missionnaires catholiques français, sera désormais baptisé du nom de l’adjudant, officier des sports, des Forces françaises au Gabon, David Soula, qui, avec son compatriote Marc Nemec, avait traversé à la nage, le 19 janvier dernier, l’Estuaire du Gabon allant de la Pointe Denis à la plage de l’hôtel Ré-Ndama, dans le souci de collecter, à travers cette action des dons, à remettre aux établissements et centres d’accueil des orphelins de Libreville, a constaté GABONEWS. L’annonce a été faite vendredi dernier par la ministre des Affaires ...
Lire l'article
A partir de cette page, vous pouvez voir les liens vers les anciens articles de ce site sur plusieurs années. Vous pouvez aussi visiter directement nos anciens sites, qui contiennent aussi des milliers d'articles publiés entre 1998 et avril 2008 que nous n'avons pas pu importer dans ce système lors du changement de site du 2 avril 2008. Notez aussi que ce site contient dans la barre de droite des liens vers les archives que vous pouvez naviguer par date (jours, mois, années). Pour lire les anciens articles, cliquez sur l'année qui vous intéresse ci-dessous. Sur 12 Ans 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000 1999 1998 Ou alors, visitez nos anciens sites ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au 14 juillet
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
France: Allocution du Président à l’occasion du dîner offert par Ali Bongo Ondimba
Bongo Doit Partir
«En France, on parle beaucoup du Gabon… Mais au Gabon, la France est devenue un partenaire comme les autres»
Le président Omar Bongo finançait-il les campagnes électorales en France ?
Gabon: Le PSD interpelle la France sur les attaques portées contre le président Bongo Ondimba dans la presse
Société : Un mouvement pour la défense des intérêts du président Bongo Ondimba dépose une pétition à l’ambassade de France à Libreville
Le nom de David Soula inscrit à jamais dans l’histoire commune de la France et du Gabon
Archives

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (16 votes, moyenne 3,69 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Nov 2010
Catégorie(s): Commentaire,Françafrique,Politique,Révélations,Vidéos
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

5 Réponses à La France parle: Ali Bongo n’est pas et n’a jamais été président du Gabon

  1. un gabonais qui a lutter pour la democratie

    25 Jan 2011 a 15:52

    j’ai pas voter ALI pendant les elections j’ai travailler pour l’opposition quand il fallait agir et reclamer leur victoir on ne les a pas vu il st aller dans des mascarade de tribunaux et contentieux tou ca dans un meli melo insondable moi je dis ALI a pris le pouvoir il en avait apparament tres soif aujourd’hui il veu que les choses change et on le voi on Gabon soutenons le c tous moi si ma famille peut êtr bien nourrit bien soigner mes enfants bien instrui le reste c pas mon pb arreter de tchatcher et venez bosser

  2. le requin

    16 Jan 2011 a 17:35

    Il est vrai le site BDP gabon nouveau trvaille depuis des années déjà pour donner aux gabonais des nouvelles qu’ils ne peuvent avoir au pays.
    Mais il y a des jours où je ne le comprends pas aussi. La France a DIT LA VERITE.
    Aujourd’hui BDP est derrière la france pour des Nèfles qu’elle nous donne. Elle se moquent de tous ceux qui comme BDP croinet encore à leur jeu de jambe de boxeur.
    La france ne nous apprend rien, pour moi en tou cas c’est un non événement. Hier encore cette france et avec elle la même chaine qui vient de diffuser son film qui n’attire que les gens en mal d’émotion et au esprits TROP faibles disaient que les élections s’étaient bien passées au Gabon et qu’ALI ETAIT BIEN ELU.
    Comme on n’exporte plus le bois; comme l’uranium c’est “ndji ndja” le pétrole arrive, on perd des avantages et on a l’impression que le petit regarde plus les américains que la vieille france, on dénonce.
    Quel coup de poignard de traitre. Je n’ai pas voté Ali, je n’ai jamais voté le PDG ni le père Omar. Mais cette année je pense que le ferai.
    En outre, L’UN dont l’abreviation ressemble au nom d’une obédience d’AFFIDES qu’à un parti politique ne devait même pas critiquer. C’est seulement parceque les gabonais ont toujours eu la mémoire courte et ne vivent que de passion et de tribalisme idiot. UN selon le dictionnaire larousse 2012 partie historique: acronime masculin, amalgame ou regroupement d’hommes politiques aigris sortis du parti au pouvoir sachant pertinemment qu’ils devaient tot ou tard etre mis en touche par ALI.
    Quelle oppsition dans ce cas si ce n’est que PDG contre PDG.
    Salut

  3. LaRaison

    6 Déc 2010 a 06:44

    donnez la possibilité de partager vous nouvelles sur facebook et ou twitter.

    Bon maintenant que faisons-nous?

  4. PASTEUR B

    1 Déc 2010 a 09:39

    la definition la plus populaire de la democratie est ; le pouvoir du peuple par le peuple est pour le peuple ; effectivement la france n est pas innocente mais je pense qu elle dit la verite…seront nous un jour democrate au Gabon ?

  5. edboub

    28 Nov 2010 a 12:26

    Les français sont vraiment très dangereux; c’est parce que Ali Bongo ne marche pas comme ils le veulent qu’ils ont décidé de nuire à sa personne. Moi je n’ai pas voté Ali, et je sais qu’il a été soutenu par la France pour venir au pouvoir; ce n’est un secret pour personne. on n’a pas besoin de leurs fausses révélations aujourd’hui sur la fausse élection d’Ali. La France est responsable des problèmes des Gabonais. Personne n’est dupe. Je souhaite à Ali de faire tout son possible pour mener une politique bienfaisante pour tout le peuple Gabonais malgré tout.
    s’il fait bien, les Gabonais oublierons qu’il n’a pas gagné les élections en 2009.

    Que Dieu bénisse le Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*