Socialisez

FacebookTwitterRSS

Bongo se goberge au Gabon mais…

Auteur/Source: · Date: 2 Fév 2011
Catégorie(s): Politique

Le parti d’Obame, qui revendique la victoire à la présidentielle de 2009, a été dissous.

Au Gabon, les révélations de WikiLeaks, la crise ivoirienne, les soulèvements tunisien et égyptien ont fait mouche dans l’opposition. Il y a une semaine, le leader de la Coalition des partis politiques pour l’alternance (CPPA), André Mba Obame, candidat à la présidentielle d’août 2009 face à Ali Bongo, a prêté serment à Libreville comme chef de l’État. Depuis un an, en effet, l’opposition dénonce les fraudes qui ont entaché le scrutin de 2009. À l’image de la Côte d’Ivoire où deux présidents se disputent le pouvoir, André Mba Obame a nommé un gouvernement. Mais la situation s’est tendue. Samedi, le rassemblement de ses partisans dans la capitale a été violemment réprimé et son parti dissous. « Je préfère être un “amateur” de la politique qu’un professionnel du ridicule », a raillé le président Ali Bongo, en digne héritier de son père Omar Bongo, serviteur du néocolonialisme français durant quarante et un ans de pouvoir sans partage. Pourtant, en octobre 2009, un câble diplomatique des États-Unis révélé par le site WikiLeaks indiquait qu’« Ali Bongo (a) inversé le décompte des voix et s’(est) déclaré président ». La présidence du Conseil de sécurité de l’ONU par le Gabon, les réseaux de la Françafrique grassement nourris par la manne pétrolière ont vite étouffé les contestations… 


SUR LE MÊME SUJET
Législatives au Gabon : vote sans incident mais peu de participation
La participation samedi aux législatives du Gabon, qui se sont déroulés sans incident majeur, s'annonce faible, selon les premières estimations; la victoire semble promise au parti du président Ali Bongo face à une opposition divisée et dont une partie n'a pas participé. Les bureaux de vote ont commencé à fermer vers 17h00 GMT à l'issue d'une journée sous haute surveillance policière. Aucun incident majeur n'avait été rapporté à 20h00 GMT. Le déroulement serein du scrutin était un des enjeux majeurs de ces premières élections législatives depuis l'accession à la présidence d'Ali Bongo après des présidentielles contestées en 2009 à la mort ...
Lire l'article
Chers Compatriotes de la diaspora et d’ailleurs mieux vaut tard que jamais, c’est avec regret et consternation que nous avons été informé du décès de notre bien Ainé et cher Compatriote le nommé : JEAN-CLAUDE DOUCKAGA, décès survenu à BROOKLIN, lieu de sa résidence, c’est à NEW YORK CITY, aux ÉTATS-UNIS d’Amérique. Comme toujours, le Gabon des BONGO ONDIMBA, n’ayant pas dégagé les moyens SUSCEPTIBLES pour la mise en bière, le transport du corps et autres charges, c’est-à-dire le rapatriement de la dépouille mortelle vers Libreville, au Gabon. IL SE TROUVERAIT que notre Compatriote ait été inhumé ici ...
Lire l'article
L'opposant André Mba Obame, qui s'est autoproclamé président du Gabon le 25 janvier, a quitté dimanche l'agence onusienne de Libreville où il était réfugié mais la situation reste tendue avec un déploiement de forces anti-émeutes devant le siège de son parti. M. Mba Obame ainsi que la trentaine de personnes -- son "gouvernement" et des cadres l'Union nationale, son parti -- de sa délégation ont quitté à 10h15 (09h15 GMT) le siège du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en voiture sans être inquiétés par la police. M. Mba Obame, qui a pris la direction de la Sablière, quartier huppé ...
Lire l'article
Après les sorties médiatiques de l’ex-premier ministre, Casimir Oyé Mba, hiérarque de l’Union nationale (UN, parti de l’opposition dissout) en vue de poser des pistes de réflexion et d’appeler au dialogue en vue de sortir la classe politique gabonaise de l’atmosphère délétère actuelle, le Parti démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) est également monté au créneau pour réaffirmer sa main tendue, mais surtout pour poser des questions de confiance à « ces ex-camarades » de l’opposition. Casimir Oyé Mba, ancien gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), à travers une Tribune Libre publiée mardi dernier dans le quotidien ...
Lire l'article
Ali Bongo a reçu un soutien de poids face à la situation politique actuelle marquée par la prestation de serment d’André Mba Obame. Les Etats-Unis ont confirmé ce 28 janvier la reconnaissance d’Ali Bongo comme président de la République. Les Etats-Unis ont confirmé ce 28 janvier qu'ils reconnaissaient le régime de l'actuel chef de l'Etat gabonais Ali Bongo, selon un communiqué de l'ambassade américaine à Libreville et sans citer nommément l'opposant André Mba Obame qui s'est autoproclamé président le 25 janvier. «Les Etats-Unis reconnaissent Ali Bongo Ondimba comme étant le président du Gabon. Nous incitons tous les partis ...
Lire l'article
Investit à la magistrature suprême le 16 octobre 2009 en présence de nombreux chefs d’Etat, à la suite du décès de son père et prédécesseur, Omar Bongo Ondimba, puis d’une élection présidentielle anticipée, amplement discutée, Ali Bongo Ondimba, totalise ce 16 octobre 2010, 365 jours à la Magistrature suprême; trois cent soixante-cinq jours jalonnés de réformes ambitieuses, de grands travaux structurels et infrastructurels, de politique extérieur plus offensive, avec à la clé, une volonté indéniable de transformer le Gabon en véritable pays émergent. Un an, ce n’est pas exhaustif, mais c’est une période, dans un mandat électif, où l’on commence ...
Lire l'article
Libreville, 30 août (GABONEWS) – La télévision Nationale a débuté la publication des résultats très partiels de la présidentielle anticipée à tour unique organisée ce dimanche avec en course 17 prétendants à la magistrature suprême. Actualité du :31/08/2009 Il apparaît ainsi sous réserve d’homologation de la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), que : 1er Bureau : Ali Bongo : 54 voix André Mba Obame : 56 voix 2e Bureau : Ali Bongo : 84 voix André Mba Obame : 78 voix 3eme Bureau : Ali Bongo : 82 voix André Mba Obame : 56 voix 4eme Bureau : ...
Lire l'article
Libreville, 15 août (GABONEWS) - La campagne électorale pour l’élection présidentielle anticipée du 30 août prochain, à la suite du décès du président Omar Bongo Ondimba, le 8juin dernier à Barcelone, a officiellement démarré samedi, mais timidement, avec notamment la placarde des affiches des différents candidats sur les espaces publics comme privés, a constaté un reporter de GABONEWS. Ainsi, des affiches aux effigies de quelques candidats à l’instar de Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, André Mba Obame, Jean Eyéghé Ndong, Casimir Oyé Mba, entre autres, sont déjà visibles dans les artères de la capitale gabonaise. Certaine candidats, comme Ali Bongo ...
Lire l'article
Mugabe est chez lui. Il fait ce qu'il veut depuis des années. Son peuple est malheureux ... et les belles paroles ne servent à rien !!! (...) Il y eut Eyadema, Pinochet, Mobutu, Ratsiraka, Fidel Castro, … Il reste encore Bongo, Biya, Sassou Nguesso, Kim Jong-il. Puis, un peu plus camouflés derrière une démocratie de façade, Hassan al-Bashir, Poutine, Hu Jintao (…) Le Zimbabwe a suffisamment souffert. Toutes les discussions ont été engagées (...) mais il est un moment où, quand un dictateur ne veut pas entendre, ne veut pas comprendre, les chefs d'Etat et de gouvernement doivent cesser de discuter. ...
Lire l'article
Législatives au Gabon : vote sans incident mais peu de participation
Avis de décès d’un Gabonais aux USA, MAIS: Incapacité des Bongo ou refus de régler l’ardoise?
Gabon: Mba Obame a quitté l’agence onusienne mais la situation reste tendue
Politique / Le PDG garde la main tendue, mais pose des questions de confiance à l’opposition
Gabon : Ali Bongo “adoubé” par les Etats-Unis
Politique / 16 octobre 2009 – 16 octobre 2010: Ali Bongo Ondimba, un an de réformes ambitieuses, de restrictions, mais aussi de mécontents
Bongo Doit Partir
Gabon: Présidentielle 2009 / Tendances du centre de vote du Lycée National Léon Mba à Libreville
Gabon: Élection présidentielle 2009: la campagne électorale officiellement lancée, mais avec timidité, au Gabon
MUGABE, « IL DOIT PARTIR »… « MAIS, IL RESTE ENCORE BONGO, BIYA, SASSOU NGUESSO, KIM JONG-IL !


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Fév 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*