Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’Etat rachète un marché et le rétrocède à la mairie de Libreville

Auteur/Source: · Date: 11 Mar 2011
Catégorie(s): Economie,Politique,Société

Le gouvernement gabonais a racheté le marché d’Oloumi, dans le 5ème arrondissement de Libreville, à un promoteur privé et l’a rétrocédé à la mairie, a annoncé le maire de la capitale, Jean-François Ntoutoume Emane.

‘’La rétrocession du marché d’Oloumi a été rendue possible grâce au concours du gouvernement de la République moyennant un coût’’, a déclaré, M. Ntoutoume Emane qui n’a pas précisé le montant de la transaction entre l’Etat le promoteur privé ayant construit ce marché.

L’édile de la capitale gabonaise a indiqué que la rétrocession du marché d’Oloumi est le début d’un processus visant le retour à la municipalité des marchés construits par des promoteurs privés.

Il a par ailleurs annoncé la construction d’un grand marché au PK 8, au lieu dit marché Banane mais aussi à Oloumi, un marché qui, selon lui, sera le plus grand et le plus moderne de toute l’Afrique centrale.

Les marchés constituent l’une des principales sources de recettes de la mairie. Le marché de Mont-Bouët, le plus grand de Libreville et du pays, génère au quotidien une trentaine de millions de FCFA, indique-t-on.

A l’époque où il était maire de Libreville (1997-2002), Paul Mba Abessole, le leader du Rassemblement pour le Gabon (RPG) avait sollicité des promoteurs privés pour construire des marchés à Libreville.

Les baux emphytéotiques conclus pour la construction des marchés de Louis (1er arrondissement), Nkembo (2ème arrondissement), Akébé Plaine (3ème arrondissement) et Oloumi (5ème arrondissement) ont été dénoncés, par les experts, comme une mauvaise opération réalisée par le leader du RPG.


SUR LE MÊME SUJET
Les travaux du marché d’Okala (situé dans le 1er arrondissement de Libreville) sont prévus pour débuter au mois d’août prochain, a déclaré le 4ème Maire de la Commune de Libreville, Léandre Nzué, au cours d’un entretien mercredi à la presse. Les projets de construction des marchés dans les différents arrondissements de la capitale gabonaise, lancés par l’édile de l’Hôtel de ville de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, se poursuivent dans le premier arrondissement, après ceux du 3ème et du 6ème arrondissement. C’est l’impression qui se dégage, au regard de la barrière érigée à cet endroit et les travaux d’adduction d’eau. Pour d’amples ...
Lire l'article
Les membres de l’ONG Muyissi Environnement, conduite par leur Vice-présidente, Viviane Sandza, ont entamé samedi dernier une campagne de sensibilisation sur l’état d’insalubrité qui gagne du terrain dans l’ensemble de la commune de Mouila; le marché central dans le premier arrondissement à constitué la première étape de cette campagne, rapporte le correspondant de GABONEWS. « Quelle désolation de voir notre grand marché dans un état d’insalubrité avancée que l’on ne peut imaginer à distance », a déclaré la vice-présidente très choquée par le spectacle découvert durant tout le parcourt de ce grand espace commercial de la ville. Pendant l’opération de sensibilisation, l’on ...
Lire l'article
Réunis au sein du Syndicat national des commerçants (SYNACOM), des commerçants ont marché ce lundi à Libreville, de l'ancienne gare routière au palais de la Présidence de la République, en signe de protestation contre la destruction jugée « abusive » des marchés spontanés. « Nous ne sommes pas contre la destruction des marchés, mais nous voulons des sites pour vendre », a scandé Mme Jeanne Lemandou, la présidente du SYNACOM, qui a déploré la soudaineté de l’action. « Nous n'avons pas été avertis », a-t-elle affirmé. Les commerçants ont demandé l'ouverture de négociations avec le Maire de Libreville qui, selon une ...
Lire l'article
La mairie centrale de Libreville a une fois de plus demandé lundi, aux commerçantes installées anarchiquement aux feux tricolores, et au Rond point de Nzeng-Ayong, dans le 6ème arrondissement de Libreville, de regagner le marché construit à cet effet dans le quartier." Il est vrai que le marché est construit avec des étales, mais il manque encore beaucoup de chose à ce endroit. Et le plus gênant, c’est l’emplacement de ce marché qui fait que les clients éprouvent souvent des difficultés à faire ce détour pour s’y rendre. Du coup, nous ne vendons presque rien là-bas », a déclaré Marie ...
Lire l'article
La mairie de Libreville, dans son souci de rendre la capitale gabonaise un peu plus propre, a crée jeudi une brigade spéciale constituée de gendarmes et de policiers pour lutter contre les marchés anarchiques. Les agents des force de l'ordre sont désormais placés aux feux tricolores et du rond point de Nzeng-Ayong, des Charbonnages, d’Awendje et le marché Mont Bouet. Ils ont pour mission de veiller au respect de la propriété publique et de disperser les commerçants qui veulent replacer des marchés sur les trottoirs. Le maire de Libreville, Jean François Ntountoume Emane qui présidait mardi dernier son premier Conseil municipal, ...
Lire l'article
Depuis plus d'une semaine, la mairie de Libreville a entrepris la destruction des marchés spontanés et anarchiques installés sur les grands axes de la commune, mais cette action a été mal perçue par les commerçants qui ont sollicité l'intervention de la présidente de leur association, Joséphine Nkama Dabany pour engager le bras de fer avec l'autorité municipale. Sitôt saisie par ses adhérentes, Mme Nkama Dabany a entamé des négociations avec le nouvel édile de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane, indique t-on dans les milieux des commerçantes exerçant dans les marchés détruits, sans préciser si ces négociations ont abouti à ...
Lire l'article
La mairie de Libreville a relancé l’opération de recouvrement des taxes ce mardi dans de la plus grande commune de la capitale de gabonaise, selon les sources de la radio municipale, « La voix de la cité ».Suspendu le 26 juin dernier à titre provisoire par un arrêté municipal du maire, Jean-François Ntoutoume Emane, les opérateurs économiques n’ont payé aucune taxe durant trois mois. Le maire de Libreville a mis ce temps à profit pour mettre fin au phénomène d’escroquerie pratiqué par des agents véreux qui avaient cours auprès des commerçants dans les marchés et autres espaces commerciaux de la commune ...
Lire l'article
La commission ad hoc chargée des actes de gestion du personnel ayant rendu son verdict, la tournée de prospection de la ville bouclée, l’équipe dirigeante de la mairie de Libreville est maintenant attendue sur le terrain où défis et chantiers sont aussi nombreux que pressants. Bien qu’ayant connu un embelli ces derniers temps, la lutte pour la collecte et la gestion des ordures dans la capitale est l’un des problèmes sur lequel les équipes précédentes ont toujours buté. Donc, Ntoutoume Emane et les siens doivent faire de leur mieux pour améliorer ce qui est fait jusqu’ici et faire aboutir certains ...
Lire l'article
Les commerçantes du marché municipal de Lalala dans le 5ème arrondissement de Libreville, ont réclamé jeudi au maire central de Libreville, des chambres froides, en vue d’une meilleure conservation de leurs marchandises. « Nous n’avons pas de chambre froide ici et cela cause un grand problème de conservation des vivres, surtout pour nous qui vendons du gibier, du poisson et autres produits frais », a déclaré une commerçante. Cette doléance a été bien reçue par le maire central, Jean François Ntoutoume Emane qui entend convoquer le directeur du marché afin de prendre des mesures nécessaires pour résoudre ce problème. « Nous verrons comment ...
Lire l'article
Le porte-parole des revendeuses de gibiers au marché de Lala, Francine Avomo, dans le 2è arrondissement de la commune de Libreville, a sollicité, jeudi l’indulgence du maire, Jean François Ntoutoume Emane, en visite sur les lieux, pour l’illégalité dans laquelle elles exercent et pour la vente des espèces animales protégées. Compte tenu du fait que le commerce de la viande de brousse contribue à subvenir aux besoins sociaux et économiques des familles qui en dépendent, la scellée outre mesures des étales de gibiers contribuerait à grossir les rangs des Gabonais économiquement faibles, a souligné Francine Avomo. Mère d’une famille de 7 enfants ...
Lire l'article
Marché d’Okala: Premier coup de pelle en août
Gabon: L’ONG Muyissi Environnement découvre le marché central de Mouila dans un état d’insalubrité avancée
Gabon: Les commerçants marchent pour protester contre les actions de la Mairie de Libreville
Gabon: La mairie somme les commerçantes de Nzeng-Ayong d’occuper le marché
Gabon: La mairie de Libreville met en place une brigade de lutte contre les marchés anarchiques
Gabon: Société : bras de fer entre commerçants et mairie de Libreville
Gabon: La mairie de Libreville renoue avec la collecte de taxes municipales
Gabon: Mairie de Libreville: Que le travail commence!
Gabon: Les commerçantes du marché de Lalala réclament des chambres froides
Gabon: Les vendeuses de gibiers du marché de Lala sollicitent l’indulgence de la mairie

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Mar 2011
Catégorie(s): Economie,Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*