Socialisez

FacebookTwitterRSS

Issue incertaine pour l’opération militaire des Occidentaux en Libye

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde

De Philippe RATER (AFP) PARIS — Les Occidentaux, et singulièrement la France, se sont engagés ce week-end dans une opération militaire en Libye avec pour but avoué la chute de Mouammar Kadhafi, une mission à l’issue incertaine.

“Ca peut être relativement long mais on ne peut pas exclure non plus une issue rapide”, résume sybillin un responsable français sous couvert d’anonymat. En fait, tout dépendra du dirigeant libyen, imprévisible, irrationnel et fantasque.

Celui-ci a prédit dimanche une “longue guerre”, affirmant que “tout le peuple libyen porte des armes” et qu’il allait “vaincre” dans un message sonore diffusé sur la télévision officielle.

Dans l’Histoire récente, les défaites de dirigeants dans des guerres comme les chutes de chefs d’Etat confrontés à une rébellion ont souvent été subites, sans parfois d’explication.

Ainsi en a-t-il été en juin 1999 du Serbe Slobodan Milosevic, soumis à un pilonnage sur plusieurs mois de l’Otan et qui a militairement jeté l’éponge du jour au lendemain. Le départ précipité en début d’année du Tunisien Ben Ali a aussi pris la communauté internationale par surprise.

Dans le cas de Mouammar Kadhafi, qui a survécu en avril 1986 à un déluge de bombes américaines ayant tué sa fille adoptive, la prudence côté français semble dominer. “Il a choisi la fuite en avant”, juge-t-on au ministère des Affaires étrangères.

La communauté internationale attend de lui “qu’il applique à la lettre les résolutions du Conseil de sécurité” de l’ONU réclamant une fin immédiate des violences, a rappelé le chef de la diplomatie française, Alain Juppé. “Malheureusement, si vous voulez mon sentiment personnel, il y a peu d’espoir”.

Dans l’immédiat, les alliés qui ont exclu toute opération terrestre vont s’atteler à créer une coalition aérienne ad hoc avec la visibilité arabe la plus grande possible, même si sur le fond celle-ci demeurera symbolique. Le Qatar a promis entre 4 et 6 avions, les Emirats Arabes Unis une vingtaine.

Ils devraient aussi s’attacher à contenir les oppositions à leur intervention armée. Pays africains, Venezuela, Russie ou Allemagne l’ont dénoncé ou exprimé des réticences.

L’Otan a été écartée du début des opérations. “On lui a dit +pas tout de suite+”, résume le responsable français. “L’Alliance interviendra plus tard si besoin est pour une zone d’exclusion aérienne”.

Curieusement, la conduite des hostilités n’a pas encore de chef. Un quartier-général américain en Allemagne assure “une coordination” entre les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, selon la même source. L’attribution d’un commandement pour l’avenir – très politique – reste à définir tout comme le coût pour chaque pays en période de crise économique.

Même si le président américain Barack Obama, lent à rejoindre l’offensive diplomatico-militaire franco-britannique, a affiché sa prudence, parlant d'”action militaire limitée” et de “protection des civils en Libye”, il ne fait aucun doute que l’objectif des Occidentaux est un départ de Kadhafi.

“Nous allons aider le peuple libyen à se libérer”, a admis Alain Juppé. “Ce n’est pas inscrit dans la résolution du Conseil de sécurité qu’il doit s’en aller. Mais il est bien évident, ne racontons pas d’histoires, que le but de tout cela est de permettre au peuple libyen de choisir son régime”, a-t-il précisé.

Pour François Heisbourg, de la Fondation pour la Recherche Stratégique, l’éviction de Kadhafi a un sens car il s’agit de “la seule formule qui permette d’éviter à court terme le risque de partition du pays”.

Atteindre cet objectif n’est pas sans danger pour les militaires. Mais il reste sous contrôle. “Les pilotes français, les plus exposés jusqu’à présent, n’y vont pas les doigts dans le nez, ils prennent des risques”, note un diplomate. Dans le même temps, l’adversaire est faible et les militaires “peuvent mener leur mission sans problème en restant à distance”, selon lui.


SUR LE MÊME SUJET
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen déchu, a appelé la communauté internationale à rompre l'isolement autour de son fief de Syrte dénonçant un "crime" commis par l'Otan, a annoncé mercredi soir la chaîne Arraï qui diffuse régulièrement des messages de l'ex-dirigeant traqué. "Si Syrte a été isolée du monde pour que ces atrocités puissent être commises contre elle, le monde a l'obligation de ne pas la laisser isolée", a déclaré le colonel Mouammar Kadhafi. "Vous devez assumer votre responsabilité internationale et intervenir immédiatement pour arrêter ce crime", a-t-il ajouté en s'adressant à la communauté internationale. "Le terrorisme et la destruction pratiqués par l'Alliance atlantique ...
Lire l'article
Libye : le chef militaire de Tripoli réclame des excuses aux gouvernements britannique et américain
Ancien militant islamiste et opposant au régime Kaddafi, aujourd’hui « héros » de la rébellion, Abdelhakim Belhadj aurait été arrêté en 2004, livré aux autorités libyennes par la CIA et les services secrets britanniques puis torturé. Il réclame aujourd’hui des excuses de la part de ces gouvernements. Il possède tout de la figure du héros. Abdelhakim Belhaj, président du conseil militaire des révolutionnaires de Tripoli, s’est illustré lors de la bataille pour la libération de la capitale libyenne, en étant le premier à entrer, en tête de sa brigade, dans le quartier général de Mouammar Kaddafi. Un rebelle de la première ...
Lire l'article
Les autorités du Zimbabwe ont expulsé l'ambassadeur de Libye et son personnel diplomatique pour leur ralliement au Conseil national de transition (CNT) hostile au régime de Mouammar Kadhafi. «Le gouvernement zimbabwéen ne reconnaît pas le CNT en tant que gouvernement représentatif du peuple libyen», a déclaré ce mardi aux journalistes Simbarashe Mumbengegwi, ministre des Affaires étrangères. Le diplomate, Taher Elmagrahi, et le personnel de la mission libyenne disposent de 72 heures pour quitter Harare. Le président Robert Mugabe est un proche allié du Guide libyen déchu dont le pays fournit du pétrole au Zimbabwe enclavé. Le chef de la diplomatie du Zimbabwe ...
Lire l'article
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Le secrétaire général de l'Otan a promis l'aide de l'Alliance à la rébellion pour aider à reconstruire une Libye démocratique. Le régime de Muammar Kadhafi est en train de "s'effondrer", a affirmé le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen dans la nuit de dimanche à lundi en appelant la rébellion à préserver l'unité du pays et à travailler à une réconciliation nationale. "Le régime de Kadhafi s'effondre clairement", a-t-il déclaré dans un communiqué, reprenant des propos de sa porte-parole tenus un peu plus tôt dans la soirée. "Plus tôt Kadhafi réalisera qu'il ne peut vaincre son propre peuple, mieux ce sera, ...
Lire l'article
Libye: trois fortes explosions à Tripoli survolé par des avions
Trois fortes explosions ont été ressenties tôt mercredi à Tripoli alors que la capitale libyenne était survolée par des avions, quelques jours après le raid de l'Otan qui a tué l'un des fils de Mouammar Kadhafi. Des tirs d'artillerie ont suivi la deuxième frappe. Selon un témoin, il y a eu au total trois explosions et on pouvait voir de la fumée s'élever dans l'est de la capitale libyenne. Dans la nuit de samedi à dimanche, Moussa Ibrahim, porte-parole du gouvernement libyen, avait annoncé que la maison de Seïf al-Arab Kadhafi, 29 ans, un des six fils du colonel Mouammar Kadhafi, avait été ...
Lire l'article
Libye: L’Union Africaine reproche aux Occidentaux de miner sa médiation
L'Union africaine (UA) a reproché ce mardi aux pays occidentaux de miner ses efforts pour trouver une solution continentale au conflit libyen et prédit que la guerre civile actuelle allait aboutir à une impasse. Le ministre libyen des Affaires étrangères, Abdelati Obeïdi, et des émissaires des insurgés rencontrent séparément depuis lundi des responsables de l'UA dans la capitale éthiopienne, siège de l'organisation panafricaine. «J'aimerais souligner que la poursuite d'autres efforts en Libye, par des acteurs non africains, a eu des répercussions sur la mise en oeuvre de la feuille de route de l'UA», a déclaré le commissaire de l'Union pour la ...
Lire l'article
La journée a été émaillée de tirs et d'incidents à Abidjan hier vendredi 8 avril 2011. L'ambassade de France a affirmé que la résidence de l'ambassadeur avait à nouveau été attaquée par des éléments pro-Gbagbo, une information aussitôt démentie par le camp du président sortant. La situation militaire reste extrêmement incertaine, les fidèles de Laurent Gbagbo sont repassés maîtres de la radio-télévision d'Etat et auraient aussi renforcé leurs positions dans les quartiers de Cocody et du Plateau. Tandis que la situation humanitaire dans la capitale économique ivoirienne se dégrade encore. Avec notre envoyé spécial La bataille d'Abidjan se joue autour de plusieurs ...
Lire l'article
Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a fait état aujourd'hui de "premières défections" autour de Mouammar Kadhafi, au lendemain d'une conférence internationale à Londres sur l'avenir de la Libye conclue par le constat que le leader libyen devait "partir". "On signale sur le plan politique, et ceci est peut-être porteur de développements positifs, de premières défections autour de Kadhafi à Tripoli", a déclaré M. Juppé lors de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. "Vous m'interrogez sur le sort de Kadhafi, nous pensons qu'il n'a plus sa place dans la construction de la Libye de demain, (...) c'est ...
Lire l'article
PEKIN — La Chine a regretté dimanche les bombardements de la coalition internationale en Libye, a indiqué son ministère des Affaires étrangères, soulignant dans un communiqué son opposition à l'usage de la force dans les relations internationales. "La Chine a noté les derniers développements en Libye et exprime ses regrets concernant les attaques militaires contre la Libye", a indiqué le communiqué. Le texte, qui n'a pas appelé à un cessez-le-feu, a souligné que Pékin respecte "la souveraineté, l'indépendance, l'unité et l'intégrité territoriale" du pays. "Nous espérons que la Libye peut rétablir la stabilité aussi vite que possible et éviter de nouvelles victimes ...
Lire l'article
Une délégation composée des élus locaux gabonais a effectué une visite de travail à Syrte et à Tripoli en Libye du 13 au 16 avril dernier où, elle a rencontré des personnalités importantes de ces pays notamment le ‘’Grand Guide Libyen’’, Mohammar Kadhafi. A Syrte, ville natale du Président libyen la délégation gabonaise a visité le grand réservoir ‘’Al-Guardabia’’, un site symbolique qui fait partie des cinq ouvrages majeurs de réception d’eau souterraine sans pompage sur une distance de 1600 kilomètres en provenance du sud de la Libye. Selon le diplomate libyen accrédité au Gabon, le Dr. Abdel Hakim Al ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Libye : le chef militaire de Tripoli réclame des excuses aux gouvernements britannique et américain
Zimbabwe: L’ambassadeur de Libye expulsé pour son ralliement aux insurgés
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Libye: trois fortes explosions à Tripoli survolé par des avions
Libye: L’Union Africaine reproche aux Occidentaux de miner sa médiation
Côte d’Ivoire : guérilla urbaine et situation militaire incertaine à Abidjan
Libye/Kadhafi: “1ères défections”(Juppé)
La Chine regrette l’intervention militaire étrangère en Libye
Gabon-Libye : Renforcer les relations d’amitié et de coopération avec la Libye

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*