Socialisez

FacebookTwitterRSS

Abidjan: les pro-Ouattara aux prises avec les derniers miliciens pro-Gbagbo

Auteur/Source: · Date: 20 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

Les forces du président ivoirien Alassane Ouattara tentaient mercredi à Abidjan de réduire le dernier bastion de miliciens favorables à l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo, provoquant un exode d’habitants apeurés.

Tôt dans la matinée, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) ont lancé une offensive dans le quartier de Yopougon (ouest), bordé au sud et à l’est par la lagune et fief historique de M. Gbagbo: dans certains secteurs opèrent encore des miliciens qui refusent de déposer les armes et de reconnaître le nouveau pouvoir.

“Depuis 04H00 (locales et GMT), on entend des tirs d’arme lourde, de fortes détonations. On a été obligés de fuir le quartier très tôt”, a déclaré à l’AFP par téléphone un résident du secteur baptisé “Koweït”, dans le sud du quartier.

Quelques fortes détonations ont encore été entendues dans la matinée, et des panaches de fumée noire montaient du quartier, a constaté un journaliste de l’AFP.

“Un soldat des FRCI nous a dit qu’ils sont venus déloger les miliciens libériens pro-Gbagbo qui sont encore cachés dans certains coins de Yopougon”, a indiqué un autre habitant.

Depuis l’arrestation de M. Gbagbo le 11 avril, les FRCI ont progressivement pris le contrôle de la capitale économique, à l’exception de parties de cette zone, où nombre d’habitants vivent terrés chez eux, “la peur au ventre”, selon l’un d’eux, quand d’autres préfèrent fuir.

Mercredi, chargés de baluchons, de valises et de matériel de cuisine, plusieurs centaines d’entre eux fuyaient les zones concernées, utilisant des pirogues pour traverser la lagune et rejoindre les quartiers de Treichville (sud) et du Plateau (centre), a-t-on constaté.

“J’attends une pirogue avec mes quatre petits-enfants pour +traverser l’eau+”, a raconté une vieille dame.

“Les murs tremblaient, on a tous fui”, a dit un chauffeur.

A leur accostage sur la berge opposée, les arrivants étaient contrôlés par des FRCI qui vérifiaient les cartes d’identité.

Des jeunes étaient séparés des adultes. Un père a raconté que ses deux fils avaient été arrêtés par les FRCI. Un journaliste de l’AFP a vu un groupe d’une quinzaine de jeunes conduits au poste de police le plus proche.

Dans un communiqué publié mardi soir, le gouvernement avait pointé “l’activisme persistant de quelques poches de résistance de miliciens et mercenaires, notamment dans certains secteurs de la commune de Yopougon”, et lancé un nouvel appel à déposer les armes, “sans crainte de représailles”.

Des négociations engagées ces derniers jours entre les autorités et les derniers miliciens actifs, souhaitant rendre les armes en échange d’une “protection”, n’ont pas abouti pour l’heure, a-t-on appris auprès du ministère de la Défense.

Certains chefs miliciens ont pourtant fait allégeance au nouveau pouvoir ces derniers jours, comme Eugène Djué, l’un des responsables de la jeunesse “patriotique”.

Dans la zone industrielle située dans le nord du quartier de Yopougon, l’insécurité empêche également la reprise de l’activité.

“La situation est très compliquée. Nos employés habitent dans le secteur sud, ils ne peuvent pas sortir de chez eux, on ne peut pas les faire venir”, a déclaré à l’AFP un chef d’entreprise sous couvert d’anonymat.

Or, la reprise de l’activité économique est une priorité pour le nouveau pouvoir, avec la remise en marche de l’Etat. Depuis lundi, des fonctionnaires ont timidement repris le chemin des bureaux, dans le cadre de la “normalisation” promise par le gouvernement.


SUR LE MÊME SUJET
Des leaders de la galaxie patriotique (jeunesse pro-Gbagbo) ont lancé mardi à Abidjan un appel à la réconciliation et au respect des nouvelles autorités ivoiriennes. Lors d'un meeting à Yopougon (quartier pro-Gbagbo), ceux-ci ont demandé à leurs camarades de cesser définitivement les violences et ont exhorté les Ivoiriens au pardon. "Il est temps de tourner la page. Ce qui est passé est passé. Le sang a trop coulé et nous devons nous pardonner les uns les autres", a plaidé le chef d'une milice pro-Gbagbo, Maguy le Tocard. "Le nouveau président de la République est Alassane Ouattara. C'est un homme tolérant et nous demandons ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Combats meurtriers dans le quartier de Yopougon, à Abidjan
La poursuite d'affrontements entre l'armée ivoirienne et des miliciens fidèles au président déchu Laurent Gbagbo a fait mardi des dizaines de morts dans le quartier de Yopougon, dans l'ouest d'Abidjan. "Nous avons aperçu de nombreux morts. Nous avons ramassé 40 corps sur une période de deux heures, avant d'être obligés d'arrêter faute de place dans notre fourgon", a raconté Franck Kodjo, un responsable du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Il a précisé que cinq corps au moins relevaient des combats de mardi. Un commandant des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, l'armée gouvernementale) a déclaré que les miliciens pro-Gbagbo qui continuaient ...
Lire l'article
Yopougon, dernier bastion pro-Gbagbo dans la bataille d’Abidjan
YOPOUGON (ABIDJAN), ENVOYÉ SPÉCIAL - Dix jours après l'arrestation de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, la bataille d'Abidjan continue. Alors que la plupart des habitants de la capitale économique reprennent progressivement le rythme d'une vie presque normale, dans le quartier de Yopougon, à l'ouest de la ville, des centaines de milliers d'Ivoiriens isolés, encerclés, étaient toujours plongés dans la guerre, mercredi 20 avril. Un autre monde. Plusieurs centaines, voire milliers, de miliciens – armés par l'ancien président Laurent Gbagbo alors qu'il refusait de reconnaître sa défaite lors de l'élection présidentielle de novembre 2010 – résistent aux assauts des Forces républicaines de ...
Lire l'article
La situation militaire semblait s'enliser samedi à Abidjan, où les partisans de Laurent Gbagbo faisaient plus que résister. Des hélicoptères français ont par ailleurs été la cible de tirs lors d'une mission d'évacuation. Selon le commandant Frédéric Daguillon, porte-parole de la force française Licorne, aucun soldat n'a été blessé et les équipages des hélicoptères ont riposté dans la nuit de vendredi à samedi, détruisant au moins un véhicule blindé. Cette mission d'évacuation de diplomates a été annulée, a ajouté le commandant Daguillon. Vendredi soir, c'est la résidence de l'ambassadeur de France à Abidjan qui a été frappée par deux obus de ...
Lire l'article
Dans les rues d'Abidjan, les forces de Laurent Gbagbo auraient regagné du terrain ce vendredi soir 8 avril 2011. Selon Alain Le Roy, chargé des opérations de maintien de la paix des Nations unies, les forces loyales au chef de l'Etat sortant contrôlent désormais les quartiers du Plateau et de Cocody et disposent toujours d'un arsenal militaire avec chars et armes lourdes. CLIQUER POUR VOIR LE PLAN D'ABIDJAN La guerre est une affaire incertaine où les promesses de victoire d’un jour se retrouvent souvent démenties le lendemain. Jeudi soir, Alassane Ouattara annonçait qu’un blocus allait être imposé autour de la résidence présidentielle. ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: des quartiers d’Abidjan livrés aux miliciens
Alors que le président reconnu Alassane Ouattara vient d'annoncer la levée partielle du couvre-feu pour ce vendredi, LEXPRESS.fr a recueilli le témoignage de notre envoyé spécial à Abidjan, Vincent Hugeux. A Yopougon, des poches de résistance pro-Gbagbo subsistent Si la situation globale sur place ne fait plus état de tirs à l'arme lourde et de combats violents (voir encadré), dans certains quartiers de la capitale économique ivoirienne, les exactions continuent, et la sécurisation de la ville est loin d'être totalement effective. Depuis le nord d'Abidjan, notre envoyé spécial, Vincent Hugeux, témoigne: "Un civil m'a raconté, complètement hébété, que dans la nuit ...
Lire l'article
Les forces de Ouattara “encerclent” Abidjan, Gbagbo doit “partir maintenant” (Soro)
Guillaume Soro, le Premier ministre d'Alassane Ouattara, a affirmé jeudi que les forces du président ivoirien reconnu internationalement "encerclent" Abidjan et appelé Laurent Gbagbo à "partir maintenant", assurant que plusieurs de ses généraux avaient fait défection, à la chaîne de télévision France 24.
Lire l'article
Un second tour se dessinait mercredi entre le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo et l'ex-Premier ministre Alassane Ouattara, après dépouillement d'environ deux tiers des suffrages de la présidentielle historique de dimanche. La Commission électorale indépendante (CEI) a promis de proclamer les résultats provisoires complets d'ici mercredi soir. Laurent Gbagbo arrive en tête du premier tour avec près de 38% des voix, suivi d'Alassane Ouattara (32%), après dépouillement d'environ deux tiers des suffrages, selon une compilation par l'AFP des résultats partiels communiqués par la CEI depuis mardi soir. Après publication de nouvelles données partielles dans l'après-midi, les résultats concernent désormais 13 régions sur 19 ...
Lire l'article
Selon des sources concordantes, la présidentielle ivoirienne se jouera fin novembre entre le président sortant et l'ex-Premier ministre de Félix Houphouët-Boigny. Pour le "Un coup KO!", slogan cher aux partisans de Laurent Gbagbo, enclins à caresser la chimère d'une victoire de leur champion dès le premier tour, c'est mal parti. Tout indique, au regard des éléments fournis par des sources concordantes, diplomatiques et politiques, qu'un ballottage devrait opposer le président sortant à l'ex-Premier ministre Alassane Dramane Ouattara, alias ADO. A en croire la rumeur d'Abidjan, le candidat de La majorité présidentielle (LMP) et celui du Rassemblement des Républicains (RDR) -près des ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Rassemblement à Abidjan de plusieurs milliers de “patriotes” pro-Gbagbo
Plusieurs milliers de partisans du président ivoirien Laurent Gbagbo ont manifesté samedi à Abidjan pour lui apporter leur soutien, après trois semaines d'une grave crise née de la dissolution par le chef de l'Etat du gouvernement et de la commission électorale. AFP - Sia Kambou Les manifestants étaient vêtus de T-shirts à l'effigie de M. Gbagbo ou portaient des pancartes pour dire "oui à la lutte pour une vraie liberté". A l'appel de Charles Blé Goudé, leader des "patriotes" pro-Gbagbo, près de 10.000 personnes, selon des journalistes sur place, se sont rassemblées dans le calme pendant plus de cinq heures dans le deuxième ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : des leaders pro-Gbagbo appellent à la réconciliation
Côte d’Ivoire: Combats meurtriers dans le quartier de Yopougon, à Abidjan
Yopougon, dernier bastion pro-Gbagbo dans la bataille d’Abidjan
Côte d’Ivoire: les forces pro-Gbagbo résistent à Abidjan
Côte d’Ivoire : les troupes de Laurent Gbagbo ont regagné du terrain à Abidjan
Côte d’Ivoire: des quartiers d’Abidjan livrés aux miliciens
Les forces de Ouattara “encerclent” Abidjan, Gbagbo doit “partir maintenant” (Soro)
Présidentielle ivoirienne: vers un second tour Gbagbo/Ouattara
Vers un second tour Gbagbo-Ouattara
Côte d’Ivoire: Rassemblement à Abidjan de plusieurs milliers de “patriotes” pro-Gbagbo

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*