- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

L’administrateur Directeur général justifie le silence radio de la radio-panafricaine

Interrogé ce vendredi par radio-Gabon, l’administrateur Directeur Général (ADG) d’Africa n°1, Elbashir Abubaker a justifié l’arrêt des programmes de la radio-panafricaine par la situation sociopolitique qui prévaut dans son pays, la Lybie.

« Nous étions sur le point d’appliquer le plan de relance de la société qui devait prendre effet autour du mois de mars 2011. Or, les évènements survenus en Lybie depuis pratiquement février sont venus nuire à tous ces efforts ainsi qu’à ceux de l’actionnaire majoritaire qui devait trouver des moyens de financement pour la société c’est-à-dire le plan de restructuration », a expliqué l’ADG d’Africa n°1.

« A cause de dette vis-à-vis d’Eutelsat qui transporte le signal d’Africa n°1, la radio africaine ne peut plus émettre ses émissions dans le monde. En ce moment, nous avons pris lange avec les autorités des deux pays, d’abord pour les informer de cette situation et, au besoin de trouver des solutions rapides », a-t-il ajouté.

La Radio Panafricaine, Africa N°1, créée en février 1981, grâce à l’ambition de feu le président gabonais Omar Bongo Ondimba de doter le Gabon, et par-delà l’Afrique d’un outil de communication fédérateur, vecteur des valeurs culturelles, sociales et démocratiques du continent, a célébré ses 30 ans d’existence sous le signe de diverses mutations au mois de février dernier à son siège de Libreville.


SUR LE MÊME SUJET
La radio panafricaine Africa N°1, qui connaissait de nombreuses difficultés financières notamment en raison de la situation en Libye, son premier actionnaire, a été "mise mardi en redressement judiciaire", a appris mercredi l'AFP auprès de la direction. La radio, qui touche 20 millions d'auditeurs dans une vingtaine de pays africains, a été "mise en redressement judiciaire par le tribunal de première instance de Libreville" et un "administrateur judiciaire a été nommé", a précisé Jean-Nativité Ongala, directeur général adjoint de la radio. "Si l'Etat a pris la décision de mettre Africa N°1 en redressement judiciaire, c'est certainement pour reprendre le contrôle de la ...
Lire l'article [1]
L’intervention militaire en Libye pourrait affecter, au Gabon, le fonctionnement de la radio panafricaine Africa N°1 qui dépend d’un financement du gouvernement Kadhafi, lit-on mercredi sur Info Gabon Plus. Le portail qui cite la direction gabonaise d’Africa No 1 indique que la radio accuse une dette de 1,2 milliard de francs CFA. "Les salaires des journalistes d’Africa N° 1 seraient assurés seulement jusqu’en mars 2011 et leur renouvellement dépendrait du pouvoir du guide Mouammar Kadhafi", écrit le site internet, qui s’est approché du représentant des intérêts libyens au Gabon, Ali Abubaker. Selon ce dernier, la crise politique en Libye empêche ...
Lire l'article [2]
Les professionnels de la communication réunis à Libreville les 13 et 14 octobre pour célébrer le 50e anniversaire du mensuel Africa International ont abouti mardi à la conclusion selon laquelle la radio diffusion était en perte de vitesse en Afrique, a-t-on appris mercredi auprès des participants. « Les radios passent inaperçues, aucune n’a de programme concret, pourtant c’est le média roi en Afrique qui mérite par conséquent qu’on y accorde plus d’intérêt », a déclaré Kebe Yacouba, responsable de Kmedia Consulting (renforcement des capacités en journalisme, étude et conseil en communication et média), un cabinet de communication en Côte d’Ivoire. ...
Lire l'article [3]
Suspendues pendant le déclenchement du mouvement d’humeur que les agents de la radio panafricaine viennent d’observer, les programmes de la radio Africa n°1 ont repris ce lundi, conformément à la décision prise de commun accord par les agents grévistes, suite au dénouement heureux qui résulte des pourparlers entamés au début de la semaine dernière entre les responsables du syndicat des agents et le comité de privatisation. Les programmes ont redémarrés très tôt ce lundi, tel que précédemment annoncé par Jean Claude Mihindou, président du collectif des agents de la radio panafricaine. Et à cet effet, plusieurs auditeurs ont déjà exprimé leur ...
Lire l'article [4]
Des pourparlers sont à nouveau ouverts entre le comité de privatisation et les responsables des agents grévistes de la radio panafricaine, Africa n°1 quelques jours après le déclenchement du mouvement d’humeur observé par ces derniers dans le but de revendiquer leurs droits. Les deux parties sont actuellement en phase d’une étude plus explicite des différents points figurants dans le cahier de charge, en vue d’un dénouement heureux, a constaté GABONEWS. Selon les agents de la radio panafricaine qui n’entendent pas installer un bras de fer, « Ce que nous attendons du comité de privatisation, c’est tout simplement le respect des clauses, nous ...
Lire l'article [5]
Portail clos, trois banderoles arborant des messages de revendication juste à l'entrée, c'est l'image « désolante » que de nombreux Librevillois observent depuis le déclenchement de la grève, le 1er août dernier par les 93 agents licenciés de la radio panafricaine « Africa N°1 » qui ont préféré suspendre les programmes après le rachat de la radio par le groupe Libyan Jamahiriya Broadcasting. Motifs. Les employés dénoncent le plan social qui a été négocié après le rachat. Les agents licenciés demandent que leurs primes soient revalorisées sur la base de leur rémunération annuelle et non de leur salaire de base. En ...
Lire l'article [6]
Les agents de la radio panafricaine « Africa N°1 », observent depuis jeudi, un mouvement de grève illimité, résultat du licenciement d'environ une centaine d'agents et du non versement de leur droit. Le Syndicat des communicateurs d'Africa n°1 (SYCA), réuni en Assemblée générale mercredi, se révolte contre l'attitude de la cellule de privatisation qui jusque-là ne prend pas en compte les décisions inscrites dans le cahier de charges. Selon Jean Claude Mihindou, président du SYCA, « Les agents réclament un plan social digne. En outre, on constate des erreurs dans les calcules des droits des agents », a-t-il déclaré. Le SYCA a ...
Lire l'article [7]
Le Directeur général de la première chaîne de la Radiodiffusion télévision gabonaise (RTG1), David Ella – Mintsa, a déclaré vendredi matin, sur les ondes de Radio – Gabon que « les fêtes du 17 août dans la Nyanga et la Ngounié seront retransmises en direct depuis la cité de l’information ». Le Directeur général de la RTG 1 a fait cette déclaration depuis la Maison de l’information, Georges Rawiri au cours de la cérémonie de la rétrocession de l’édifice au ministre de la Communication, Jean Boniface Assélé, retransmise en direct sur les ondes de Radio – Gabon. Répondant à une autre ...
Lire l'article [8]
Le nouveau directeur général de la Radio télévision gabonaise (RTG 2), Florence Mbani a pris officiellement ses fonctions mercredi, a constaté l’AGP. La cérémonie d’installation qui s’est déroulée à l’esplanade du ministère de la Communication a été présidée par le ministre Jean Boniface Assélé. A cette occasion, M. Asselé s'est dit fier d'installer une dame à la tête d'une haute administration. ''C'est une première et j'en suis fier. L'égalité est attribuée aux deux sexes, ils ont les mêmes chances, les femmes travaillent également bien'', a-t-il souligné. Par ailleurs, il a estimé que les diplômes sont une présomption d'intelligence, aussi est-il important de ...
Lire l'article [9]
Le Conseil d’administration de la filiale parisienne d’Africa N°1, se tient depuis mardi dernier à Paris en France en présence des administrateurs d’Africa N°1 Gabon. Rachetée par la Libyan Jamahiriya Brodcasting (LJB), une société libyenne détenant environ 52% des parts, la radio continentale Africa N°1 est en pleine mutation. L’Etat gabonais y détient 35 % des actions tandis que les privés gabonais, représentés par les sociétés Sons et Image ainsi que Koussou, se partagent 13% des parts. Rappelons que le nouveau propriétaire d’Africa N°1, LJB, a un plan de développement qui vise une large extension de la diffusion des programmes de cette ...
Lire l'article [10]
Gabon – Libye : mise en redressement judiciaire de la radio Africa N°1
La radio Africa N°1 victime collatérale de la crise libyenne ?
Gabon: La radio en perte de vitesse en Afrique
Gabon: Les émissions de la radio panafricaine de nouveau en onde
Gabon: Vers le dénouement heureux de la crise à la radio panafricaine
Gabon: Quand les 93 agents de la radio panafricaine « Africa N°1 » contestent
Gabon: Silence radio à la radio panafricaine « Africa N° I »
Gabon: « Les fêtes du 17 août dans la Nyanga et la Ngounié seront retransmises en direct depuis la Cité de l’information », Directeur général
Gabon: Médias : Le nouveau directeur général de la RTG 2 a pris ses fonctions mercredi
Gabon: Les administrateurs de la Radio panafricain, Africa N°1, à Paris pour un Conseil d’administration