Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : aux arbres citoyens !

Auteur/Source: · Date: 27 Mai 2011
Catégorie(s): Environnement

Marc Ona Essangui est le président-fondateur de l’ONG Brainforest.

À l’instar d’autres pays du Bassin du Congo, le Gabon s’est engagé dans des négociations avec l’Union européenne (UE) afin d’aboutir à la signature d’un Accord de partenariat volontaire (APV) dans le cadre du processus Forest Law Enforcement, Governance and Trade (FLEGT), législation européenne visant à interdire les importations de bois brut ou transformé produit illégalement.

Après deux ans de correspondance et plusieurs rencontres, en novembre 2009, le Premier ministre gabonais a officiellement demandé l’ouverture des négociations au commissaire européen en charge du Développement. Un Comité technique de coordination (CTC) a été créé, qui regroupe les représentants des trois collèges parties prenantes du débat sur la gouvernance forestière et le FLEGT au Gabon : l’administration (ensemble des ministères concernés par la gestion des forêts), la société civile et les opérateurs privés du secteur.

Sous l’autorité de Sylvain Nze Nguema, directeur général adjoint des eaux et forêts et président du comité de négociation, le CTC est chargé de la préparation technique des sessions de négociation entre le délégué européen et le ministre des Eaux et Forêts, représentant la partie gabonaise. Il constitue le cadre des discussions techniques entre les trois collèges, la règle étant de recueillir les points de vue de chacun jusqu’à aboutir à des positions communes. Ce sont ces dernières, résultat d’une démarche concertée du pays pour la définition de sa légalité forestière, qui font l’objet de négociations avec l’Union européenne.

Pour nous aider à relever les défis d’une meilleure gouvernance du secteur forestier, satisfaire les attentes de la communauté internationale en matière de lutte contre l’exploitation illégale du bois et mobiliser les différents acteurs, des appuis ont été mis en place par d’autres partenaires tels que l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’ONG Fern, l’European Forest Institute (EFI) et l’Association interafricaine des industries forestières (Ifia).

Brainforest, tête de pont du collège de la société civile aux négociations de l’APV entre l’Union européenne et le Gabon, est chargé, sous la houlette de son chef de projet, Richelieu Zue Obame, de coordonner la participation des trente-six organisations de défense de l’environnement qui forment ce collège. Après deux années de travail intensif, les résultats sont concluants.

Un programme d’analyse des textes réglementaires gabonais relatifs à la forêt et à l’environnement a été réalisé à son initiative, dont le rapport final est consultable en ligne sur le site de Brainforest (www.brain-forest.org).

Le but était de permettre à l’ensemble des parties prenantes aux discussions sur l’amélioration de la gouvernance forestière d’avoir une connaissance aussi précise que possible des failles du système réglementaire, lesquelles constituent des poches d’inhibition à la progression du Gabon vers une gestion et une gouvernance améliorées de cette ressource naturelle stratégique.

La connaissance des faiblesses du cadre réglementaire devait donc contribuer à orienter les discussions sur des points d’intérêts majeurs afin d’aboutir à des solutions concrètes.

Dans le cadre de sa participation à l’amélioration de la gouvernance forestière, la société civile gabonaise a par ailleurs engagé depuis un an un programme de renforcement des capacités. L’objectif est de faciliter chez les acteurs de la gestion forestière la compréhension des concepts et thématiques techniques liés au FLEGT et à l’APV, ainsi que les thématiques connexes de la gestion forestière que sont la Réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) et les Mécanismes de développement propre (MDP).

Enfin, en 2011 et pour les années à venir, l’action de la société civile va se concentrer sur la mise en place d’un mécanisme d’appui à l’administration forestière dans l’exercice de sa mission de suivi de la légalité sur le terrain. Ce processus devra se dérouler dans le cadre d’un observatoire indépendant des activités forestières animé par la société civile, en partenariat étroit avec l’administration et le secteur privé.

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Gabon : aux arbres citoyens ! | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique  


SUR LE MÊME SUJET
Une brigade mobile de surveillance des aires protégées a officiellement démarré ses activités vendredi à Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga, dans le sud du Gabon, dans le cadre du projet ‘’Global environnement found’’ (DEF), a constaté un journaliste de l’AGP. La Brigade doit empêcher le braconnage, l’exploitation forestière illégale et l’orpaillage dans la périphérie du parc national de Moukalaba Doudou Les activités de la Brigade mobile de surveillance des activités extractives illégales dans la périphérie du parc national s’inscrivent dans le cadre des objectifs définis par le gouvernement en matière de gestion durable des ressources forestières, ...
Lire l'article
Gabon: l’opposition avertit Ban Ki-moon des risques de “colère” des citoyens
L'opposition gabonaise a remis jeudi au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, en visite à Libreville, un mémorandum dans laquelle elle critique la "confiscation" du pouvoir par le parti du président Ali Bongo Ondimba et met en garde contre la "colère" des Gabonais. M. Ban Ki-moon a, lors d'une conférence de presse en soirée, précisé qu'il avait rencontré des représentants du pouvoir comme de l'opposition soulignant qu'il était "dans l'intérêt de tous que les élections (législatives de 2011) soient libres, régulières et transparentes et qu'elles n'excluent personne". Dans son mémorandum l'opposition affirme que "si rien n?est fait, le pays pourrait s?enfoncer dans ...
Lire l'article
L’opération ‘’ville verte’’ de la mairie de Libreville a été lancée mardi à l’échangeur du PK5 par le maire central, Jean François Ntoutoume Emane, accompagné d’une grande délégation, parmi laquelle des fleuristes ainsi que le directeur de l’Environnement de cette institution, Bonaventure Nzigou Manfoumbi, a constaté GABONEWS. Faire de Libreville la capitale de rêve par la réduction de la pollution reste en effet l’objectif visé et le principal vœu du bureau directeur de la mairie centrale qui est descendu dans les rues afin de planter des arbres devant combattre la pollution, embellir la ville et créer des espaces pour se ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, a procédé ce lundi à Libreville, à l’ouverture du forum (15-17 février), sur la gestion forestière devant dresser le ‘‘ bilan de la gestion forestière au Gabon et perspectives pour la valorisation des produits forestiers’’, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
C'est la jeunesse gabonaise qui doit prendre le destin du Gabon entre ses mains lors de ces présidentielles historiques pour le Gabon Par Daniel Noumbissie Tchamo C’est à vous qui jouissez déjà du droit de vote et n’ayant connu autre président qu’Omar Bongo Ondimba que je m’adresse. C’est à cette génération qui veut accomplir sa mission de génération et non la trahir que je m’adresse. Partie de la communauté politique, elle-même non homogène, Je suis conscient de ne pas écrire à un bloc monolithique. Le 30 août 2009, vous participerez activement, je n’en doute, à « l’écriture ...
Lire l'article
Le premier Atlas forestier interactif du Gabon a été présenté officiellement ce mercredi à Libreville, en présence du ministre gabonais de l’Economie forestière, Emile Ndoumba. Selon le ministre de l’Economie forestière, ce premier Atlas forestier interactif servira à la pratique de la bonne gouvernance forestière au Gabon et permettra une meilleure transparence dans la gestion de ressources forestière. Cet Atlas est une application informatique qui permettra de visualiser dans l’espace, la situation actuelle en terme de gestion et utilisation des ressources forestières. Il va constituer une innovation au Gabon, dans la mesure où seront rassemblés, pour la première fois, des données ...
Lire l'article
Un atelier sous-régional tient ses assises du 2 au 6 mars prochain dans la capitale congolaise pour renforcer l’implication de la société civile dans la mise en application de la loi forestière et de la bonne gouvernance des activités de ce secteur. Il s’agit de sensibiliser et de fournir des outils techniques aux ONG et associations d’Afrique centrale pour la collecte des informations sur l’exploitation illégale des forêts, afin qu’elle puisse devenir un intermédiaire fiable de surveillance de la bonne gouvernance dans ce secteur d’activité clé pour les économies des pays de la sous-région. Une trentaine de participants, membres d'Organisations ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
A l’occasion de la cérémonie officielle marquant la 13e rentrée officielle du Barreau, les avocats gabonais organisent les 15 et 16 janvier des journées de consultations juridiques gratuites pour les citoyens issus des couches sociales défavorisées qui n’ont souvent ni les moyens, ni l’assurance d’engager des procédures judiciaires. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme de développement de la justice avec la création d'institutions qui permettent de rapprocher la justice des citoyens défavorisés. La justice gabonaise semble mettre en place une politique tournée vers le social avec l’organisation à l’occasion de la 13e rentrée officielle du Barreau gabonais, de ...
Lire l'article
Le gouvernement et la société civile se sont accordés, à l’issue des travaux de validation sanctionnant la validation du Programme national de bonne gouvernance (PNBG), du 16 et 17 septembre dernier, sur l’institutionnalisation d’un cadre de concertation, du rapport final des travaux. Pour Gervais Owanga-Biye rapporteur des travaux, « les experts se sont convenus de l’institutionnalisation d’un cadre de concertation entre le gouvernement et la société civile sur la gestion du pays au sein du Programme national de bonne gouvernance (PNBG) ». Pour cela, a-t-il affirmé, « le gouvernement gabonais devrait consentir 1% du budget national à la société civile en vue ...
Lire l'article
Une brigade mobile de surveillance des aires protégées dans la Nyanga
Gabon: l’opposition avertit Ban Ki-moon des risques de “colère” des citoyens
La Mairie de Libreville plante des arbres pour une «Libreville verte»
Ouverture à Libreville d’un forum de cadrage sur la politique forestière au Gabon
Lettre ouverte à la jeunesse gabonaise : aux urnes citoyens !
Gabon: Le premier Atlas forestier interactif du Gabon présenté officiellement à Libreville
Afrique centrale : Les ONG au guet du marché forestier
Communiqués de Presse
Gabon : Le Barreau gabonais se rapproche des citoyens
Gabon: Le gouvernement et la société civile s’accordent sur l’institutionnalisation d’un cadre de concertation


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Mai 2011
Catégorie(s): Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*