Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Fin de non recevoir pour l’évacuation sanitaire de Mba Obame

Auteur/Source: · Date: 4 Juin 2011
Catégorie(s): Politique

Le Procureur de la République a signifié au conseil d’André Mba Obame, le 3 juin, la non-levée de l’interdiction de sortir du territoire qui frappe l’opposant, malade d’une hernie discale dont il doit se faire opérer à l’étranger. Dans le même temps, il a de nouveau été convoqué au B2 (Contre ingérence militaire) pour le mardi 07 juin 2011. L’échange épistolaire entre le Procureur et le conseil d’André Mba Obame.

Par courrier daté du 3 juin 2011, Patrice Kikson Kiki, Procureur de la République, a signifié à Me Lubin Ntoutoume, avocat de l’opposant André Mba Obame, que son client ne saurait bénéficier de la levée de son interdiction de sortir du territoire «en l’état actuel de la procédure» judicaire enclenchée contre lui.

L’avocat à la Cour avait en effet introduit, courant mai 2011, une requête auprès du Procureur de la République en vue d’obtenir l’autorisation de laisser partir André Mba Obame à l’étranger pour nécessités médicales. Cette requête faisait suite à l’aggravation de l’état de santé de l’opposant dont les examens médicaux, effectués à la Polyclinique El Rapha de Libreville, ont conclu à la nécessité et à l’urgence d’une évacuation sanitaire visant à le faire opérer, en milieu hospitalier spécialisé, de la hernie discale dont il souffre.

Tout en soulignant l’égalité de tous les citoyens Gabonais devant la loi, le président de la République, Ali Bongo, s’est prononcé sur le sujet, le 1er juin à Koulamoutou, en indiquant qu’il «existe des procédures pour tous ceux doivent être dits évacués sanitaires (…) Rien de plus facile de faire constater par ceux dont c’est le métier l’état de santé de monsieur André Mba Obame.» Le chef suprême de la magistrature avait au préalable souligné qu’il serait bon pour l’opposant de «manifester le plus grand respect pour les institutions de son pays.» Préalable sur lequel semble s’appuyer le Procureur de la République pour justifier son refus de lever l’interdiction de sortir du pays qui pèse sur l’ancien ministre de l’Intérieur.

On peut en effet lire dans la lettre du Procureur de la République à Me Lubin Ntoutoume : «je tiens à vous rappeler que votre client fait l’objet d’une enquête judiciaire. Je constate cependant qu’il s’obstine à ne pas déférer aux convocations qui lui sont adressées pour être entendu en enquête préliminaire, alors que des garanties de son intégrité physique lui ont été données.» Et d’ajouter un peu plus bas : «Je pourrais comprendre la nécessité pour lui d’être pris en charge dans un milieu spécialisé afin de subir un traitement médical si toutefois il déférait aux convocations qui lui sont adressées.» Cette lettre du Procureur de la République est arrivée au cabinet du conseil d’André Mba Obame presque synchroniquement avec une convocation de celui-ci au B2 (Contre ingérence militaire) pour le mardi 7 juin 2011.

Répondant à cette correspondance ce même 3 juin, Me Ntoutoume a adressé au Procureur de la république une lettre dans laquelle on peut lire, concernant l’état de santé d’André Mba Obame : «(…) Je crois qu’il est donc de votre devoir de l’autoriser à sortir du Gabon pour se faire prendre en charge par une structure hospitalière spécialisée. Car dans cette affaire, et vous en conviendrez avec moi, non seulement il est couvert par le principe de la présomption d’innocence, mais encore et surtout les délais de prescription sont une autre garantie pour le Parquet qu’il pourra toujours déférer valablement à votre sollicitation. Mon client n’a nullement l’intention de se soustraire à la justice. Il l’a déjà dit. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que j’avais suggéré qu’il soit entendu par un membre du Parquet à son domicile. Cette demande reste actuelle et se précise vu son dossier médical.»

L’avocat sollicite donc que l’audition pour enquête de l’opposant malade se fasse en son domicile. Que ce soit celle envisagée le 7 juin ou une autre dont le parquet fixera la date à sa convenance.

Le 11 mars 2011, alors qu’il était sorti du PNUD où il s’était exilé après avoir prêté serment et formé un gouvernement alternatif, André Mba Obame a écrit à Zacharie Myboto en ces termes : «Je vous prie de bien vouloir transmettre au Président de l’Assemblée Nationale mon accord pour laisser se dérouler normalement la procédure de levée d’immunité parlementaire demandée par le Procureur général.» Le président Ali Bongo faisait sans doute allusion à cette attitude lorsqu’il a dernièrement dit, à Koulamoutou, «Il a souvent manifesté le plus grand respect pour les institutions de son pays. Nous pensons qu’il serait bon qu’il continue dans cette voie là : manifester le plus grand respect pour les institutions de son pays.»

Si l’on s’en tient aux écrits de Me Lubin Ntoutoume, son client ne refuse pas d’être entendu. Il souhaiterait, au regard de son état de santé actuel, que cela se fasse à son domicile. Selon certaines juristes Gabonais, des dispositions juridiques existent à cet effet. En France, par exemple, l’article 416 du Code de procédure pénale établi ce qui suit : «Si le prévenu ne peut, en raison de son état de santé, comparaître devant le tribunal et s’il existe des raisons graves de ne point différer le jugement de l’affaire, le tribunal ordonne, par décision spéciale et motivée, que le prévenu, éventuellement assisté de son avocat, sera entendu à son domicile ou à la maison d’arrêt dans laquelle il se trouve détenu, par un magistrat commis à cet effet, accompagné d’un greffier. Procès-verbal est dressé de cet interrogatoire.»

Quelle attitude va donc adopter la machine judiciaire gabonaise ? Quelle suite va-t-elle donner à la requête de Me Ntoutoume ? Wait and see.


SUR LE MÊME SUJET
Deux organes de presse, la télévision privée TV+ et le journal « Echo du nord », ont été suspendus mardi par le Conseil national de la communication (CNC) pour avoir diffusé la veille un discours de vœux de l’opposant gabonais, André Mba Obame, selon un communiqué du CNC lu mardi soir sur la première chaine de télévision gabonaise, RTG1. TV+, propriété de Mba Obame, écope de trois mois de suspension de ses programmes et « Echo du nord » pour sa part , est interdit de parution pendant une période de deux mois. "Une cérémonie de présentation de vœux au peuple ...
Lire l'article
Le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, André Mba Obame est en Afrique du Sud pour se faire soigner. Les poursuites judiciaires contre cet ancien Ministre de l’Intérieur ne sont pas pour autant levées, même s’il a obtenu l’autorisation de sortie du territoire pour des motifs de santé évoqués par son conseil, Me Lubin Ntoutoume. L’autorisation lui a été accordée par le Gouvernement, dans une déclaration publiée récemment et signée du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Ida Reteno Assonouet. Une levée d’interdiction de sortie du territoire motivée par une saisine de l’avocat du Député du Haut-Como (Medouneu) introduite au ...
Lire l'article
L’opposant Mba Obame autorisé à sortir du Gabon pour aller se soigner à l’étranger
L’opposant gabonais André Mba Obame, sous le coup de poursuites judiciaires, a été autorisé à quitter le pays pour aller se soigner à l'étranger, selon une décision du procureur de la République près du tribunal de Libreville publiée vendredi dans la capitale gabonaise. Cette décision fait suite à une lettre du ministre de la Justice, Ida Réténo Assonouet, enjoignant le procureur de lever la mesure d’interdiction de sortie du territoire national prise contre M. Mba Obame. La correspondance du ministre de la justice fait suite à celle de Me Lubin Ntoutoume, avocat de M. Mba Obame, sollicitant une ...
Lire l'article
André Mba Obame appelé à suivre la procédure légale pour une évacuation sanitaire
Le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 août 2009, André Mba Obame qui a demandé de sortir du Gabon pour « soigner un nerf sciatique paralysant », a été invité par le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba à suivre la procédure légale pour une évacuation sanitaire. C’était lors d’une conférence de presse que le numéro un gabonais a animée, à l’issue du 5ème Conseil des Ministres dit délocalisé, à Koula Moutou dans la Province de l’Ogooué-Lolo (sud est). L’ancien Ministre de l’Intérieur est poursuivi après la levée de son immunité parlementaire, par la justice gabonaise. Ceci, suite à son ...
Lire l'article
Au cours de la conférence de presse ayant suivi, le 1er juin 2011, le conseil des ministres délocalisé de Koulamoutou, le président de la République du Gabon, Ali Bongo Ondimba, a déclaré que l'opposant André Mba Obame, président autoproclamé du Gabon, visé par une procédure de justice mais qui souhaite une évacuation sanitaire à l’étranger, doit respecter les procédures s'il veut sortir du Gabon. «Des procédures existent dans notre pays pour tous ceux doivent être dits évacués sanitaires. Ça n’a rien de nouveau», a laissé entendre Ali Bongo. Interrogé par le journaliste Yves-Laurent Ngoma, correspondant au Gabon de Radio France internationale ...
Lire l'article
COMMUNIQUÉ: Santé de M. André MBA OBAME
Le 13 mai 2011, Monsieur André MBA OBAME a été examiné par un Neurologue. Une IRM demandée en urgence a été réalisée le 14 mai 2011 à la Polyclinique EL RAPHA de Libreville. Cet examen radiologique a mis en évidence la présence d’une hernie discale postéro-latérale qui a entrainé une sciatique paralysante et hyperalgique. Le traitement de cette pathologie est chirurgical. Le 26 mai 2011, l’évolution de l’état de santé de Monsieur André MBA OBAME a amené le Médecin à conclure à la nécessité et à l’urgence d’une évacuation sanitaire pour une intervention en milieu spécialisé. Dans les prochains jours, l’état de ...
Lire l'article
Le feuilleton politico-judiciaire impliquant André Mba Obame vient de connaître un nouveau rebondissement. En effet, la Ministre gabonaise en charge de la Justice, Ida Reteno Assonouet a déposé dernièrement, à l’Assemblée Nationale une lettre du Procureur Général demandant la levée de l’immunité parlementaire du Député du département du Haut Komo (Medouneu). Ainsi, l’« honorable » André Mba Obame devra comparaitre dans les prochaines semaines, devant une juridiction appropriée. Après la décision du bureau de l’Assemblée Nationale sur la question, conformément à l’article 38, alinéa 2 de la Constitution gabonaise qui donne la latitude de procéder à la levée d’immunité. Depuis sa sortie ...
Lire l'article
Le Secrétaire exécutif de l’Union nationale (Un, opposition), André Mba Obame se dit confiant d’une victoire de son parti lors des élections législatives et sénatoriales partielles du 6 juin au Gabon. « Le peuple qui n’a jamais connu l’alternance politique souhaite la connaître et je pense que l’opposition a toutes ses chances lors des partielles du 6 juin », a déclaré M. Obame. En visite depuis quelques semaines en France, le N°2 de l’Un était invité sur les plateaux de la chaîne de télévision panafricaine Africa 24. Le Gabon organisera le 6 juin, des législatives et des sénatoriales. Ces élections partielles sont ...
Lire l'article
Le Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales de l’immigration et de la Sécurité, chargé de la Protection civile, André MBA OBAME, est arrivé ce lundi matin à la Prison centrale de Libreville, quelques heures après le soulèvement des détenus de cet établissement. Selon les propos recueillis dans l’entourage du ministre de l’Intérieur, il s’agit pour ce dernier de créer les conditions d’apaisement des esprits en préalable à une sortie de crise. André Mba Obame tient en ce moment une réunion d’urgence à huis clos avec la direction de la prison centrale de Libreville et le commandement en chef de la ...
Lire l'article
Le Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales de l’immigration et de la Sécurité, chargé de la Protection civile, André MBA OBAME, est arrivé ce lundi matin à la Prison centrale de Libreville, quelques heures après le soulèvement des détenus de cet établissement. Selon les propos recueillis dans l’entourage du ministre de l’Intérieur, il s’agit pour ce dernier de créer les conditions d’apaisement des esprits en préalable à une sortie de crise. André Mba Obame tient en ce moment une réunion d’urgence à huis clos avec la direction de la prison centrale de Libreville et le commandement en chef de ...
Lire l'article
Deux organes de presse suspendus pour diffusion des vœux à la nation de Mba Obame
Gabon : André Mba Obame en Afrique du Sud
L’opposant Mba Obame autorisé à sortir du Gabon pour aller se soigner à l’étranger
André Mba Obame appelé à suivre la procédure légale pour une évacuation sanitaire
Gabon : Ali Bongo se prononce sur l’évacuation sanitaire de Mba Obame
COMMUNIQUÉ: Santé de M. André MBA OBAME
Gabon : Le compte à rebours pour André Mba Obame
Gabon : André Mba Obame confiant pour l’opposition
Gabon: Mba Obame à la prison centrale de Libreville
Gabon: Mba Obame à la prison centrale de Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Juin 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*