Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les précisions du gouvernement sur les décès de Bitam

Auteur/Source: · Date: 17 Juin 2011
Catégorie(s): Divers,Politique,Société

Le gouvernement gabonais a confirmé le décès, le 16 juin à Bitam (Nord), de trois ressortissants étrangers gardés à vue. Dans le communiqué ci-après, daté du 16 juin, le ministère de la Santé indique toutefois que ces décès ne sont pas le fait de «maltraitance, de sévices ou de tortures», mais qu’«il s’agirait d’un cas de santé publique».

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Suite aux informations qui circulent sur le décès de trois (3) personnes à Bitam, le ministère de la Santé, Affaires sociales, de la Solidarité, de la Famille, tient à apporter les précisions suivantes :

Ce jour jeudi 16 juin 2011, à 7H30, par une communication téléphonique du centre de Bitam, le ministère a été informé de ce que cette structure sanitaire a reçu dix (10) gardés à vue, un (1), dont la nationalité reste inconnue, est arrivé décédé et deux (2) autres de nationalité guinéenne et malienne sont décédés une heure après leur arrivé au centre médical.

Une équipe composée de la responsable de la base épidémiologique et du responsable régional du génie sanitaire été immédiatement dépêché d’Oyem pour Bitam, après investigations les informations suivantes ont été recueillis :

Sept (7) patients dont quatre (4) de nationalité malienne, deux (2) Burkinabé et un (1) Guinéen de Conakry ont été mis en observations,

– L’un d’entre eux dans un état de coma profond avec diarrhée,
– Un autre sous tranquillisant avec des signes d’encombrements.

Ces patients présentaient tous, des troubles respiratoires et de comportements.

L’enquête épidémiologique devant déterminer les causes réelles de décès suit son cours.

Toutefois, compte tenu de l’épidémie de choléra signalée dans cette sous-région les populations sont invitées à observer les mesures d’hygiène et d’assainissement notamment dans la gestion de l’eau potable, des eaux usées, et des excrétas.

Tout cas de vomissement et de diarrhée doit être impérativement signalé aux responsables de la structure de santé la plus proche.

Contrairement à certaines informations véhiculés sans fondement, faisant état de prétendue maltraitance, de sévices ou de tortures, il s’agirait plutôt d’un cas de santé publique, que nous déplorons.

Le ministère de la Santé, des Affaires sociales, de la Solidarité et de la Famille qui présente ses condoléances les plus sincères aux familles des disparus tient à rassurer l’opinion que les dispositions médicales sont prises pour garantir la santé des populations dans la zone concernée.

Fait à Libreville, le jeudi 16 juin 2011

Le ministre de la Santé, le général Flavien Nzengui Nzoundou
 


SUR LE MÊME SUJET
Décès du jeune Gaël Moundounga : Le gouvernement s’explique
Selon les témoignages des habitants du quartier Akébé-Plaine, le jeune Gaël Moundounga, qui prenait tranquillement sa bière dans un snack bar a été tué ‘’innocemment’’ par les forces de l’ordre, alors qu’il tentait de fuir les militaires enragés. Selon le ministère de la défense nationale, le jeune homme de 22 ans serait mort au cours d’une vive altercation avec les éléments du 1er régiment parachutiste gabonais. Lire le communiqué du gouvernement. Communiqué du ministère de la défense nationale Suite à l’accident regrettable intervenu dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 janvier 2012 à 2 heures du matin au quartier Akébé-Plaine, ...
Lire l'article
Une enquête sur les conditions de détention des trois immigrés décédés le 16 juin à Bitam (Gabon) et leurs codétenus a été ouverte par la gendarmerie qui a relevé 3 officiers supérieurs de leurs fonctions, a annoncé dimanche le ministère de la Défense gabonais. "Suite à l?incarcération d?une vingtaine d?immigrés clandestins et au décès de trois d?entre eux (...) à Bitam, une enquête vient d?être ouverte par la gendarmerie nationale pour déterminer les conditions dans lesquelles ces personnes ont été détenues", affirme un communiqué. "Par mesures conservatoires, le lieutenant major Christian Ombango, commandant de la gendarmerie de Bitam, l?adjudant chef major Séraphin ...
Lire l'article
Comme annoncé, une enquête a été ouverte pour déterminer les conditions de détention des trois immigrés décédés le 16 juin à Bitam et de leurs codétenus, à Bitam. A cet effet, le ministère de la Défense a annoncé, le 26 juin, la suspension de trois officiers supérieurs de la gendarmerie, par mesures conservatoires. Suite à l’incarcération d’une vingtaine d’immigrés clandestins et au décès de trois d’entre eux le 15 juin 2011 à Bitam, une enquête vient d’être ouverte par la gendarmerie nationale pour déterminer les conditions dans lesquelles ces personnes ont été détenues, a annoncé le ministère de la Défense, ...
Lire l'article
Face aux spéculations générées par les décès, le 16 juin à Bitam, de ressortissants étrangers, le gouvernement a tenu à faire le point sur le déroulement de ces évènements tragiques. Dans leur communication conjointe, datée du 17 juin, les ministres de la Défense nationale et de l’Intérieur prévoient également des enquêtes afin de «clarifier la situation sanitaire à l’origine des symptômes ayant provoqué les décès constatés». COMMUNICATION DU GOUVERNEMENT Dans le cadre de leurs missions régulières, les éléments de la Brigade de Gendarmerie du département du Ntem à Bitam ont été informés de la présence suspecte d’un groupe ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais, via le ministre de la Santé, le Général Flavien Nzengui Nzoudou, dans un communiqué rendu public jeudi sur les antennes de la télévision nationale (RTG1) a confirmé le décès, le 16 juin à Bitam (Nord), de trois ressortissants étrangers gardés à vue. Le ministère de la Santé a indiqué toutefois que ces décès ne sont pas le fait de «maltraitance, de sévices ou de tortures», mais qu’«il s’agirait d’un cas de santé publique». GABONEWS rend dans son intégralité le communiqué du Gouvernement de la République. « Suite aux informations qui circulent sur le décès de trois (3) personnes ...
Lire l'article
La ville de Bitam dans le Nord du Gabon, s’est réveillée le 16 juin avec des rumeurs faisant état de près d’une dizaine de morts dans les cachots de la brigade locale de gendarmerie. Ce qui a battu le rappel du maire, du préfet et du procureur de la République venu d’Oyem, et généré une marche de protestation de la communauté Ouest-africaine de la ville. Le bilan non officiel fait état de trois morts. Trois personnes sont décédées à Bitam, ville septentrionale de la province du Woleu-Ntem, entre la nuit d’hier et ce jeudi 16 juin 2011, selon des sources concordantes ...
Lire l'article
Libreville, 28 août (GABONEWS) – Le Consul de Serbie à Libreville a adressé le 25 août dernier, une note au Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l'Intégration Régionale, parvenue jeudi à GABONEWS, dans laquelle, le diplomate conteste « les allégations avancées par le candidat à l'élection présidentielle, Monsieur André MBA OBAME, lors de son meeting tenu à Bitam (Nord du Gabon), le 23/08/2009 ». Texte intégral: « Le Consulat Honoraire de la République de Serbie en République Gabonaise présente ses compliments au Ministére des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et ...
Lire l'article
Le ministre de la recherche scientifique et du développement technologique, Pr Albert Ondo Ossa, a précisé mercredi que les Journées médicales du Gabon offrent à son ministère l’occasion de préciser les options du gouvernement en matière de la recherche scientifique et plus spécialement dans le domaine de la santé. Pour ce faire, le ministre a proposé quelques axes prioritaires de réflexion sur la recherche scientifique dans les 5 prochaines années notamment, les problèmes relatifs au développement durable et à l’environnement, les problèmes de santé publique, et les problèmes liés à la pauvreté. « Les journées médicales du Gabon interviennent à un moment ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale et de l’Instruction civique, Michèle Menga M’Essono, a procédé jeudi, au quartier Bilone de Bitam, dans la province du Woleu Ntem (Nord -Gabon), à la pose de la première pierre en vue de la construction d’un nouveau lycée. « C’est en vue de palier le manque de structures scolaires dans cette localité qu’un nouveau lycée verra le jour ici à Bilone, car environ 700 élèves éprouvent des difficultés à accéder au lycée faute de structures et de moyens », a déclaré le ministre Menga. Pour Mathias habitant de Bitam, « ce projet de grande importance viendra ...
Lire l'article
La ministre gabonaise de la Santé, Angélique Ngoma, a procédé le 10 avril dernier au lancement des travaux de construction du nouveau centre médical de Bitam, dans la Woleu Ntem, destiné à offrir une plateforme sanitaire de qualité pour répondre aux besoins croissants de cette région en expansion. Le lancement des travaux de construction du nouveau centre de santé de Bitam a été donné officiellement le 10 avril dernier par la ministre de la Santé, Angélique Ngoma, accompagnée de son homologue de la Jeunesse et des Sports, René Ndemezo Obiang, élu de la commune de Bitam, et du gouverneur ...
Lire l'article
Décès du jeune Gaël Moundounga : Le gouvernement s’explique
Décès de clandestins au Gabon: enquête ouverte, gendarmes suspendus
Gabon : Trois gendarmes suspendus à Bitam
Gabon : Enquêtes sur les morts de Bitam
Communiqué du Gouvernement concernant les morts de Bitam
Gabon : Mort d’hommes dans les cachots de Bitam
Gabon: Le Consul de Serbie à Libreville proteste contre « les allégations d’André Mba Obame à Bitam le 23/08/2009 »
Gabon: Des journées médicales pour plus de précisions sur les options du gouvernement en matière de recherche
Gabon: La première pierre d’un nouveau lycée posée à Bitam
Gabon : Bitam se dote d’une structure sanitaire moderne


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Juin 2011
Catégorie(s): Divers,Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*