Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Enquêtes sur les morts de Bitam

Auteur/Source: · Date: 20 Juin 2011
Catégorie(s): Divers,Politique,Société

Face aux spéculations générées par les décès, le 16 juin à Bitam, de ressortissants étrangers, le gouvernement a tenu à faire le point sur le déroulement de ces évènements tragiques. Dans leur communication conjointe, datée du 17 juin, les ministres de la Défense nationale et de l’Intérieur prévoient également des enquêtes afin de «clarifier la situation sanitaire à l’origine des symptômes ayant provoqué les décès constatés».

COMMUNICATION DU GOUVERNEMENT

Dans le cadre de leurs missions régulières, les éléments de la Brigade de Gendarmerie du département du Ntem à Bitam ont été informés de la présence suspecte d’un groupe d’individus non identifiés, dans une maison d’habitation appartenant à dame Akélé Zinga Lucie, commerçante au marché central de Bitam, de nationalité camerounaise.

Rendus sur les lieux, dans la nuit du 14 au 15 juin 2011 au-delà de minuit, ces agents ont constaté la matérialité des faits et ont procédé à l’interpellation d’une vingtaine de personnes. L’identification des personnes interpellées et gardées à vue a permis de révéler leurs différentes nationalités :

Il s’agit de :

– Quinze (15) Maliens ;
– Quatre (4) Burkinabé ;
– Un (1) Guinéen de Guinée-Conakry ;
Tous en situation irrégulière sur le territoire gabonais.

Celles-ci ont affirmé être entrées sur le territoire gabonais depuis plusieurs semaines, moyennant le paiement à dame Akélé Zinga Lucie, d’une somme de 150 000 FCFA par personne. Il faut relever que toutes ces personnes se terraient dans une seule pièce de ladite habitation, vivant dans des conditions très précaires et particulièrement insalubres.

Le 16 juin 2011, aux environs de 6 heures, dix (10) personnes gardées à vue présentant différents troubles ont été immédiatement conduits au centre médical de Bitam, pour y recevoir des soins. L’une d’elle décédera avant son arrivée à l’unité de soins, et deux autres, trois heures plus tard au dit centre.

Malheureusement, alors que l’on déplorait des pertes en vie humaines et que les responsables locaux ainsi que leur personnel s’activaient autour des autres malades, des individus mal intentionnés ont procédé à la fermeture des commerces. Dans le même élan, ils ont voulu fomenter des troubles séditieux dans la ville en propageant des informations erronées et fallacieuses sur cette situation déplorable.

Tenus informés, les ministres en charge de l’Intérieur et de la Défense nationale, de retour d’une mission sur les questions transfrontalières et consulaires qui les avait conduit à Mongomo (Guinée Equatoriale), se sont aussitôt rendus dans la ville de Bitam, théâtre des évènements.

Ils ont ainsi échangé avec :

– les autorités médicales locales ;
– les immigrés clandestins ;
– les responsables des communautés étrangères.

Il ressort de ces échanges ce qui suit :

– à aucun moment, il n’a été exercé une quelconque forme de violence sur les personnes interpellées ;

– la détention des personnes appréhendées s’est effectuée dans les normes, conformément aux lois et règlement en vigueur en République gabonaise ;

– dès l’apparition des premiers signes de la maladie chez les personnes interpellées, les agents de Forces de Défense et de Sécurité se sont employés à les acheminer au centre médical de la localité ;

– en réaction aux décès de leurs compatriotes, certains membres des communautés étrangères résidant à Bitam ont entrepris une marche en direction du centre médical de Bitam et de la brigade de Gendarmerie ;

– le concubin burkinabè de dame Akélé Zinga Lucie, propriétaire de l’habitation ayant servi de refuge aux clandestins appréhendés, a pris la fuite, en échappant ainsi aux forces de l’ordre ;

En considération de ce qui précède, le gouvernement gabonais informe l’opinion nationale et internationale de ce que :

– face à la confusion et à la désinformation ambiantes, relayées un peu trop prématurément par certains médias nationaux et internationaux, et dans le souci de recherche et de rétablissement de la vérité, des instructions fermes ont été données aux départements techniques compétents pour que des enquêtes soient menées afin de clarifier la situation sanitaire à l’origine des symptômes ayant provoqué les décès constatés ;

– des instructions fermes ont été données pour élucider toute la situation et, éventuellement, établir des possibles responsabilités qui incomberaient en l’espèce aux et aux autres.

Le gouvernement gabonais, très attaché au respect des droits humains et à la fraternité entre les peuples, déplore les pertes en vies humaines survenues sur son territoire, et présente ses sincères condoléances aux familles des disparus, à leurs communautés résidant au Gabon, ainsi qu’à leurs missions diplomatiques postes consulaires accrédités au Gabon.

Enfin, le gouvernement tient à rappeler que le Gabon, terre d’accueil et d’hospitalité, demeure un Etat de droit. Aussi invite-t-il les candidats à l’immigration au respect de ses lois en matière d’entrée, de circulation, de séjour et d’établissement sur son territoire.

Fait à Libreville, le 17 juin

Pour le gouvernement

Pacôme Rufin Ondzounga
Ministre de la Défense nationale


SUR LE MÊME SUJET
Une rencontre de grande importance, exigeant la présence des gouverneurs des trois frontières (Gabon, Cameroun et Guinée Equatoriale) se tient ce jeudi, à Bitam (département du Ntem) dans la perspective de la mise en place d’un visa unique et de la libre circulation des personnes, lors du déroulement de la 28e édition de la Coupe d’Afrique des Nation( CAN Orange 2012). Le Gabon sera représenté à cette importante réunion par Jean Gustave Meviane, gouverneur du Woleu-Ntem. Aussi, vu l’importance des décisions qui seront examinées et traitées au cours de cette réunion, les ministres de l’Intérieur du Gabon et de la Guinée ...
Lire l'article
Comme annoncé, une enquête a été ouverte pour déterminer les conditions de détention des trois immigrés décédés le 16 juin à Bitam et de leurs codétenus, à Bitam. A cet effet, le ministère de la Défense a annoncé, le 26 juin, la suspension de trois officiers supérieurs de la gendarmerie, par mesures conservatoires. Suite à l’incarcération d’une vingtaine d’immigrés clandestins et au décès de trois d’entre eux le 15 juin 2011 à Bitam, une enquête vient d’être ouverte par la gendarmerie nationale pour déterminer les conditions dans lesquelles ces personnes ont été détenues, a annoncé le ministère de la Défense, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais, via le ministre de la Santé, le Général Flavien Nzengui Nzoudou, dans un communiqué rendu public jeudi sur les antennes de la télévision nationale (RTG1) a confirmé le décès, le 16 juin à Bitam (Nord), de trois ressortissants étrangers gardés à vue. Le ministère de la Santé a indiqué toutefois que ces décès ne sont pas le fait de «maltraitance, de sévices ou de tortures», mais qu’«il s’agirait d’un cas de santé publique». GABONEWS rend dans son intégralité le communiqué du Gouvernement de la République. « Suite aux informations qui circulent sur le décès de trois (3) personnes ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a confirmé le décès, le 16 juin à Bitam (Nord), de trois ressortissants étrangers gardés à vue. Dans le communiqué ci-après, daté du 16 juin, le ministère de la Santé indique toutefois que ces décès ne sont pas le fait de «maltraitance, de sévices ou de tortures», mais qu’«il s’agirait d’un cas de santé publique». COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Suite aux informations qui circulent sur le décès de trois (3) personnes à Bitam, le ministère de la Santé, Affaires sociales, de la Solidarité, de la Famille, tient à apporter les précisions suivantes : Ce jour jeudi 16 juin 2011, à ...
Lire l'article
La ville de Bitam dans le Nord du Gabon, s’est réveillée le 16 juin avec des rumeurs faisant état de près d’une dizaine de morts dans les cachots de la brigade locale de gendarmerie. Ce qui a battu le rappel du maire, du préfet et du procureur de la République venu d’Oyem, et généré une marche de protestation de la communauté Ouest-africaine de la ville. Le bilan non officiel fait état de trois morts. Trois personnes sont décédées à Bitam, ville septentrionale de la province du Woleu-Ntem, entre la nuit d’hier et ce jeudi 16 juin 2011, selon des sources concordantes ...
Lire l'article
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Bitam (nord), Emmanuel Edou Eyene a attiré mercredi, l'attention des commerçantes de viande de brousse de cette localité, sur leur activité qui consiste à nettoyer les gibiers devant leurs boxes et provoquant des tas d'ordures gênants, au cours d'une réunion avec ces dernières en présence de quelques éléments de la gendarmerie de Bitam. Le maire Edou Eyene a promis de soumettre aux conseillers municipaux lors de la session budgétaire prochaine, le projet de délibération visant à infliger les amendes aux commerçants qui négligent la propreté. Pour aider ces femmes à lutter contre la saleté, le ...
Lire l'article
L'équipe nationale de football du Cameroun des moins de 17 ans ''Lionceaux'', est arrivée jeudi soir en terre gabonaise, où elle disputera le dimanche prochain au stade Gaston Peyrille de Bitam (Oyem, nord), un duel face aux Panthèreaux du Gabon. Cette rencontre compte pour la phase retour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) des moins de 17 ans, Algérie 2009. Selon les observateurs, la pression pèse plus sur les épaules des Panthèreaux que sur des Lionceaux. Pour eux, le Gabonais sont condamnés à une victoire face à leurs homologues Camerounais. Ces jeunes de moins de 17 ans étaient en formation ...
Lire l'article
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, René Ndemezo’o Obiang, député de la commune de Bitam, a offert à la mairie de cette localité un important lot de matériel destiné à l’assainissement et à la propreté de la ville. Fer de lance de sa campagne électorale en avril dernier, la propreté des villes de provinces, selon le député nécessitaient de telles initiatives individuelles pour accompagner les efforts du gouvernement. Tête de liste du PDG à Bitam lors des dernières élections locales, le ministre de la Jeunesse et de Sports, René Ndemezo’o Obiang, a honorer ses promesses électorales relatives à ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale et de l’Instruction civique, Michèle Menga M’Essono, a procédé jeudi, au quartier Bilone de Bitam, dans la province du Woleu Ntem (Nord -Gabon), à la pose de la première pierre en vue de la construction d’un nouveau lycée. « C’est en vue de palier le manque de structures scolaires dans cette localité qu’un nouveau lycée verra le jour ici à Bilone, car environ 700 élèves éprouvent des difficultés à accéder au lycée faute de structures et de moyens », a déclaré le ministre Menga. Pour Mathias habitant de Bitam, « ce projet de grande importance viendra ...
Lire l'article
Les gouverneurs de la zone des trois frontières se rencontrent ce jeudi à Bitam
Gabon : Trois gendarmes suspendus à Bitam
Communiqué du Gouvernement concernant les morts de Bitam
Gabon : Les précisions du gouvernement sur les décès de Bitam
Gabon : Mort d’hommes dans les cachots de Bitam
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Gabon: Consommation : Le maire de Bitam attire l’attention des vendeurs de gibier sur l’insalubrité
Gabon: Les Lionceaux du Cameroun en terre gabonaise à Bitam (nord)
Gabon : Ndemozo’o Obiang veut assainir Bitam
Gabon: La première pierre d’un nouveau lycée posée à Bitam

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Juin 2011
Catégorie(s): Divers,Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : Enquêtes sur les morts de Bitam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*