Socialisez

FacebookTwitterRSS

Pétrole : Petrobras s’installe au Gabon

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2011
Catégorie(s): Economie

La pétrolier brésilien Petrobras a acquis 50% de deux blocs de pétrole situés au large du Gabon. Avec l’ambition d’apporter sa technologie en matière de forage en grande profondeur, cette opération marque surtout le retour du géant brésilien à l’international.

Alors qu’on la disait concentrée sur ses développements locaux, Petrobras fait ses premiers pas au Gabon et signe la reprise de son expansion au-delà des frontières brésiliennes. Désormais l’une des plus importantes majors du pétrole au monde, avec près de 92 milliards de dollars de revenus l’année dernière, la compagnie brésilienne vient d’annoncer l’acquisition de 50% des blocs offshore de Mbeli et de Ntsina. Recouvrant une zone de plus de 6 500 km2, ces blocs se situent au nord du Delta de l’Ogooué, une région pétrolifère de référence depuis les années 60. Les autorités gabonaises, qui possèdent un droit de 10% sur ces blocs s’ils s’avèrent un jour productifs, doivent encore approuver l’opération.

Grand potentiel

Dans un communiqué, Petrobras souligne que « le bassin côtier du Gabon est situé dans une zone importante d’un point de vue opérationnel : la côte occidentale de l’Afrique. Cette région a des structures géologiques comparables à celles découvertes au Brésil et a un grand potentiel en matière de découvertes significatives de pétrole dans des champs situés offshore. »

Le vendeur n’est autre que Ophir Energy, une junior pétrolière détenue notamment par le magnat de l’acier indien Lakshmi Mittal et l’homme d’affaires sud-africain Tokyo Sexwale. Fondée en 2005, Ophir a acquis 17 projets d’exploration dans huit pays ou juridictions africaines, de la République sahraouie à Madagascar en passant par le Congo-Brazzaville, le Sénégal, la Guinée-Bissau ou le Somaliland.

Stratégie d’internationalisation pour le géant brésilien

Plus spécifiquement, Petrobras devrait apporter à Ophir, qui conserve la moitié des blocs, sa compétence en matière de recherche et de forage « pre-salt » en zones profondes. Le Brésilien doit ainsi aider la junior à l’acquisition de données sismiques 3D sur 2 000 km2, dont l’ambition sera de quantifier le potentiel des blocs en « pre-salt », ces zones situées en grande profondeur sous des couches très importantes de sel. Une spécialité que s’est forgée Petrobras au Brésil et qui lui a permis d’accroître très fortement ses réserves en baril d’or noir.

Présente en Angola depuis plusieurs décennies, Petrobras est encore peu développée en Afrique avec quelques actifs au Bénin, au Nigeria, en Namibie, en Tanzanie et en Libye. Son arrivée au Gabon est un pas de plus dans sa stratégie d’internationalisation.

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Pétrole : Petrobras s’installe au Gabon | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique  


SUR LE MÊME SUJET
Le russe IFD Kapital s’intéresse au pétrole gabonais
Le groupe russe IFD Kapital, spécialisé dans l’exploitation pétrolière, souhaite s’investir dans le secteur pétrolier gabonais, selon un communiqué du journal l’Union à Libreville. La directrice générale d’IFD Kapital, Olga Plaksina (photo), a été reçue par le ministre gabonais du Pétrole, Alexandre Barro Chambrier et a indiqué à cette occasion que sa structure souhaite investir au Gabon dans plusieurs domaines, notamment dans le secteur pétrolier. Selon Mme Plaksina le groupe IFD est l’un des sponsors de la CAN 2012 et compte poursuivre sa contribution sur une période de deux ans en apportant son soutien au sport gabonais. (Agence Ecofin)
Lire l'article
La British Petroleum Statiscal Review of World Energy 2010 a élaboré le top 10 des réserves prouvées de pétrole en Afrique, où le Gabon arrive en 7e position avec 3,7 milliards de baril. La durée de vie de ces réserves est estimée à 40 ans selon le rythme actuel de production qui oscille entre 11 et 12 millions de barils par an. Le Gabon est 7e au top 10 des réserves prouvées de pétrole en Afrique avec 3,7 milliards de baril, selon le rapport de la British Petroleum Statiscal Review of World Energy 2010. Selon la revue spécialisée, ...
Lire l'article
Le Gabon a annulé la vente de 42 blocs pétroliers par appel d'offres, préférant des négociations directes avec toutes les sociétés, a appris lundi l'AFP auprès du ministère du Pétrole. "Le Gabon veut négocier au mieux de ses intérêts. Après réflexion, il est plus avantageux de négocier directement avec toutes les sociétés intéressées", a affirmé Guy Martial Mbeang Mba, conseiller du ministre du Pétrole Julien Nkoghé Békalé, précisant que les négociations porteraient sur tout le bassin sédimentaire et non plus sur les 42 blocs seulement. Dimanche, le ministre avait annoncé en Afrique du Sud lors de la conférence Africa Upstream sur le ...
Lire l'article
Une hausse de 5,3% est attendue cette année au Gabon sur le Produit intérieur brut (PIB) hors pétrole (mines, forêt, services), selon les dernières projections du Fonds monétaire international (FMI). C’est la plus forte croissance enregistrée par le secteur hors pétrole ces six dernières années, affirme le quotidien l’Union, rappelant qu’en 2007 et 2009, le PIB hors pétrole se situait respectivement à +5,9% et à -0,8%. Ces estimations confirment une fois de plus la reprise à la hausse de la production mondiale et, partant, de l’économie gabonaise paralysée par la grande récession de 2008 et 2009, selon les ...
Lire l'article
Suivant l'exemple de l'Angola, l'Etat s'apprête à créer une nouvelle compagnie pétrolière nationale pour défendre ses intérêts. Loin d'être gagné, le pari d'Ali Bongo Ondimba ne suscite pas l'enthousiasme des majors. C'est sans doute le plus laborieux des chantiers que veut mener le nouveau régime gabonais. A l'instar de la grande majorité, si ce n'est de la totalité des pays africains producteurs de pétrole, le petit « émirat » d'Afrique centrale a décidé de créer sa propre compagnie pétrolière nationale pour, selon son président Ali Bongo, « contrôler la participation de l'Etat dans les sociétés pétrolières, gérer l'exploration et l'exploitation ainsi ...
Lire l'article
Le ministre gabonais des Mines, du Pétrole et des Hydraocarbures, M. Julien Nkoghe Bekalé, a reçu mardi à Libreville, une délégation russe conduite par le directeur général de la société russe IFD Kapital, Mme Olga Plaksina, a rapporté la première chaîne de télévision gabonaise RTG1. « Le groupe russe est intéressé par l’exploration et l’exploitation du pétrole gabonais et nous venons discuter des modalités de mise en œuvre de ce projet », a déclaré Mme Plaksina à la presse. « Ma société participera à l’Appel d’Offres lancé récemment par le gouvernement gabonais pour l’exploration en mer profonde et qui porte sur 41 ...
Lire l'article
Réunis à Kinshasa, en RDC, à l’occasion du 4e Congrès africain du pétrole exposition (CAPE IV), les 16 pays producteurs africains planchent depuis le 24 mars sur la meilleure manière de valoriser les réserves pétrolières du continent, estimées à plus de 100 milliards de barils, face aux grandes firmes internationales. Le potentiel africain en pétrole est énorme, plus de 100 milliards de barils en réserve ! Les 16 pays africains producteurs du pétrole sont actuellement en congrès dans la capitale congolaise pour élaborer des politiques qui permettraient de valoriser ces ressources en arrimant l’industrie africaine du pétrole aux normes internationales. Le thème ...
Lire l'article
Le ministère gabonais des mines, organise le 14 mai prochain à Gabon Expo (Libreville), une journée d'information sur les métiers des mines, du pétrole, de l'hydraulique et des énergies, la journée sera dédiée aux jeunes élèves, étudiants et chercheurs, a appris GABONEWS. L'objectif de cette journée d'information est d'attirer et encourager les populations, les investisseurs et particulièrement ceux qui sont motivés à faire l'exploration au Gabon, en les assurant du potentiel économique encore attractif.
Lire l'article
Le ministère gabonais des Mines, du Pétrole, des Hydrocarbures, de l’Energie, des Ressources hydrauliques, et de la Promotion des Energies nouvelles organise le 14 Mai prochain à Gabon Expo de Libreville, une journée d'information sur les métiers des mines, destinée aux jeunes élèves, aux étudiants,et aux chercheurs, en vue d'attirer et d’encourager les populations, les investisseurs et particulièrement ceux qui sont intéressés par l'exploration au Gabon, en les assurant du potentiel économique encore attractif, a appris GABONEWS.
Lire l'article
Un nouveau champ de pétrole géant, situé dans le bassin de Santos, au large de Sao Paulo, a été découvert par la compagnie pétrolière publique brésilienne Petrobras et d’autres partenaires comme Repsol et BG. Si l'information venait à être confirmée, il pourrait en effet s’agir du troisième plus grand champ pétrolifère mondial et ce gisement pourrait couvrir la consommation mondiale pendant un an. Selon le directeur de l'Agence brésilienne de pétrole (ANP), Haroldo Lima, le Brésil a en effet découvert un champ de pétrole au large de ses côtes qui pourrait être l’un des plus importants au monde. Ce nouveau ...
Lire l'article
Le russe IFD Kapital s’intéresse au pétrole gabonais
Gabon : Encore du pétrole pour 40 ans
Pétrole: le Gabon choisit le gré à gré, annule une vente par appel d’offres
Hausse de 5,8% attendue au Gabon sur le PIB hors pétrole
Pétrole : le temps de la reprise en main
Gabon : Le géant russe IFD Kapital voudrait investir 100 millions de dollars US dans le secteur pétrole gabonais
Pétrole : Comment valoriser un potentiel de 100 milliards de barils en Afrique ?
Gabon: Journée d’information sur les métiers des mines, du pétrole, de l’hydraulique et des énergies prévue le 14 mai à Libreville
Gabon: Une journée d’information sur les métiers des mines, du pétrole, de l’hydraulique et des énergies est prévue le 14 Mai prochain à Libreville
Brésil : Découverte d’un gigantesque gisement pétrolifère


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2011
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*