Socialisez

FacebookTwitterRSS

Des acteurs politiques gabonais recommandent la réduction du mandat présidentiel

Auteur/Source: · Date: 1 Juil 2011
Catégorie(s): Politique

Des leaders politiques gabonais, des représentants d’Organisations non gouvernementales (ONG) et de la société civile ont réclamé, jeudi à Libreville, la réduction du mandat présidentiel de sept à cinq ans renouvelable une seule fois et le retour aux élections à deux tours.

L’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009, remportée par le président Ali Bongo Ondimba, candidat du parti démocratique gabonais (PDG), s’est déroulée en un seul tour, un mode de scrutin en vigueur depuis la révision constitutionnelle de 2003, intervenant après celle de 1997 qui a instauré un poste de Vice-président et l’extension du mandat présidentiel de 5 à 7 ans.

A l’issue d’une concertation qui s’est déroulée en présence des représentants des ambassades des Etats-Unis, de France et de l’Union européenne (UE), MM. Pierre Claver Maganga Moussavou, leader du Parti social démocrate (PSD), Luc Begone Be Nsi du Mouvement de redressement national (MORENA) et Zacharie Myboto de l’ex Union Nationale (UN) ont également recommandé la révision de la loi électorale, la reforme de la cour constitutionnelle, du conseil national de la communication (CNC), de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) en y intégrant les membres de la société civile.

Ils ont également recommandé un nouveau redécoupage électoral tenant compte du facteur démographique, l’implication des partenaires au développement dans le processus de électoral et l’introduction de la biométrie dans la confection du fichier électoral, ainsi que l’ouverture des médias publics à tous les acteurs de la nation, la révision de la constitution par voie référendaire pour intégrer toutes les reformes et la mise en place d’une commission tripartite majorité-opposition-société civile chargée de la mise en oeuvre de toutes les reformes.

Le Rassemblement pour le Gabon (RPG majorité républicaine) et le MORENA Originel ont également envoyé des représentants à cette concertation qui a également recommandé de faire voter les militaires hors des casernes comme tous les autres citoyens et en civil.

La société civile était représentée par Marc Ona Essangui, la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) par M. Alain Mouladi, l’USAP par Mme Léa Isabelle Ozoumey et le Syndicat de l’éducation nationale (SENA) par M. Fridolin Mvé Messa.

L’introduction de la biométrie est en bonne voie pour les prochaines élections. Le processus pourrait démarrer avec les législatives prévues cette année, eu égard à la récente adoption, par les deux chambres du parlement (l’Assemblée nationale et le Sénat), de l’introduction des données à caractère personnel dans le processus électoral.


SUR LE MÊME SUJET
La plate-forme Transparence et Gouvernance Démocratique au Gabon (TGD-Gabon), représentée par son coordinateur, Christian Abiaghé Ngomo, vient de condamner au cours d’une conférence de presse, les dérives de certains acteurs de la société civile caractérisée par leur tendance à se laisser instrumentalisés par des fractions politiques. Devant la menace d’instabilité imputable à une frange d’activistes soumis aux partis politiques de l’opposition engagée dans la campagne « ça suffit comme ça », les acteurs de la société civile membre de la plate forme TGD, ont émis de « sérieuses » réserves quant à la représentativité des dits activistes. Au nom ...
Lire l'article
La recommandation d’ « instituer une journée du diplomate gabonais » a été l’une des principales décisions de la 10ème Conférence des ambassadeurs qui s’est achevée jeudi à Libreville. Cette recommandation, à en croire l’avis général des conférenciers, va permettre de favoriser la cohésion du corps d’une part, et de faire connaître davantage les missions dévolues au Ministère des Affaires Etrangères, d’autre part. La valeur ajoutée de cette 10ème Conférence des ambassadeurs a été la réappropriation, par les diplomates gabonais, des valeurs de la vision du Chef de l’Etat qui veut que les ambassadeurs du Gabon promeuvent le pays auprès de ...
Lire l'article
Il s'est tenu ce mercredi, 29 juin 2011 à l'hôtel LAICO Libreville, une réunion de concertation entre la société civile et les partis politiques en présence des Représentants des Ambassades des Etats Unis, de la France et de l'Union Européenne sur le processus électoral et l'environnement démocratique au Gabon. Au terme de cette concertation, les deux parties se sont accordées de ce qui suit : Réformer fondamentalement la cour constitutionnelle Réviser la loi électorale Réformer le Conseil National de la Communication Réformer la CENAP en intégrant les membres de la société civile Ramener le mandat présidentiel à cinq (5) ans renouvelable une ...
Lire l'article
Mesdames et messieurs les Représentants du corps diplomatique ; Mesdames et messieurs les Représentants des partis politiques ; Mesdames et messieurs les Membres de la Société Civile ; Mesdames et messieurs, honorables invités, L’occasion qui nous est offerte aujourd’hui nous permet de mettre au grand jour, une fois de plus, la situation vécue par les populations gabonaises en général et des travailleurs en particulier. En effet, depuis plusieurs années, en dépit des consensus gouvernement/partenaires sociaux à travers la trêve sociale de 3 ans, le quotidien des travailleurs est loin de s’améliorer. Faute de dialogue social franc, nous assistons à des grèves sans fin dans tous ...
Lire l'article
Communiqué de Presse, pour diffusion immédiate Le PDF de ce document est disponible ici. A la classe politique gabonaise, notamment celle réunie au sein de la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA) et de l’Alliance pour le Changement et la Restauration et (ACR), dont les principaux leaders sont André Mba Obame de l’Union Nationale (UN) et Pierre Mamboundou de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), Aux corps armés gabonais, Aux syndicats et membres et mouvements de la société civile, Aux étudiants. Il arrive dans la vie de toute nation un moment clé de son existence où l’impératif de convergence des aspirations du peuple en vue de ...
Lire l'article
Le Premier ministre, chef du Gaouvernement, Paul Biyoghé Mba, a procédé, ce vendredi, à Libreville, au geste symbolique de la remise officielle de la Maison des Acteurs non étatiques au « Haut Conseil des acteurs non Étatiques », désormais doté d’un cadre de travail propice à l’épanouissement de leurs activités, a constaté GABONEWS. La cérémonie officielle -qui a eu pour cadre l’immeuble Arambo, propriété du ministère des Finances -s’est déroulée en présence de quelques membres du Gouvernement, des représentants de l’Union Européenne, du Corps diplomatique et des représentants d’Organisations internationales ainsi que les membres des ANE (Acteurs non étatiques), venus ...
Lire l'article
Après deux jours de travaux (du 3 au 4 avril 2009),les Journées de la Société Civile (JSC)organisées par le Programme de renforcement des acteurs non Etatiques(PROGREANE), antenne provinciale de la Ngounié, à Mouila (sus)ont adopté samedi une recommandation appelant les autorités locales à faire légaliser les Associations et ONG à partir des Préfecture ou du Gouvernorat. « Conscients de l’apport de la Société Civile dans le développement du pays et vu la nécessité de se mettre en réseau », les participants ont mis en place « une plateforme légale des Associations et ONG pour faciliter les échanges et instaurer un ...
Lire l'article
Dans la soirée du 7 janvier 2009, Monsieur Alaba Bosco Fall, Procureur de la République du Gabon et neveu du Président Omar Bongo Ondimba, a décidé, sur ordre des RENOVATEURS du parti (Mr Ali Bongo Ondimba, ministre de la défense, André Mba Obame, ministre de l’intérieur, et d’autres membres de l’entourage présidentiel) d'envoyer à la prison centrale de Libreville (déjà surpeuplée de victimes détenues sans jugement depuis des mois comme Marlène Rapontchombo) : - Grégory Gnbwa Mintsa (plaignant contre les Biens Mal Acquis de Mr Omar Bongo Ondimba et de son entourage en France), - Marc Ona Essangui (BRAINFOREST) ...
Lire l'article
Le président de la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA)Martin Alini a déclaré lors des assises consacrées à la crise financière internationale et son impact sur l’économie gabonaise, ouverte mercredi et qui s’achèvent ce jeudi à Libreville, que « les solutions nationales passent nécessairement par la réduction des effectifs des postes politiques ». « Nous devons ensemble comprendre qu’une crise pousse à la diminution des prix et à la mévente de nos principaux produits d’exportation. Ce qui risque de jeter les paysans, chômeurs, manœuvres et ouvriers vers un régime d’un repas tous les deux jours dans notre pays », a-t-il déclaré. « ...
Lire l'article
Face au statu quo dans la crise de l’éducation nationale qui est entrée dans sa sixième semaine, l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) et l’Union pour la nouvelle République (UPNR), ont appelé le 17 novembre à la reprise des négociations sans conditions entre les enseignants et le gouvernement. Malgré l’accession du gouvernement le 13 novembre dernier à deux des revendications des enseignants grévistes, l’assemblée générale de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) n’est pas parvenu à un consensus pour la reprise totale et effective des cours sur l’étendue du territoire national. La grève ...
Lire l'article
Société / TGD-Gabon condamne les dérives de certains acteurs de la société civile
Fin de la 10 Conférence des ambassadeurs: les participants recommandent l’institution d’une journée du diplomate gabonais
Déclaration commune société civile-partis politiques sur le processus électoral et l’environnement démocratique au Gabon
Rencontre société civile – acteurs politiques le mercredi 29 juin 2011 au Laïco: Contribution des organisations syndicales
Appel de la Communauté Gabonaise des Etats-Unis aux acteurs politiques et de la société civile gabonais
Le Gouvernement gabonais dote le Haut Conseil des acteurs non Étatiques d’un siège
Gabon: Les associations recommandent la possibilité de se faire légaliser à partir des Préfectures et du Gouvernorat
Communqiué Acteurs Libres: Répression au Gabon: Appel à la résistance du peuple gabonais, des forces morales, sociales et politiques du Gabon
Gabon: Crise financière mondiale: « les solutions nationales passent par la réduction des effectifs des postes politiques », Martin Alini (président de la COSYGA)
Gabon : Les acteurs politiques appellent à la reprise des négociations avec les enseignants

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Juil 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*