Socialisez

FacebookTwitterRSS

Aucun signe de répit en Libye au premier jour du ramadan

Auteur/Source: · Date: 1 Août 2011
Catégorie(s): Afrique

L’armée libyenne et les forces rebelles ont entamé lundi le mois sacré du ramadan sans marquer, semble-t-il, de répit sur le terrain après cinq mois de combats.

Plusieurs explosions ont secoué dans la nuit Tripoli, la capitale libyenne, où la coalition de l’Otan a annoncé son intention d’intensifier la pression militaire pour protéger la population civile et aider les rebelles à chasser le colonel Mouammar Kadhafi du pouvoir qu’il occupe depuis 42 ans.

A Benghazi, fief des rebelles et siège du Conseil national de transition (CNT), dans l’est du pays, les commerçants se sont engagés à approvisionner en nourriture pendant le ramadan les rebelles envoyés au front, qui ont ralenti leur avancée vers Tripoli ces dernières semaines.

“Les prix se sont envolés (…) mais malgré tout, nous sommes heureux. Ce ramadan est différent, il y a cette fois-ci un vent de liberté. Les gens que nous avons perdus nous manquent mais ce que nous souhaitons plus que tout c’est la liberté”, souligne Fazya, une femme d’une cinquantaine d’années venue faire ses courses avec son mari dans la ville.

Le début du ramadan survient dans un contexte tendu après la mort jeudi dernier près de Benghazi du chef militaire de l’insurrection, le général Abdel Fattah Younés, qui aurait été tué par une faction proche des islamistes.

RIVALITÉS

Sa disparition a suscité des doutes sur l’homogénéité du mouvement, qui pourrait pâtir de rivalités de personnes ou être infiltré par des proches de Kadhafi.

Semblant mettre leurs divisions de côté, les insurgés ont ces derniers jours progressé sur le front de Tiji (dernier bastion des forces de Kadhafi dans le djébel Nefoussa), de Zlitane (ville située à 160km à l’est de Tripoil), et de Brega, un port stratégique pétrolier aux mains des forces kadhafistes.

“Si je dois mourir en combattant Kadhafi, je préférerais être un martyr qui fait le jeûne. Ce serait encore mieux de mourir en martyr parce que j’ai observé le ramadan”, confie Sagher, un combattant de 33 ans, sur le front de Tiji.

Tenant bon face aux sanctions économiques, aux frappes de l’Otan et aux défections en série de ses proches, Mouammar Kadhafi refuse toujours de céder le pouvoir et tente d’instiller des divisions au sein de la population.

Il a notamment demandé dimanche à la tribu des Warfalla, la plus puissante du pays, de marcher pacifiquement sur Misrata et de libérer la ville de l’Ouest libyen tenue par les rebelles.

Dans un message diffusé à la télévision, le chef de la diplomatie libyenne, Aboubakr Yunus Jaber, a appelé les soldats qui ont fait défection pour rejoindre les rangs des rebelles dans l’Est à revenir dans l’armée et “libérer” Benghazi.

“Nous savons que vous êtes obligés de faire des choses qui vont à l’encontre de vos principes et des traditions du peuple libyen (…) De telles actions sont couvertes par le pardon général (accordé par Kadhafi)”, a-t-il dit.

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères devait rencontrer un émissaire de Kadhafi lundi. Le président Hugo Chavez a critiqué à plusieurs reprises les opérations militaires de l’Otan et a proposé d’organiser des pourparlers entre les deux camps pour tenter de mettre un terme aux affrontements qui ont déjà fait plusieurs milliers de victimes.

MIGRANTS

Lundi, les corps de 25 migrants africains ont été retrouvés à bord d’un bateau transportant 296 réfugiés arrivé sur l’île de Lampedusa. Le bateau, chargé en majorité des migrants d’Afrique subsaharienne, était parti de Libye il y a trois jours.

Selon les passagers, les hommes adultes étaient entassés dans la cale et les victimes ont été tuées par les gaz d’échappement du moteur, rapporte l’agence italienne Ansa.

Face au conflit qui s’éternise, Paris et Londres se sont efforcés d’apaiser les inquiétudes ce week-end en assurant que le rythme des opérations de l’Otan serait maintenu.

La France entend s’inscrire dans la durée pour mener des frappes en Libye et enverra des Rafale sur une base de l’Otan en Sicile, plus proche de Tripoli, a ainsi déclaré dimanche le ministre français de la Défense Gérard Longuet.

Le ministre britannique de la Défense, Liam Fox, a pour sa part assuré que la Raf continuerait à participer aux bombardements de l’Otan “aussi longtemps que nécessaire” pour faire respecter la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies visant à protéger les populations civiles votée en mars.

Avec Michael Georgy dans l’Ouest, Sergio Matalucci à Rome et Olesya Dmitracova à Londres, Marine Pennetier pour le service français, édité par Gilles Trequesser 


SUR LE MÊME SUJET
Libye : un universitaire élu Premier ministre, visite surprise du chef de l’Otan
L'universitaire Abdel Rahim al-Kib a été élu lundi soir Premier ministre du gouvernement de transition en Libye, où le chef de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a fait une visite surprise au dernier jour de la mission aérienne de l'Otan. M. Kib, originaire de Tripoli, a été élu au premier tour parmi cinq candidats après avoir recueilli 26 voix sur 51 votants du Conseil national de transition (CNT), selon un journaliste de l'AFP sur place. Le chef de l'exécutif précédent, Mahmoud Jibril, n'avait pas souhaité se présenter. Au cours de sa première conférence de presse, M. Kib a dit vouloir "bâtir une nation qui ...
Lire l'article
Abdurrahim el-Keib, le nouveau Premier ministre par intérim de la Libye nouvelle, est un universitaire formé aux Etats-Unis et nouveau venu en politique. Sa désignation lundi soir par le Conseil national de Transition (CNT) semble suggérer que les nouvelles autorités du pays cherchent à la fois à rassurer l'Occident et des Libyens méfiants envers toute personne un tant soit peu liée au régime Kadhafi. Originaire de Tripoli et docteur en ingéniérie électrique de l'Université de Caroline du Nord, il a enseigné dans cette université, ainsi qu'à l'Université d'Alabama, à compter de 1985, selon une biographie diffusée par un de ses anciens ...
Lire l'article
Libye, le surplace des ex-rebelles
Les villes de Syrte et de Bani Walid sont toujours aux mains des partisans de Kadhafi. Des luttes intestines empêchent la formation d’un gouvernement provisoire à Tripoli. Les Libyens s’impatientent. Un peu plus d’un mois après la chute de Mouammar Kadhafi, les villes de Syrte et de Bani Walid résistent toujours aux assauts des forces armées du Conseil national de transition (CNT). Bombardée depuis quatre jours par l’Otan, la ville de Syrte, située à 360 kilomètres à l’est de Tripoli, n’est toujours pas tombée. Hier, les combattants du CNT ont resserré encore un peu plus l’étau sur cette cité de 70 000 habitants. À ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
GUERRE - Il s'agit de l'avancée la plus significative des insurgés libyens depuis le début du conflit contre les forces de Kadhafi. La capitale, Tripoli, est désormais en ligne de mire... Les rebelles libyens ont pris le contrôle du centre de la ville de Zaouïah située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, rapporte un journaliste de Reuters se trouvant dans la localité. Le journaliste a pu voir environ 50 insurgés près du principal marché de Zaouïah chantant «Dieu est grand» tandis qu'un drapeau rouge, noir et vert de l'insurrection flottait devant un magasin. Les insurgés ont précisé que des soldats ...
Lire l'article
Les Etats-Unis ont salué hier l'ouverture d'une enquête sur le meurtre du général libyen Abdel Fatah Younès, un pilier du régime du colonel Mouammar Kadhafi devenu chef d'état-major des rebelles. Vendredi, à Benghazi, fief des rebelles, le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion, avait "nommé une commission d'enquête" pour tenter d'éclaircir les circonstances de la mort d'Abdel Fatah Younès. Le corps criblé de balles et partiellement calciné du général Younès avait été retrouvé vendredi matin dans les faubourgs de Benghazi. "Nous saluons la geste du CNT consistant à mettre en place une commission impartiale qui enquêtera sur ...
Lire l'article
Les rebelles libyens veulent avancer avant le ramadan
Les insurgés envisagent de poursuivre leur effort militaire durant la période de jeûne. Envoyé spécial à Jadu (ouest de la Libye) L'idée de profiter du ramadan, qui durera tout le mois d'août, pour imposer une trêve et avancer vers une résolution du conflit libyen est toujours caressée par nombre de chancelleries occidentales. Les encouragements que la Maison-Blanche vient d'apporter à une médiation de la Russie, après les discussions engagées par la France avec l'entourage de Mouammar Kadhafi, prouvent que les nations de l'Otan participant aux frappes aériennes sur la Libye sont plus que jamais à la recherche d'une solution diplomatique. Quatre mois ...
Lire l'article
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
A Misrata, l'accès au port préoccupait mardi les habitants qui risquent d'être privés de tout ravitaillement. Un ultimatum, lancé par le régime libyen aux rebelles pour qu'ils se rendent, arrivait à expiration, alors que les insurgés demandent un prêt aux Occidentaux et qu'Ankara appelle au départ de Mouammar Kadhafi. Dans les rues de Misrata, l'ambiance est lourde. "Je ne suis pas inquiet. Kadhafi ne fera rien, il ment comme d'habitude. Inchallah, il ne fera rien", veut croire Abd Albari, 20 ans. Vendredi, le régime libyen avait offert une amnistie aux rebelles de cette ville clé s'ils cessaient les combats et précisé ...
Lire l'article
Par Georges Malbrunot Le responsable des médias au sein de la branche maghrébine d’al-Qaida a accordé une intéressante interview au journal saoudien Al-Hayyat publié à Londres. Saleh Abi Mohammad y affirme que l’organisation terroriste a des implantations (des émirats dans le langage d’al-Qaida) à Benghazi, Al-Bayda, Al-Marj, Shihat et surtout à Dernah. «Nous sommes spécialement présents à Dernah, où sheikh Abdul Hakim est notre émir et où il a formé - aux côtés d’autres frères - un conseil islamique pour gouverner la ville en vertu de la sharia», la loi islamique, déclare Saleh Abi Mohammad. À l’est de la Libye, les ...
Lire l'article
Les forces régulières libyennes ont repris lundi Zouara, une des dernières villes de l'ouest du pays que tenaient les insurgés. A l'est, Ajdabiya se prépare à subir un assaut des forces de Mouammar Kadhafi. Des bombardements ont déjà visé la ville dans la matinée. Les rebelles en déroute depuis quelques jours, ont promis de défendre Ajdabiya, carrefour routier vital entre plusieurs villes de l'Est. Sur la route entre Ajdabiya et Benghazi, de nombreux civils fuyaient lundi à bord de camionnettes chargées de valises, de sacs et de matelas. Inquiétude à Benghazi Benghazi, fief de l'insurrection situé à 160 km au nord d'Ajdabiya, ...
Lire l'article
Les délégués de l’Union syndicale de l’administration publique, privée et parapublique (USAP) ont été reçus le 26 novembre à Libreville par le Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, pour faire le point sur la plateforme revendicative déposée le 6 novembre dernier à la Primature. Les syndicats affiliés à l’USAP avaient donné le 22 novembre un ultimatum d’une semaine au gouvernement pour prendre en compte leurs revendications, menaçant de déposer un préavis de grève générale dès le 1er décembre. Sur les cendres encore chaudes de la crise de l’Education nationale, le chef du gouvernement a prestement reçu les délégués de l’Union syndicale ...
Lire l'article
Libye : un universitaire élu Premier ministre, visite surprise du chef de l’Otan
La Libye a un nouveau Premier ministre de transition
Libye, le surplace des ex-rebelles
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
Libye: enquête sur le meurtre de Younès
Les rebelles libyens veulent avancer avant le ramadan
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
Al-Qaida confirme sa présence aux côtés des rebelles en Libye
Libye: les pro-Kadhafi reprennent Zouara et marchent sur Benghazi
Gabon : L’USAP accorde un répit au Premier ministre


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Août 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*