Socialisez

FacebookTwitterRSS

Kadhafi toujours introuvable, les rebelles rencontrent une résistance inattendue

Auteur/Source: · Date: 25 Août 2011
Catégorie(s): Afrique

Wanted ! » La tête de Mouammar Kadhafi a été mise à prix 1,7 million de dollars « mort ou vif », hier, par le Conseil national de transition (CNT) et des hommes d’affaires libyens. « Les membres du cercle rapproché [du Guide] qui le tueront ou le captureront auront l’amnistie garantie par le peuple », a précisé le président du CNT, Moustapha Abdeljalil.

Sur le terrain, la situation était toujours très confuse, même si un porte-parole de la rébellion libyenne déclarait sur la chaîne Al-Jazira que le régime libyen était « fini à 95 % ». Le mystère restait d’abord complet autour du lieu où se trouverait le « guide » libyen, qui a défié une nouvelle fois la rébellion dans deux messages sonores. Dans le premier, diffusé dans la nuit par la chaîne de télévision Al-Orouba, Mouammar Kadhafi a affirmé qu’il s’était retiré de son QG pour des « raisons tactiques ». « Je me suis promené incognito, sans que les gens me voient, et j’ai vu des jeunes prêts à défendre leur ville », a-t-il affirmé dans un second message, diffusé par la télévision Arrai.

Des combats nourris faisaient par ailleurs rage, hier, près du quartier général de Kadhafi, tombé mardi aux mains des rebelles, dans le quartier de Bab al-Azizia et dans celui, voisin, d’Abou Slim, fief des troupes fidèles au régime, où des tirs d’armes légères, de mitrailleuses, de lance-roquettes et de mortier étaient observés. Les combats ont fait plus de 400 morts et 2.000 blessés depuis le début de l’assaut sur Tripoli, samedi, et près de 600 soldats partisans de Kadhafi y ont été capturés, avait déclaré le CNT, mardi soir.
Obstacle à Ben Jawad

Sur le front est, les rebelles ont indiqué hier faire face à une résistance inattendue des forces loyalistes à Ben Jawad, entravant leur progression vers le fief kadhafiste de Syrte. Les pro-Kadhafi ont mis en place un système de lignes de défense pour barrer l’accès à la ville et n’ont pas donné suite aux propositions de négociation.
Nicolas Sarkozy et Barack Obama sont convenus hier de « poursuivre leur effort militaire » jusqu’à ce que « Kadhafi et son clan » déposent les armes, alors que le Pentagone indiquait que les stocks d’armes de destruction massive étaient « sécurisés » en Libye, mais qu’un arsenal de plusieurs centaines de lance-roquettes constituait un motif d’inquiétude. A l’issue d’une rencontre avec le numéro deux de la rébellion, Mahmoud Jibril, le président français a encore indiqué que la conférence des amis de la Libye aurait lieu le 1 er septembre à Paris. Le Conseil de sécurité de l’ONU devait se réunir dans la soirée pour discuter d’une proposition américaine de déblocage des avoirs libyens gelés le 26 février, afin de les mettre à la disposition de la rébellion.
Alors que les reconnaissances du CNT se multipliaient dans le monde, le président russe, Dimitri Medvedev a indiqué, hier, que la Russie était prête à établir des relations avec les rebelles libyens s’ils parvenaient à unir le pays dans lequel « deux pouvoirs » coexistent. « Si les insurgés ont assez de force, d’esprit et de possibilités pour unir le pays sur une nouvelle base démocratique, alors naturellement nous allons étudier la question d’établir des relations avec eux », a-t-il déclaré. Pour l’anecdote, le Nicaragua s’est dit hier prêt à accorder l’asile à Mouammar Kadhafi et l’héritier du trône de l’ex-royaume de Libye, Mohammed al-Senoussi, en exil depuis vingt-trois ans, s’est déclaré « prêt à servir » son pays, si le peuple le désire, dans un entretien à l’hebdomadaire allemand « Die Zeit », à paraître aujourd’hui. 


SUR LE MÊME SUJET
Cécilia toujours introuvable
Depuis sa disparition, le 11 janvier 2012, les proches de la jeune étudiante d’origine gabonaise demeurent toujours sans nouvelles. Et la police française ne s’en émeut point. Plus de 10 jours après sa disparition, la Française d’origine gabonaise, Cécilia Mboumba (24 ans), demeure sans nouvelle. L’inquiétude gagne, en effet de plus en plus, les esprits quant à une hypothèse macabre. Une perspective confortée par le flou artistique entretenu par les entités judiciaires françaises autour de ce cas de disparition. Contrairement aux informations véhiculées, soutenant que la police avait ratissé le périmètre à l’intérieur duquel son sac avait été trouvé, notamment sur le ...
Lire l'article
Les rebelles se heurtent à une résistance acharnée à l’aéroport de Tripoli
Charles Onians Agence France-Presse Tripoli La route vers l'aéroport international depuis Tripoli est devenue un terrain d'affrontement entre rebelles qui la contrôlent et forces pro-Kadhafi qui opposent une résistance acharnée. «Nous sommes ici à l'aéroport depuis quatre jours», lance fièrement un rebelle Ahmed Mehdi. Au même moment, tout près de lui une roquette vient de s'abattre incendiant une voiture. Sur le tarmac de l'aéroport trônent toujours majestueusement les luxueux jets privés de Mouammar Kadhafi, visiblement épargnés par les tirs alors qu'à côté on devine les restes d'un airbus de la compagnie Afriqiya. Après la prise du quartier général de Kadhafi à Tripoli des poches de résistance ...
Lire l'article
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Le secrétaire général de l'Otan a promis l'aide de l'Alliance à la rébellion pour aider à reconstruire une Libye démocratique. Le régime de Muammar Kadhafi est en train de "s'effondrer", a affirmé le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen dans la nuit de dimanche à lundi en appelant la rébellion à préserver l'unité du pays et à travailler à une réconciliation nationale. "Le régime de Kadhafi s'effondre clairement", a-t-il déclaré dans un communiqué, reprenant des propos de sa porte-parole tenus un peu plus tôt dans la soirée. "Plus tôt Kadhafi réalisera qu'il ne peut vaincre son propre peuple, mieux ce sera, ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
GUERRE - Il s'agit de l'avancée la plus significative des insurgés libyens depuis le début du conflit contre les forces de Kadhafi. La capitale, Tripoli, est désormais en ligne de mire... Les rebelles libyens ont pris le contrôle du centre de la ville de Zaouïah située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, rapporte un journaliste de Reuters se trouvant dans la localité. Le journaliste a pu voir environ 50 insurgés près du principal marché de Zaouïah chantant «Dieu est grand» tandis qu'un drapeau rouge, noir et vert de l'insurrection flottait devant un magasin. Les insurgés ont précisé que des soldats ...
Lire l'article
Libye: les rebelles percent à Zawiyah, au sud-ouest de Tripoli
Après de violents combats contre les forces fidèles au colonel Mouammar Kadhafi, les rebelles libyens ont pris le contrôle d'une partie de la ville de Zawiyah, en périphérie sud-ouest de Tripoli. Les rebelles ont pénétré en grand nombre samedi en fin d'après-midi jusqu'au centre-ville de Zawiyah, à une quarantaine de kilomètres de la capitale libyenne, a constaté un photographe de l'AFP. Ils ont été attaqués peu après par des pro-Kadhafi armés de chars, de mortiers et de mitrailleuses lourdes. Les combats ont été intenses. "Nos forces contrôlent les entrées ouest et sud de Zawiyah et nous avons pénétré sur trois kilomètres dans la ...
Lire l'article
Les rebelles progressent à l’ouest de Tripoli
Les insurgés libyens se sont emparés de deux localités jusqu'ici aux mains des forces de Muammar Kadhafi près de la frontière tunisienne. Les rebelles libyens, qui ont nommé des ambassadeurs à Londres et Paris, ont infligé jeudi un nouveau revers au régime de Muammar Kadhafi en s'emparant de deux localités près de la frontière tunisienne, au sud-ouest de Tripoli. Après avoir conquis la ville d'Al Ghazaya, les insurgés ont poursuivi leur route vers le village d'Om al-Far, à une dizaine de kilomètres au nord-est, qu'ils ont pris en fin d'après-midi. Les combats les plus acharnés ont eu lieu dans la partie ...
Lire l'article
Kadhafi compte encore le soutien d’un chef d’Etat
Malgré la répression qu'il continue de mener en Libye, Mouammar Kadhafi compte encore un soutien sur la scène internationale. En effet, le président vénézuélien Hugo Chavez lui a envoyé jeudi un message de soutien en l'exortant à «résister» à «l'agression» internationale contre la Libye. Dans ce message, Hugo Chavez demande aussi aux pays européens de s'occuper de leurs propres crises internes. «Jusqu'à quand cette agression ?» «Là-bas, il y a Kadhafi qui résiste. Jusqu'à quand cette agression ? La Libye est un pays indocile et libre qui ne doit de comptes qu'à la Libye et non aux intérêts de l'impérialisme. Vive la Libye ...
Lire l'article
Par Georges Malbrunot Le responsable des médias au sein de la branche maghrébine d’al-Qaida a accordé une intéressante interview au journal saoudien Al-Hayyat publié à Londres. Saleh Abi Mohammad y affirme que l’organisation terroriste a des implantations (des émirats dans le langage d’al-Qaida) à Benghazi, Al-Bayda, Al-Marj, Shihat et surtout à Dernah. «Nous sommes spécialement présents à Dernah, où sheikh Abdul Hakim est notre émir et où il a formé - aux côtés d’autres frères - un conseil islamique pour gouverner la ville en vertu de la sharia», la loi islamique, déclare Saleh Abi Mohammad. À l’est de la Libye, les ...
Lire l'article
L'Union africaine a exhorté mardi à Addis Abeba les rebelles libyens à "pleinement coopérer" après leur rejet du cessez-le-feu proposé par l'organisation. Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, a pour sa part affirmé mardi à Paris que l'Otan ne jouait "pas suffisamment" son rôle en Libye pour neutraliser les armes lourdes des forces de Mouammar Kadhafi et protéger les populations civiles, en particulier à Misrata. La rébellion libyenne a rejeté lundi à Benghazi le cessez-le-feu proposé par l'Union africaine (UA), pourtant accepté la veille par Mouammar Kadhafi, expliquant qu'elle refuserait toute médiation ne prévoyant pas un départ immédiat du dirigeant. "L'initiative ...
Lire l'article
Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a fait état aujourd'hui de "premières défections" autour de Mouammar Kadhafi, au lendemain d'une conférence internationale à Londres sur l'avenir de la Libye conclue par le constat que le leader libyen devait "partir". "On signale sur le plan politique, et ceci est peut-être porteur de développements positifs, de premières défections autour de Kadhafi à Tripoli", a déclaré M. Juppé lors de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. "Vous m'interrogez sur le sort de Kadhafi, nous pensons qu'il n'a plus sa place dans la construction de la Libye de demain, (...) c'est ...
Lire l'article
Cécilia toujours introuvable
Les rebelles se heurtent à une résistance acharnée à l’aéroport de Tripoli
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
Libye: les rebelles percent à Zawiyah, au sud-ouest de Tripoli
Les rebelles progressent à l’ouest de Tripoli
Kadhafi compte encore le soutien d’un chef d’Etat
Al-Qaida confirme sa présence aux côtés des rebelles en Libye
Libye: l’Union africaine demande aux rebelles de coopérer “pleinement”
Libye/Kadhafi: “1ères défections”(Juppé)


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Août 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*