- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon : Pierre Mamboundou au chevet des grévistes de la faim

Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG), Pierre Mamboundou, s’est rendu, le 13 septembre dernier, à la cathédrale Sainte Marie de Libreville où neuf leaders syndicaux de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) observent une grève de la faim depuis le 2 septembre dernier. Il s’agissait pour l’opposant de s’enquérir de l’évolution de la situation.

A l’instar de certaines personnalités politiques et de membres de la société civile (médecins, avocats, magistrats, universitaires, présidents et secrétaires généraux d’ONG), Pierre Mamboundou, président de l’Union du peuple gabonais (UPG) et de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), a rendu visite, le 13 septembre dernier, aux neuf leaders de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) en grève de la faim illimitée, depuis le 2 septembre dernier, du côté de la cathédrale Sainte Marie, à Libreville.

En compagnie d’une forte délégation, Pierre Mamboundou est ainsi venu témoigner sa solidarité à ces enseignants qui réclament, par cette abstinence à l’alimentation, le rétablissement de leurs salaires suspendus depuis le mois de janvier dernier. Un membre du service de communication de l’UPG a expliqué que l’opposant historique était «venu rendre visite à des compatriotes, en vue de s’enquérir de l’évolution de la situation». Ayant écouté leurs desideratas, le président de l’UPG «a promis de les soutenir. Mais, il attend le retour du gouvernement, en tournée dans le Haut-Ogooué, pour tenter de tirer les choses au clair», assure le même membre de l’UPG.

La situation de ces grévistes de la faim n’a pas évolué depuis l’entame de ce jeûne, malgré la promesse du gouvernement de rétablir leurs salaires. «Le ministre de l’Education nationale leur demande de reprendre d’abord le travail pour que leur salaires soient rétablis», assure le membre du service de communication de l’UPG avant d’ajouter : «les cours n’ont pas encore commencé. Comment peuvent-ils aller à leurs lieux d’affectation sans moyens et pour quoi y faire en ce moment ?»

La Conasysed ayant mis à terme de sa grève générale des enseignants dans l’objectif de ne pas pénaliser la rentrée scolaire, le gouvernement gabonais a annoncé, le 3 septembre, le rétablissement des salaires des neuf leaders syndicaux. Mais, à ce jour, la promesse du gouvernement ne s’est toujours pas matérialisée. La Conasysed a de ce fait publié un communiqué à travers lequel il a énuméré quatre «mensonges» du gouvernement. Il s’agissait, dans les faits, d’un rappel des promesses de rétablissement desdits salaires non tenues. Selon ce communiqué, le 10 avril, le 26 avril, le 12 mai et le 3 septembre, le gouvernement avait fait la même promesse sans jamais rétablir les salaires suspendus. Les grévistes de la faim, qui déclaraient le 2 septembre avoir déjà vu des promesses non tenues, avaient refusé de suspendre leur mouvement de grève. Ils restent dans l’expectative.

Au terme de la visite aux grévistes de la faim du leader de l’UPG, un membre de la Conasysed, Jules Bibang, a déclaré que «ce soutien au caractère noble et vital nous va droit au cœur et nous confirme que nous sommes sur la bonne voie. Notre seule prière reste inlassablement que de plus en plus de Gabonais puissent se réveiller et emboiter la pas de cette importante lutte.»
 


SUR LE MÊME SUJET
Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et son épouse très affectés par le décès, survenu dans la nuit de samedi à dimanche, de l’opposant et leader de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), Pierre Mamboundou, se sont rendus hier au domicile de l’illustre disparu au quartier Mindoubé (5ème arrondissement de la Commune de Libreville), en vue de consoler la famille éplorée. Au domicile du défunt, le président de la République et son épouse étaient accompagnés de certains de leurs proches collaborateurs ainsi que de quelques membres du Gouvernement. Au cours de cette visite surprise du couple présidentiel, l’atmosphère était évidemment ...
Lire l'article [1]
Les salaires des neuf leaders de la Consysed qui avaient dernièrement observé une grève de la faim, ont été rétablis le 25 septembre dernier. A cet effet, le syndicat a effectué un point presse lui ayant permis de faire une mise au point et de déplorer l’attitude du ministre de l’Education nationale au sujet de qui une interrogation a été adressée président de la République. Les salaires des neuf leaders de la Convention nationale des syndicats de l'éducation (CONSYSED) qui observaient dernièrement une grève de la faim, ont été finalement rétablis le 25 septembre dernier, a annoncé ce syndicat ...
Lire l'article [2]
Gabon : Séraphin Moundounga et l’arrêt de la grève de la faim des leaders de la Conasysed
Les neuf leaders de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed) en grève depuis le 2 septembre dernier pour obtenir le rétablissement de leurs salaires, ont suspendu leur grève de la faim le 18 septembre 2011 après avoir obtenu des "garanties" du Premier ministre Paul Biyoghe Mba. Dans la même nuit, le ministre de l’Education nationale a démenti ces fameuses garanties. Les neufs leaders de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed) en grève de la faim illimitée depuis le 2 septembre dernier pour obtenir le rétablissement de leurs salaires, ont suspendu leur mouvement ...
Lire l'article [3]
Gabon: les neuf grévistes de la faim suspendent leur mouvement
Neuf dirigeants syndicaux du secteur de l'éducation, en grève de la faim depuis le 2 septembre pour obtenir le rétablissement de leurs salaires, ont suspendu leur mouvement dimanche a Libreville, a constaté un journaliste de l'AFP. "Nous décidons de suspendre notre mouvement (...) à compter de ce dimanche", a déclaré le coordinateur adjoint du mouvement, Alain Serge Leghanza. La suspension de la grève des dirigeants de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed, 9 syndicats) a été décidée après avoir obtenu auprès du premier ministre Paul Biyoghe Mba des "garanties" sur le rétablissement de leurs salaires "dès le 25 septembre" ...
Lire l'article [4]
Poursuite de la grève de la faim des leaders de la CONASYSED en dépit de l’annonce du rétablissement de leurs salaires
Les neuf leaders membres de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) ont décidé lundi, de poursuivre leur grève de la faim entamée vendredi dernier, en dépit de l’annonce du ministère gabonais de l’Education nationale de rétablir leurs salaires suspendus depuis janvier 2011. ‘’Nous ne pouvons pas lever notre mouvement sans que ne soyons de manière effective en possession de nos salaires. Il faut que nos arriérés de salaire soient virés au Trésor pour que nous levons notre grève de la faim’’, a déclaré, Alain Mangouadi, un des 9 leaders syndicaux. Le secrétaire général du ministère de l’Education ...
Lire l'article [5]
Par RFI Au Gabon, la rentrée scolaire prévue le 15 septembre pourrait être mouvementée. Des leaders du principal syndicat des enseignants, Conasysed (Convention nationale des syndicats du secteur éducation ; groupement de 9 syndicats), ont entamé, vendredi 2 septembre 2011, une grève de la faim illimitée devant la cathédrale Sainte-Marie de Libreville. Ils réclament leurs salaires suspendus depuis janvier dernier suite à une grève d’avertissement de deux semaines. Ils ont posé des vieux matelas sur le parvis de la cathédrale Sainte-Marie à Libreville, quasiment devant la porte centrale d’accès à la prière. Sur la barrière de la maison du Seigneur, ils ont ...
Lire l'article [6]
Initialement prévu pour le 26 août dernier, ce n’est que ce 2 septembre que les neuf leaders de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) ont lancé leur grève de la faim illimitée du côté de la cathédrale sainte Marie, à Libreville. Les nouveaux grévistes de la faim réclament le rétablissement, avec rappel, des mois de salaires impayés depuis le 25 janvier ainsi que le paiement de leur Prime d’incitation à la fonction enseignante (PIFE). Les 9 neuf leaders de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), dont les salaires ont été suspendus depuis le 25 ...
Lire l'article [7]
Face à la suspension de leurs salaires depuis le 25 janvier, les neuf leaders de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) ont menacé d’entrer en grève illimitée de la faim dès le 26 août prochain, si d’ici le 25 août 2011, «lesdits salaires ne sont pas rétablis avec rappel des mois impayés y compris la Prime d’incitation à la fonction enseignante (PIFE).» Dans leur communiqué de presse du 5 août, publié in extenso, les leaders syndicaux indiquent que «par cet acte, le ministre de l’Education nationale en particulier et le gouvernement en général, atteindront enfin leur objectif ...
Lire l'article [8]
Suite au mouvement d’humeur qui perturbe les programmes de la Radiodiffusion télévision gabonaise (RTG) depuis quelques jours, les responsables syndicaux de ce média ont entamé le 28 avril à Libreville des négociations avec le gouvernement pour trouver une issue favorable à la crise. Quatre jours après le déclenchement de la grève à la télévision nationale, le gouvernement a tendu l’oreille aux cris des agents de la RTG. Conduite par le conseiller en communication du Premier ministre, Jean Pierre Ndong Abessolo, une délégation du gouvernement a tenu le 28 avril à Libreville une séance de travail avec les leaders syndicaux de ...
Lire l'article [9]
Des responsables d'une association de consommateurs ont entamé mercredi à Libreville une grève de la faim, en indiquant protester contre la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia, a constaté une journaliste de l'AFP. "Nous sommes une demi-douzaine" de SOS Consommateurs à observer la diète, qui entre "dans le cadre de trois journées d'actions contre la SEEG-Veolia", a affirmé Christian Abiaghe Ngomo, président de l'association. L'objectif est de réclamer "des mesures urgentes visant une meilleure prise en compte des intérêts des consommateurs", subissant depuis plusieurs mois des coupures d'eau et d'électricité longues et répétées. M. Abiaghe s'est installé ...
Lire l'article [10]
Décès de Pierre Mamboundou : Le couple présidentiel au chevet de la famille éplorée
Gabon : Rétablissement des salaires des grévistes de la faim de la Conasysed
Gabon : Séraphin Moundounga et l’arrêt de la grève de la faim des leaders de la Conasysed
Gabon: les neuf grévistes de la faim suspendent leur mouvement
Poursuite de la grève de la faim des leaders de la CONASYSED en dépit de l’annonce du rétablissement de leurs salaires
Au Gabon, les enseignants entament une grève de la faim
Gabon : Les leaders de la Conasysed en grève de la faim illimitée
Gabon : La Conasysed menace d’entrer en grève de la faim
Gabon : Le gouvernement au chevet des grévistes de la RTG
Eau, électricité: des grévistes de la faim contre le groupe Veolia au Gabon