- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Une ONG s’implique dans la protection du parc national de Minkébé

L’Organisation non gouvernementale (ONG) dénommée ‘’Elik-Minkebe’’, basée à Libreville, a installé une antenne à Minvoul, chef-lieu du département du Haut-Ntem, dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, afin d’apporter son aide dans la protection du parc national de Minkébé.

Situé à cheval entre les provinces du Woleu-Ntem (nord) et de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), le parc national de Minkébé, est livré à une exploitation illicite de l’or et au braconnage.

‘’Cette antenne répond à la nécessité de défendre le patrimoine écologique du parc national de Minkébé, victime d’une exploitation abusive de l’or et au braconnage’’, a déclaré le président de l’ONG, Mathurin Meye me Ndong, ajoutant que son ONG compte également promouvoir la richesse culturelle de la contrée et contribuer au développement durable du site qui fait partie des 13 parcs nationaux crées au Gabon en 2002.

Pour mettre de l’ordre dans le parc livré à tous les trafics, le gouvernement n’a pas lésiné sur les moyens. Un contingent militaire y a été dépêché, en juin dernier, avec pour mission d’expulser les milliers d’orpailleurs installés illégalement dans la zone.

Quelque 4700 immigrés en provenance de 14 pays africains ont été expulsés de Minkébé début juin, pour s’être livrés sur le site au braconnage à grande échelle des éléphants de l’ordre d’une vingtaine par jour et à l’exploitation anarchique de l’or. 


SUR LE MÊME SUJET
Le du Parc national de Mayumba enregistrent depuis plusieurs mois dans la partie continentale des cadavres de plusieurs espèces animales dont les causes de décès restent encore inconnues, a appris par correspondance l’AGP ce jeudi à Mouila, capitale provinciale de la Ngounié (au sud du Gabon). Parmi les espèces retrouvées, on note des sitatungas, des tortues marines, et un buffle. L’information a été révélée ce jeudi par le président de l’ONG Nyanga-Tour, Jean Nestor Pama, en campagne de sensibilisation dans les localités jouxtant ce parc national marin. La découverte des cadavres a été faite par une équipe spécialisée dans la recherche ...
Lire l'article [1]
Les éléments de la Brigade mobile de surveillance du parc national de Moukalaba Doudou, dans la province de la Nyanga, dans le sud du Gabon, viennent de réaliser une importante saisie de gibier sur des braconniers, au cours d’un contrôle de routine, a appris l’AGP. Depuis l’ouverture de la chasse sur toute l’étendue du territoire national, le 15 mars dernier, la brigade a intensifié ses rondes autour et dans le parc de la Moukalaba, qui fait partie des treize aires protégées, interdites de chasse et représentant 11% du territoire national, créées au Gabon en 2002, dans le cadre de la ...
Lire l'article [2]
Le président Ali Bongo Ondimba a qualifié ‘’d’inacceptable’’ la situation à Minkébé, une aire protégée dans le nord-est du Gabon, où quelque 4700 immigrés en provenance de 14 pays africains, ont été expulsés début juin, pour s’être livrés sur le site au braconnage à grande échelle des éléphants de l’ordre d’une vingtaine par jour et à l’exploitation anarchique de l’or. ’Ce qui se passait à Minkébé, ce sont des choses qui ne sont pas acceptables’’, a déclaré, mardi à Lambaréné, le chef de l’Etat gabonais, au cours d’une conférence de presse, au terme de son séjour dans le Moyen-Ogooué (centre) ...
Lire l'article [3]
Les autorités gabonaises et camerounaises ont convenu d’organiser chaque trimestre des missions transfrontalières de 15 jours pour combattre le braconnage qui prende de l'ampleur dans le parc national de Minkébé, situé au nord-est du Gabon, à la frontière avec le Cameroun et le Congo-Brazzaville. La décision a été prise à l’issue d’une mission d’une semaine, du 7 au 15 mars, effectuée au sud Cameroun par l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) et le Fonds mondial pour la nature (WWF), afin de rechercher, avec les autorités de ce pays voisin, les voies et moyens de mettre un terme ...
Lire l'article [4]
Le Centre d’action pour le développement durable et environnemental (CADDE), une organisation non gouvernementale (ONG) a lancé, conjointement avec des pêcheurs nigérians du village Moka, un projet pour la gestion concertée de la mangrove du parc national d’Akanda, une aire protégée située dans le département du Cap Estérias, au nord de Libreville, la capitale gabonaise. Le secrétaire exécutif de l’ONG, Constant Allogho Aubame, a indiqué que le CADDE va lutter contre la coupe intensive de la mangrove, un écosystème où se reproduisent les poissons et les crustacés, utilisé comme combustible par les pêcheurs nigérians du village de Moka pour fumer ...
Lire l'article [5]
Les populations autochtones du Haut-Ntem, à Minvoul où se situe le parc national de Minkébé, l’un des treize (13) parcs que compte le Gabon qui subit actuellement une exploitation anarchique de ses richesses minières par des personnes étrangères du coin, tirent la sonnette d’alarme en direction du gouvernement pour mettre fin à ces pratiques. Située dans le bassin du Congo et riche en biodiversité, la forêt de Minkébé se trouve aujourd’hui en mal, selon les ressortissants du Haut-Ntem à Minvoul qui se sont retrouvés récemment pour faire le point sur la situation qui prévaut actuellement dans leur département. Ils dénoncent ...
Lire l'article [6]
Les ressources halieutiques font l’objet d’un véritable pillage dans le parc national d’Akanda, une aire protégée située dans le nord de Libreville. Des pêcheurs de nationalité nigériane sont particulièrement incriminés, qui pratiquent une pêche illégale intense dans le parc, un des treize sites classés au Gabon pour préserver la biodiversité. Au cours d’une mission de lutte anti-braconnage, le 11 novembre dernier, le conservateur du parc, Jean Jacques Panga, et son équipe ont saisi 50 kg de poisson sur des pêcheurs nigérians. ‘’Les Nigérians étaient à bord d’une vingtaine d’embarcations et pêchaient avec des filets non règlementaires’’, a indiqué M. ...
Lire l'article [7]
Le braconnage des éléphants, chassés pour leur ivoire, aurait atteint des proportions démesurées dans la réserve de Minkébé, dans le Haut-Ivindo. Selon un rapport mission binationale Gabon-Congo, des hommes d’affaires camerounais et gabonais seraient les cerveaux tête de ce réseau. La réserve de Minkébé, dans le Haut-Ivindo, zone transfrontalière avec le Cameroun, est sous le joug d’un réseau de braconniers très intéressés par l’ivoire des éléphants, a révélé le rapport Tri- nationale Dja-Odzala-Minkébé (Tridom) de la mission binationale Gabon-Congo, menée avec la collaboration du programme DFC/WWF-Minkébé. Selon le chef de brigade de faune de Minkébé-Est, le commandant Jean Samuel Edzang Obame, ...
Lire l'article [8]
L’Union Européenne (UE), par le biais du Fonds mondial pour la nature (WWF), a récemment accordée à l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) du matériel roulant d’une valeur de 48 millions de francs CFA dans le cadre d’un appui de gestion à la conservation du parc national de Minkébé, a –t-on appris du quotidien L’Union du week-end. Le directeur adjoint de l’ANPN, Emile Manfoumbi a reçu de la directrice nationale de WWF, Suparma Biswas, trois véhicules tout-terrain, l’un mis à la disposition du  conservateur dudit parc, et les deux autres aux brigades de faune d’Oyem et de Makokou. Depuis deux ...
Lire l'article [9]
La forêt de Minkebé qui s’étend sur plus de 32.000km2 situé au Nord Est du Gabon, fait partie du massif forestier appelé « la forêt du bassin du Congo », pour être la plus grande forêt tropicale au monde après l’Amazonie, a été présentée au public par les agents du ministère de l’économie forestière et du WWF, a constaté GABONEWS. La forêt tropicale de Minkebé victime aujourd’hui de nombreuses pressions telles que : les concessions forestières qui occupent 65% du territoire, l’extension de l’exploitation forestière, qui constitue actuellement un danger pour la survie de cette forêt et du bassin ...
Lire l'article [10]
Décès non élucidés de plusieurs animaux dans le Parc national de Mayumba
Des braconniers interpellés avec une importante quantité de gibier dans un parc national dans le sud Gabon
Le président Ali Bongo Ondimba a qualifié d’inacceptable la situation à Minkébé, une aire protégée dans le nord-est du Gabon
Patrouilles conjointes pour lutter contre le braconnage dans un parc situé à la frontière du Gabon et du Cameroun
Un projet de sauvegarde de la mangrove dans un parc national au nord de Libreville
L’exploitation anarchique des richesses du parc de Minkébé préoccupe les autochtones
Pillage des ressources halieutiques dans le parc national d’Akanda
Gabon : Minkébé se vide de son ivoire
L’Union européenne fait un don d’une valeur de 48 millions de francs au parc de Minkébé
Gabon: Minkebé, la plus grande forêt tropicale au monde après l’Amazonie a été présentée aux médias