Socialisez

FacebookTwitterRSS

Pathologies mentales : les femmes plus touchées que les hommes (Par Steve J. MOUNGUENGUI)

Auteur/Source: · Date: 7 Oct 2011
Catégorie(s): Santé,Société

Les pathologies mentales touchent plus les femmes que les hommes au Gabon, selon une enquête effectuée en 2010 par le ministère gabonais de la santé qui a recensé cette année-là 1996 malades mentaux sur toute l’étendue du territoire national.

1112 soit 55,71 % des 1996 personnes atteintes par les maladies mentales sont des femmes, indique l’étude du ministère de la santé qui justifie cette situation par les difficultés de tous ordres auxquelles les femmes sont confrontées au quotidien.

‘’Parmi ces difficultés, l’on évoque le fait que la plupart d’entre elles élèvent seules leurs enfants et sont parfois amenées à jouer le rôle que devrait jouer le conjoint’’, a expliqué le Dr Frédéric Mbungu Mabiala.

‘’Ce déséquilibre de la cellule familiale perturbe fortement la gente féminine au point qu’elle s’attrape des maladies névrotiques telles que les dépressions’’, a ajouté le neuropsychiatre.

Même s’ils ne sont pas touchés dans la même proportion que les femmes, les hommes ne sont cependant pas épargnés par les pathologies mentales. Selon l’annuaire statistique de 2010, 884 d’entre eux en étaient frappés (44,28%). La maladie frappe 3,7% des garçons et des jeunes filles dont l’âge varie entre 4 à 11 mois, ajoute le document.

‘’Si rien n’est fait, la situation pourrait s’aggraver’’ a averti, le directeur de l’hôpital psychiatrique de Melen, l’unique structure de référence, le Dr Mbungu Mabiala, rappelant qu’un précédent recensement effectué en 1998 avait dénombré 158 déficients mentaux.

‘’Douze ans plus tard (2010), ce nombre a été multiplié par dix’’, a-t-il fait observer. ‘’Au regard de la faible démographie du pays, le nombre des malades mentaux pourrait atteindre 25.000’’, a-t-il averti.

L’absence d’une véritable politique de santé mentale au Gabon conforte les inquiétudes du médecin psychiatre. Le pays manque pratiquement de tout. Aussi bien de structures de prise en charge sanitaire que du personnel capable de dispenser des soins.

La résolution des problèmes de santé mentale commence par la mise en place d’une bonne politique en la matière. Celle-ci passe inéluctablement par une meilleure gestion, une bonne prise en charge et un meilleur encadrement des déficients mentaux, en phase avec les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) définis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En outre, le budget alloué à la santé mentale est signifiant face à l’ampleur de la maladie au Gabon. Il devrait être evu à la hausse car moins de 1% des dépenses du système de santé est consacré à la santé mentale, selon l’OMS.

Une hausse budgétaire pourrait permettre de définir une politique qui prenne en compte tous les problèmes liés notamment aux structures de prise en charge hospitalière. Avec un total de 6,9 lits pour une population de 100.000 habitants, l’hôpital psychiatrique de Melen ne dispose pas d’une capacité d’accueil suffisante.

Cet hôpital est également confronté à manque criard de personnels formés, notamment des médecins. Pour une population de 1,5 million d’habitants, le Gabon ne compte 5 médecins psychiatres dont trois exercent à l’hôpital pédiatrique de Melen. 


SUR LE MÊME SUJET
Le Programme national de santé mentale organise avec la participation de l’OMS, un Atelier de validation du plan d’action de promotion de la santé mentale du 15 au 17 décembre 2011 à l’hôpital psychiatrique de Mélen, à Libreville. Indique une source émanant de la Direction du Programme de Santé mentale. Selon l’OMS, la santé mentale ne consiste pas seulement en une absence de troubles mentaux. Il s’agit d’un état de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et fructueux et contribuer à la vie de sa communauté. La population gabonaise ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, de l’innovation et de la culture, Séraphin Moundounga, a invité, mardi soir à Libreville, les enseignants à faire de l’école gabonaise l’instrument de production des hommes et des femmes qualifiés et compétents, dans un message radiotélévisé, à la veille de la célébration de la journée de l’enseignant placée cette année sous le thème ‘’l’enseignant: éthique et déontologie’’. ‘’Il est nécessaire que nous opérions une profonde introspection, aux fins d’une indispensable mue, de nature à nous hisser à la hauteur du défi de faire du ...
Lire l'article
A l’occasion des manifestations de la Journée Nationale de la Femme organisées à Mouila (Centre-sud) par le service provincial de la Famille, une conférence débat portant sur l’agriculture, présentée jeudi a révélé que les « hommes, au Gabon, sont moins préoccupés par cette question que les femmes, qui se retrouvent abandonnées et seules à produire pour la famille, rapporte vendredi le correspondant de GABONEWS. « Pour intensifier et diversifier la production agricole dans notre pays, il faut une meilleure organisation du travail avec une participation massive des hommes », a déclaré Jean Rémy Ndinga Ibinga, ingénieur agronome, expert du Fonds des ...
Lire l'article
Les femmes gabonaises, engagées dans les affaires, ont échangé lundi, autour du thème « Femmes et entreprenariat », à la résidence de l’ambassadeur des Etat Unis d’Amérique à créditer au Gabon, Eunice S. Reddick, à l’occasion de la célébration, en différée, de la Journée internationale de la femme qui avait cette année 2009 pour thème, « Femmes et Hommes, Unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles ». Pour le Représentant de Washington à Libreville, Eunice Sharon Reddick, « le but de cette rencontre, visait à cerner certains contours en matière d’entreprenariat chez les, en ...
Lire l'article
Une étude qui a été récemment menée sur l’ensemble du Gabon a démontré que le taux de chômage des femmes est de 27,1% contre 23% pour hommes dans la ville de Lambaréné, Chef-lieu de la province du Moyen – Ogooué (centre). L’étude indique par ailleurs que dans cette localité 53,4% de la population est féminine et 92,2% de celle-ci i est scolarisée. Les femmes seraient les plus exposées au chômage dans cette province dans une proportion de 27,1 contre 23% pour les hommes. À Lambaréné, les activités qui occupent la gente féminine englobe aussi bien la scholastique que l’agriculture vivrière 3,6 % ...
Lire l'article
L’étude statistique réalisée par le cabinet Sud Init démontre que le taux de chômage à Libreville s’élève cette année à 36,9% chez les hommes et 41,3% chez les femmes. Les conclusions de l’étude réalisée par le cabinet Sud Init sont implacables. Le taux de chômage par sexe est inégalement reparti à Libreville; les femmes pointent à hauteur de 41,3% au registre de demandeurs d’emplois. A l’inverse les hommes le sont pour 36,9% à être à la recherche du premier boulot. La gravité de la situation n’a pas empêché le secrétaire permanent des Travaux d’Intérêt Public pour la Promotion de l’Entreprenariat et ...
Lire l'article
La journée internationale de la santé mentale dont les activités commémoratives se sont déroulées au centre hospitalier de Mélen le 10 octobre dernier a été marquée par l’appel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) aux gouvernements en vue de renforcer urgemment les services de santé mentale.« Les gouvernements du monde entier doivent considérer la santé mentale comme une composante essentielle des soins de santé primaires. Nous devons modifier les politiques et les pratiques. Ce n’est qu’ainsi que nous arriverons à fournir les services de santé mentale essentiels aux dizaines de millions de personnes qui en ont besoin », a ...
Lire l'article
La ministre en charge de la Santé, Angélique Ngoma, a présenté son programme d’action en matière de santé mentale, adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 31 juillet dernier. Une commission ad hoc a été mise en place par le gouvernement pour l’élaboration d’une politique nationale de prévention et de prise en charge de la santé mentale des populations, qui devra être adopté avant mars 2009. Après plusieurs appels lancés par la société civile et les institutions spécialisées, un programme d’action pour la prévention et la prise en charge de la santé mentale des populations vient d’être ...
Lire l'article
L'Association ''CRI de FEMMES'', réunie samedi en Assemblée générale à la Chambre de commerce de Libreville, a annoncé par la voix de sa présidente, Geneviève Olui Assengone, une grande campagne de sensibilisation pour l'autonomisation des femmes et des jeunes. ''CRI de FEMMES'' a pour objectifs, l'implication de la femme dans le processus de prise de décision, de lancer des campagnes de sensibilisations auprès de la gent féminine en vue de son autonomisation, de lutter contre la précarité dans laquelle vie la femme gabonaise. Elle préconise une citoyenneté responsable par les formations, des séminaires, des campagnes d'information et de sensibilisation pour l'autonomisation des ...
Lire l'article
Le secrétaire général de la province de l’Ogooué Lolo, Alfred George Bibang, a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation des sages femmes et autres personnels du corps médical de la ville en vue du renforcements de leurs capacités et de leurs connaissances pour la lutte et le traitement du paludisme. Cet atelier de renforcement des capacités des sages femmes de cette localité du pays s’inscrit dans le cadre du projet « Faire reculer le paludisme au Gabon », qui a été initié par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé de la Famille et de la ...
Lire l'article
Gabon : La promotion de la santé mentale sera au centre d’un Atelier à Libreville
L’école gabonaise invitée à former des hommes et des femmes qualifiés et compétents
Gabon: Journée Nationale de la Femme / Les hommes moins préoccupés par l’agriculture que les femmes au Gabon
Gabon: « Femmes et entreprenariat »: thème abordée par les femmes à la résidence de l’Ambassadeur des USA
Gabon: Société : 27,1% des femmes et 23% des hommes sont en chômage à Lambaréné
Gabon: Le taux de chômage à Libreville est de 41,3% chez les femmes et 36,9% pour les hommes
Gabon: L’OMS lance un appel pour un renforcement rapide des services de santé mentale
Gabon : Ngoma dévoile son plan d’action pour la santé mentale
Gabon: ”CRI de FEMMES” s’annonce dans la lutte pour l’automatisation des femmes
Gabon: Les sages femmes de Koulamoutou renforcent leurs capacités pour la lutte contre le paludisme


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Oct 2011
Catégorie(s): Santé,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*