Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le MAEP et le Chef de l’Etat ont paraphé le Mémorandum pour l’évaluation du Gabon

Auteur/Source: · Date: 23 Oct 2011
Catégorie(s): Economie,Politique

Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et le représentant du MAEP, Akere Tabeng Muna, ont paraphé à Libreville , le mémorandum d’entente pour l’évaluation du Gabon dans le domaine politique, économique et social en vue d’un développement durable et d’intégration économique sous régionale et continentale accélérée du pays.

Selon, Akere Tabeng Muna, « le mémorandum qui a été signé ce matin par le président Ali Bongo Ondimba est un mémorandum type, c’est le même qui a été signé par les autres pays membres du MAEP. Cette signature, donne le feu vert au MAEP d’engager son évaluation au Gabon.

Anaclet Bissielo, président du MAEP national de ce mécanisme africain, a expliqué que « la signature de ce mémorandum s’inscrit dans un cadre juridique qui marque l’adhésion d’un pays au mécanisme africain. Une première chose consiste pour un pays à adhérer à la démarche elle-même, ensuite, intervient la signature du mémorandum étape matérialisée par le président Ali Bongo vendredi dernier. C’est cet acte juridique qui marque l’adhésion du Gabon à la mise en place de tout le cadre opérationnel qui va accompagner l’auto-évaluation puis l’évaluation et c’est le croisement de ces deux évaluations aboutira à l’élaboration du rapport final, lequel permettra de produire le plan d’action du pays que le Chef de l’Etat présentera devant ses pairs en juin prochain».

Ainsi, une délégation forte d’une quinzaine de personnes (experts du MAEP) sera au Gabon dans les prochains jours en vue du démarrage effectif de cette opération.

L’objectif visé par la promptitude de cette opération au Gabon va entraîner sans conteste, un télescopage entre la date de démarrage des élections et celle de l’évaluation du pays. Il ressort ainsi la « priorisation » par le chef de l’Etat de cette évaluation.

Car selon Akere Tabeng Muna : « dans les autres pays qui ont déjà été évalués et où les dates de l’évaluation se télescopaient comme c’est le cas ici, les chefs d’Etats de ces pays ont souvent demandé le report de l’évaluation, chose que le Président Ali Bongo Ondimba n’a pas fait et c’est un geste à saluer ».

Cette prise de position du Chef de l’Etat, permettra au MAEP d’achever son évaluation au tour de Janvier 2012.

Le mécanisme africain d’évaluation par les pairs est un instrument volontaire auquel adhèrent les Etats membres de l’Union Africaine (UA), destiné à fonctionner comme un mécanisme d’auto-évaluation africain.

Soulignons cependant que, les pays ne sont pas jugés par un système rigide de « réussite-échec ». L’évaluation se propose plutôt d’évaluer les plus grands problèmes nationaux, d’identifier les actions requises et de demander au pays évalué de s’engager à régler ces problèmes.

L’ objectif principal du MAEP est d’encourager l’adoption de lois, politiques, normes et pratiques appropriées afin d’ aboutir à la stabilité politique, une croissance économique élevée, un développement durable et une intégration économique sous régionale et continentale accélérée. Cet objectif peut être atteint par le partage des expériences, le renforcement des meilleures pratiques qui ont fait leurs preuves. 


SUR LE MÊME SUJET
Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, signera dans les prochains jours, un Mémorandum d’entente avec le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), a déclaré le président de la commission nationale de cette entité, Anaclet Bissielo. Ce document juridique précise quelles sont les obligations de l’Etat gabonais concernant ses engagements dans le cadre du processus de réalisation de son rapport d’évaluation sur la gouvernance. Il permet également à l’Etat de savoir ce qu’il est endroit d’attendre de la contribution du MAEP. « C’est fort de la signature de ce document par le Chef de l’Etat que les ...
Lire l'article
Les débats de haut niveau qui se poursuivent au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à New York (Etats-Unis d’Amérique –USA-) depuis l’ouverture de la session de l’Assemblée générale de cette Institution le 19 septembre denier, ont permis au chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba de former le vœu de voir bientôt un Etat palestinien. La question palestinienne s’est invitée aux assises de l’Assemblée générale des Nations Unies avec la demande d’une place de membre que faites par les responsables de ce territoire à l’ONU. En effet, avec d’autres chefs d’Etat à l’instar de Barack Obama des USA, Jakaya Kikwété ...
Lire l'article
Le bureau du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP-Gabon), s’est réuni lundi à l’initiative de son président, Anaclet Bissielo en vue de l’organisation du 22 au 23 juin prochain d’un séminaire atelier de sensibilisation des acteurs nationaux. Au terme de la réunion de synthèse, le président du MAEP, Anaclet Bissielo a indiqué que l’atelier qui va s’ouvrir mercredi est organisé avec le concours d’un partenaire stratégique du MAEP continental notamment la commission économique de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour l’Afrique dont les premières délégations séjournent depuis dimanche dans la capitale gabonaise. A en croire M. Bissielo, l’atelier s’inscrit dans ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’intégration sous régionale chargé du Nouveau partenariat du développement de l’Afrique (NEPAD), Aurélien Ntoutoume a réaffirmé la volonté du Gabon à se soumettre au Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) en juillet 2012. M. Ntoutoume a vanté les atouts de ce mécanisme qui est un instrument de suivi des progrès accomplis par un pays dans le cadre du NEPAD, un projet initié par l’Union africaine (UA) au début de la décennie 2000 mais qui tarde toujours à se concrétiser. Le Gabon qui devrait être évalué, soumettra d’abord une feuille de route au MAEP pour ...
Lire l'article
Face à la crispation politique actuelle, plusieurs ONG et syndicats représentant la société civile ont appelé le 17 février dans un mémorandum de 17 pages, le pouvoir et l'opposition à faire des concessions pour une sortie de crise. Cet appel va-t-il dissuader les deux parties à mettre de l’eau dans leur vin ? André Mba Obame et son gouvernement parallèle sont toujours retirés dans les locaux du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à Libreville. Et le gouvernement consulte, avant d’ouvrir le dialogue tant attendu pour apaiser la tension politique née de la prestation ...
Lire l'article
Le Gabon devrait se soumettre, en juillet 2012, à l’évaluation du mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), instrument initié par le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), lors du sommet inaugural de l’Union africaine (UA) tenu à Durban, en Afrique du Sud, en juillet 2002, pour l’amélioration de la gouvernance en Afrique. Auparavant, le pays doit soumettre une feuille de route au MAEP pour approbation et réaffirmer son engagement au mécanisme auquel le Gabon a adhéré en mars 2003, lors du 6ème sommet du comité des chefs d’Etat et de gouvernement chargé de la mise ...
Lire l'article
Le Gabon est à jour de ses cotisations au Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), a annoncé, mercredi à Libreville, le vice-président de cet organe, Mme Domitilla Mutangangazwa, à l’issue d’un entretien avec le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Le gouvernement gabonais a épongé tous ses arriérés et s’est déjà acquitté de sa contribution de 2011, a affirmé Mme Mutangangazwa qui doit conduire dans les prochaines semaines des missions d’évaluation sur la gouvernance politique, économique et sociale au Gabon. Selon la presse présidentielle, le Gabon s’est engagé à financer l’évaluation de la gouvernance sur fonds propres, pour ...
Lire l'article
Les ministres africains de l'environnement se sont engagés, samedi à Libreville, à adopter bi annuellement un thème pouvant faire l'objet d'une évaluation des efforts déployés par les pays du continent en matière de biodiversité. Dans un texte dit "déclaration de Libreville", adopté à l'issue de la conférence panafricaine de haut niveau sur le thème "Biodiversité et lutte contre la pauvreté: quelles opportunités pour l'Afrique"?, les ministres ont proposé que le premier thème de la série, pour 2011-2012, porte sur la déforestation en Afrique. La déclaration de Libreville propose à cet effet la mise en place d'un comité africain par la Conférence des ...
Lire l'article
Les gestionnaires des stations piscicoles de l’Etat sont en évaluation à Libreville après plus d’une semaine de travaux en atelier axés essentiellement sur la gestion des stations piscicoles. Pour ce faire, les 23 gestionnaires en séminaire se doivent de présenter un travail qui obéisse à toutes les normes requises à l’instar de celles présentées tout au long la formation dont l’aménagement des infrastructures piscicoles, la gestion économique d’une ferme, la gestion d’une station piscicole entre autre. Pour les organisateurs de cette évaluation, la connaissance de ces modules par les gestionnaires, contribuerait à redynamiser les activités dans les stations piscicoles de l’Etat et ...
Lire l'article
Le premier Président de la cours des comptes, Gilbert Ngoulakia, a plaidé lundi à Libreville à l'occasion de la remise du rapport portant sur le contrôle de l’exécution des lois de finances en vue du règlement du budget de l’exercice 2006 pour une meilleure évaluation des ressources et charges budgétaires au Gabon. « L’assainissement des nos finances publiques commande que l’on procède à une évaluation ‘’sincère’’ de nos ressources et dépenses budgétaires », a déclaré Ngoulakia aux Sénateurs lors de la remise du rapport général de la Cour des comptes portant sur le contrôle de l’exécution des lois de finances en ...
Lire l'article
Vers la signature d’un Mémorandum d’entente entre le MAEP et le chef de l’Etat
Ali Bongo Ondimba pour un Etat palestinien
Un séminaire atelier de sensibilisation des acteurs nationaux du MAEP s’ouvre mercredi à Libreville
Le Gabon évalué par le MAEP en 2012, selon le ministre en charge du NEPAD
Gabon : Un mémorandum pour sortir de la crise
Le Gabon soumis à l’évaluation du MAEP en 2012
Le Gabon à jour de ses cotisations au MAEP
La déclaration de Libreville pour une évaluation bi annuelle des efforts en matière de biodiversité
Gabon: 23 gestionnaires des stations piscicoles de l’Etat en évaluation à Libreville
Gabon: Le Président de la Cour des comptes plaide pour une meilleure évaluation du budget


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Oct 2011
Catégorie(s): Economie,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*