Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La Cour constitutionnelle a annulé certaines nominations de la CENAP

Auteur/Source: · Date: 1 Nov 2011
Catégorie(s): Politique

La Cour Constitutionnelle gabonaise a prononcé l’annulation des nominations de présidents des commissions électorales locales à la suite d’une requête de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) et Le Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ). La décision a été annoncée le 31 octobre 2011 dans la soirée par Me Jean Laurent Tsinga, Greffier en chef adjoint de la Cour constitutionnelle.

Voici la décision dans son intégralité :

« Décision n°039 CC du 31 octobre 2011 relative à la requête présentée par l’Union du Peuple Gabonais (UPG) et le Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ) tendant à l’annulation des décisions prises la Commission Électorale National Autonome et Permanente les 3 et 6 octobre 2011.

Au nom du peuple gabonais, la Cour Constitutionnelle,

Vu la requête enregistrée au grief de la cour le 19 octobre 2011 sous le n°042GCC par laquelle l’Union du Peuple Gabonais représenté par son Président , Monsieur Pierre Mamboundou Mamboundou et le Congrès pour la Démocratie et la Justice représenté par son Secrétaire Générale Monsieur Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé , ont saisis la Cour Constitutionnelle au fin de voir annuler les décisions prises par la Commission Electorale National Autonome et Permanente les 3 et 6 octobre 2011 relative respectivement à la nomination des présidents des commissions électorales locales et à la fixation du calendrier des opérations électorales.

Vu la Constitution, vu la loi organique n°9-91 du 26 septembre 1991 modifié par la loi organique n°009-2011 du 29 juin 2011 ;

Vu la loi n°7 / 96 du 12 mars 1996 portant disposition commune à toute les élections politiques , modifié par ordonnance n°009-PR-2011 du 11 août 2011 .

Le Rapporteur ayant été entendu :

Considérant que par requête subdivisée, l’Union du Peuple Gabonais représenté par son Président , Monsieur Pierre Mamboundou Mamboundou et le Congrès pour la Démocratie et la Justice représenté par son Secrétaire Générale Monsieur Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé ,ont saisis la Cour Constitutionnelle au fin de voir annuler les décisions prises par la Commission Electorale National Autonome et Permanente les 3 et 6 octobre 2011 relative respectivement à la nomination des présidents des commissions électorales locales et à la fixation du calendrier des opérations électorales.

Considérant que les requérants exposent que la Commission Electorale National Autonome et Permanente a pris les 3 et 6 octobre 2011 les décisions ci-dessus spécifiées en vertu de l’ordonnance n°009/PR/2011 du 11 août 2011 , modifiant , complétant et abrogeant certaines dispositions de la loi n°7-96 du 12 mars 1996 sus-visée qu’ils poursuivent en précisant que les sommations interpellatives faites le 6 octobre 2011 , tant au siège du journal officiel de la République Gabonaise , qu’à celui du journal Hebdo information.

A la demande du regroupement des partis politique de l’opposition, il s’est avéré que ladite ordonnance n’avait pas encore été publiée pour que la Commission Electorale National Autonome et Permanente est pu s’appuyer sur ledit texte pour prendre les décisions concernées.

Q’au regard des dispositions de l’article 52 in-fine de la Constitution selon lesquelles, les ordonnances entre en vigueur dès leur application, ils sollicitent de la Cour Constitutionnelle l’annulation pure et simple des décisions prises par la Commission Electorale National Autonome et Permanente les 3 et 6 octobre 2011 comme étant dépourvu de fondement légale.

Considérant qu’au terme de l’article 52 alinéa 2 de la Constitution , les ordonnances sont prises en conseil des ministres après avis du Conseil d’Etat et signé par le Président de la République , elle entre en vigueur dès leur publication , qu’il en résulte que pour être applicable, l’ordonnance doit avoir fait l’objet d’une publication au journal officielle ou dans un tout autre journal d’annonce légale , sauf dans le cadre de la procédure d’urgence ou la publication de l’intégralité de l’acte peut se faire par tout moyen.

Considérant à l’espèce qu’il ressort de l’instruction que l’ordonnance querellée a été publiée le 5 octobre 2011 ainsi que l’atteste le bordereau de livraison versé au dossier, que dès lors, la simple transmission formelle de cette ordonnance à la Commission Electorale National Autonome et Permanente par le Gouvernement le 12 août 2011 ne vaut pas publication au sens et disposition sus-rappelé de l’article 52 de la constitution.

Considérant en conséquence que s’agissant de la décision du 3 octobre 2011 portant nominations des présidents des commissions électorales locales, celle-ci doit être déclarée nulle, pour avoir été prise sous le fondement d’un texte non encore publié, qu’il en est de même du décret n°1237-PR-NISPID du 14 octobre 2011 entérinant lesdites nominations.

Considérant en revanche , s’agissant de la décision portant fixation du calendrier des opérations électorales qu’il est constant , qu’elle a été prise le 6 octobre 2011 soit après la publication de l’ordonnance n° 009/PR/2011 du 11 août 2011 modifiant , complétant et abrogeant certaines dispositions de la loi n° 7-96 du 12 mars 1996 , qu’il suit de-là que la dite décision n’est entachée d’aucune irrégularité.

Décide:

Article 1er : la décision de la Commission Electorale National Autonome et Permanente portant nominations des membres des bureaux des commissions électorales locales en date du 3 octobre 2011, ainsi que le décret n° 12-37-PR-NISPID du 14 octobre 2011 y relatif sont annulés.

Article 2 : En revanche, la décision de la Commission Electorale National Autonome et Permanente portant fixation du calendrier électorale en date du 6 octobre 2011 est régulière.

Article 2 : La présente décision sera notifiée au requérant, au Président de la République, au Premier Ministre, au Président du Sénat, au Président de l’Assemblée Nationale et communiqué au Ministre de l’Intérieure et au Président de la Commission Electorale National Autonome et Permanente.

Ainsi délibéré et décidé par la Cour Constitutionnelle en sa séance du 31 octobre 2011 ou siégeaient Madame Marie-Madeleine Mborantsuo , Présidente, Messieurs Jean Pierre Ndong, Hervé Moutsinga , Marc Orelien tonjoquoé , Dominique Bougouere , Madame Risengue , Monsieur Joseph Mouliama membre assisté de Maitre jean Laurent Tsiga Greffier en chef adjoint et ont signés le Président et le Greffier en chef adjoint ».

La CENAP, qui a bien compris le message de la Cour, dans un communiqué officiel datée de ce mardi, a demandé aux personnes concernées de regagner Libreville. En même temps, son Président convoque une assemblée plénière le jeudi 3 novembre prochain à 11 heures. 


SUR LE MÊME SUJET
Les auteurs des recours portés auprès de la Cour constitutionnelle au lendemain de la publication des listes des candidatures par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), sont désormais fixés sur leurs sorts. La haute juridiction s’est prononcée, le 29 novembre dernier, sur les 55 dossiers qui lui sont parvenus. A l’issue de l’examen des recours introduits auprès de la Cour constitutionnelle au lendemain de la publication des listes des candidatures par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), seuls 11 dossiers ont été validé sur les 55 reçu par la haute juridiction. Pendant plusieurs jours les magistrats ...
Lire l'article
55 des 472 candidatures validées le 17 novembre dernier par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), en vue des élections législatives du 17 décembre prochain, font depuis trois jours, l’objet d’un examen minutieux des juges de la Cour constitutionnelle. Selon une source proche de la Cour constitutionnelle, il s’agirait de dossiers incomplets pour la plupart d’entre eux et de litiges relatifs aux inscriptions sur les listes. Aux dires de ce dernier, il apparait clairement que le nombre des candidatures validées par la CENAP pourrait être revu à la baisse au terme du processus d’examen qui s’achève ce ...
Lire l'article
Les magistrats de la Cour constitutionnelle ont débuté, le 21 novembre dernier, l’examen des recours relatifs aux listes des candidatures aux élections législatives du 17 décembre 2011 publiées par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). 55 recours introduits devant la grande juridiction vont ainsi être passés au peigne fin durant toute la semaine. Les membres de la Cour constitutionnelle gabonaise sont réunis depuis le 21 novembre 2011 pour examiner les recours, relatifs aux listes des candidatures aux élections législatives du 17 décembre 2011 publiées par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). Ce sont en tout 55 recours qui ...
Lire l'article
Le bureau de la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP) s’est réuni en assemblée plénière ce jeudi afin de régulariser la situation des commissions électorales locales en vue des élections législatives du 17 décembre prochain. Concernée au premier chef par la décision prise par la Cour constitutionnelle portant annulation d’une décision antérieure de ladite commission relative à la nomination des présidents des commissions électorales locales, la commission électorale s’est réunie ce jour pour tirer les conséquences de la décision de la haute juridiction. De même qu’elle a procédé, à nouveau, à la nomination des présidents des commissions électorales ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres réuni, ce mardi, a décidé d’annuler « certaines nominations initiées par certains départements ministériels », lors de la séance du 14 octobre 2010 dudit Conseil, à l’ « exception de celles concernant les Institutions, Administrations et Sociétés parapubliques », selon le communiqué final dont GABONEWS a obtenu copie. Dans ce communiqué, il est précisé : « le Président de la République , résolument déterminé à assainir la vie publique nationale, pour la rendre plus dynamique et performante, a instruit le Gouvernement, dans le processus engagé de valorisation du capital humain national, de veiller, à ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – La présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon, Marie Madeleine Mborantsuo a rejeté l’idée du recomptage des voix, estimant que cette question ’’n’a plus à avoir lieu du moins qu’au niveau de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP)’’. ''Aujourd'hui, nous rentrons dans la phase du contentieux électoral, le décomptage des voix n'a plus à avoir lieu du moins au niveau de la Cénap'', a déclaré Mme Mborantsuo, dans une interview à RFI mardi, en réponse à un collectif des candidats malheureux à la présidentielle du 30 août, qui réclament le recomptage des voix au niveau ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – La Cour constitutionnelle a validé vendredi, la victoire d’Ali Bongo Ondimba, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) de l’élection présidentielle anticipée de dimanche dernier au Gabon. La haute juridiction a ainsi confirmé les résultats rendus publics la veille par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou après leur centralisation par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), l’organe chargé de l’organisation et de la supervision du scrutin. Ali Bongo Ondimba a été élu avec 41,73% suivi d’André Mba Obame qui s’est classé 2ème avec 25,88% et Pierre Mamboundou arrivé en troisième position avec 25,22% des suffrages. Selon ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – La présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon, Marie-Madeleine Mborantsuo a récusé lundi à Libreville, la rumeur faisant état de sa démission de ses fonctions. Dans ne entretien téléphonique à l’AGP, Mme Mborantsuo a déclaré qu’elle reste présidente de la Cour constitutionnelle et qu’elle entend assumer pleinement ses fonctions jusqu’à la fin de son mandat qui s’achève en 2012 tel que le prévoit la loi. La juge constitutionnelle a par ailleurs ajouté qu’elle attend que la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) publie les résultats provisoires du scrutin présidentiel entériné par le ministère de l’Intérieur afin que la ...
Lire l'article
Gabon : Les retardataires de la CENAP prêtent serment devant la Cour constitutionnelle
Les vice-présidents et membres des différents bureaux de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) absents lors de la cérémonie de prestation de serment du 23 février dernier ont finalement prêté serment le 2 avril dernier devant la Cour Constitutionnelle en présence de sa présidente, Marie Madeleine Mbourantsouo, qui les a exhorté à la rigueur et à la transparence. Le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghe Ella, a accompagné le 2 avril dernier les vice-présidents et membres retardataires des différents bureaux de la commission, absents lors de la cérémonie officielle du ...
Lire l'article
La Cour Constitutionnelle du Gabon vient, à travers un communiqué, daté du 30 janvier dernier, de balayer la requête que les partis de l'opposition y avaient déposé le 21 janvier dernier en vue de l'introduction de la biométrie dans la confection du fichier électoral. Ce qui relance l'opération de révision des listes électorales. A travers un communiqué rendu public le 30 janvier dernier, le ministère de l'Intérieur a annoncé la reprise des opérations de révision des listes électorales, conformément à la dernière décision de la Cour Constitutionnelle. La révision des listes électorales a été suspendue le 22 janvier dernier du fait de ...
Lire l'article
Gabon : La Cour Constitutionnelle entérine 11 recours sur 55
Politique / Législatives 2011 : 55 recours en examen à la Cour constitutionnelle
Gabon/Législatives : 55 recours en examen à la Cour constitutionnelle
Politique / Décision Cour constitutionnelle : La CENAP se met à jour
Politique / Annulation de « certaines nominations initiées par certains départements ministériels », le 14 octobre dernier (Officiel)
Présidentielle : Le président de la Cour constitutionnelle rejette l’idée du recomptage des voix au stade actuel par la CENAP
Politique-présidentielle: La Cour constitutionnelle valide la victoire d’Ali Bongo Ondimba
Politique : La présidente de la Cour constitutionnelle récuse une rumeur faisant état de sa démission
Gabon : Les retardataires de la CENAP prêtent serment devant la Cour constitutionnelle
Gabon : La Cour Constitutionnelle balaye la requête de l’opposition


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Nov 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*