Socialisez

FacebookTwitterRSS

Education : « A chaque année, son style »

Auteur/Source: · Date: 7 Nov 2011
Catégorie(s): Education,Société

‘A chaque année, un style nouveau’ (parfois un-peu malheureux), car le constat que nous faisons est symptomatique de ce qui se passe à Libreville (capitale gabonaise). Les jeunes sont les principaux concernés. Car aujourd’hui, ce style s’attaque à nos jeunes en milieu scolaire, des endroits considérés comme des temples du savoir et des lieux de formation de l’élite gabonaise en devenir. Ces élèves, portant les couleurs des établissements de renom, nous laissent ici l’impression que la rigueur qui régnait autrefois dans ces endroits n’est plus. Il y a quelques années encore de la chevelure, la barbe, la chemise ou le tee-shirt en passant par la ceinture, le pantalon ou la jupe, les baskets au pieds, tout était minutieusement vérifié à l’entrée des établissements par des surveillants intraitables et même souvent par les responsables de ces établissements pour éviter que les jeunes n’aient la possibilité de ‘tricher avec le règlement’.

Et qu’ils ne puissent nuire à la réputation et à l’image de l’établissement mais surtout qu’ils apprennent à se conformer aux règles quand elles existent.

Aujourd’hui, les jeunes font tout et n’importe quoi au point de narguer les dirigeants des établissements scolaires de la capitale en allant dans ces lieux du savoir avec des cheveux défrisés ou la barbe plein le menton, le pantalon en-dessous des fesses.

Les filles, elles, ont des coiffures afros des années 60, des rastas dépassant les épaules et mêmes des tissages. Le tout renvoyant des images qui laissent à désirer. Les jupes ne dépassant pas les genoux et la cerise sur le gâteau est la mode de l’année : les jupes dessus le ventre.

Que la mode ou le style s’empare de nos rues est une chose mais qu’ils se retrouvent dans nos établissements, c’est assez déconcertant.

Il serait, peut-être bon, que les chefs d’établissements et les responsables du ministère de l’Education nationale prennent très rapidement des mesures visant à éradiquer définitivement ce genre de comportements pouvant nuire au système éducatif de notre pays qui ne brille, déjà pas assez, par ces résultats.


SUR LE MÊME SUJET
Le cabinet d’étude Mc consulting a mis en place une stratégie nationale en matière de sécurité routière afin de mieux prévenir la lutte contre les accidents de circulation d’autant plus qu’à ce jour, selon ce cabinet, près de 23.000 accidents de la circulation sont enregistrés chaque année au Gabon. Cette stratégie a été présentée par Wenceslas Mamboundou, employé dans ce cabinet d’étude au premier ministre chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba. Lors de son exposé, monsieur Mamboundou a indiqué que les accidents de la circulation ont fait 7 000 morts et 11 000 blessés au Gabon depuis 2001. Selon lui, la plupart ...
Lire l'article
Près de 23.000 accidents de la circulation sont enregistrés chaque année au Gabon, a affirmé mardi à Libreville, M. Wenceslas Mamboundou, employé dans un cabinet d’étude qui a conçu, pour le gouvernement gabonais, une stratégie nationale en matière de sécurité routière. Lors de la présentation du projet au Premier ministre Paul Biyoghe Mba, M. Mamboundou a indiqué que les accidents de la circulation ont fait 7 000 morts et 11 000 blessés au Gabon ces dix dernières années. Selon lui, la plupart des accidents sont causés par l’attitude irresponsable de certains conducteurs au volant des véhicules. La stratégie nationale ...
Lire l'article
8 milliards de francs CFA, c’est le montant que coûtent les procès perdus par l’Etat gabonais chaque année pour non-respect des réglementations mises en place par lui-même. Une situation "anormale et dangereuse", selon le mot d’Emmanuel Issozé Ngondet, ministre du Budget, non seulement très couteuse pour l’Etat mais qui marque aussi une atteinte aux principes et valeurs qui fondent un Etat de droit. «Chaque année, notre pays dépense environ 8 milliards de francs CFA pour le paiement des dommages et intérêts suite à la perte des procès pour non respect de la législation en vigueur», a affirmé ...
Lire l'article
Le candidat indépendant à l'élection présidentielle du 30 août, Casimir Oyé Mba, démissionaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), s'est lancé dans la campagne électorale le 16 août dernier en réunissant plus de 5000 sympathisants au stade Omnisports de Libreville. L'ancien Premier ministre et ministre des Mines et du Pétrole, chevronné d'économie et ancien directeur de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) met en avant son expérience politique et ses compétences d'économiste pour faire valoir sa candidature au fauteuil présidentiel. Dans l'interview qu'il nous a accordé le 18 août dernier, «Cam la classe» revient notamment sur son slogan ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
Pour imprimer le PDF de la pétition et nous envoyer la pétition par Courrier postal ou par fax, cliquez ici. (et prière de faire circuler partout dans le monde): Lisez la pétition, ensuite pour signer la pétition directement sur ce site, remplissez les informations dans le formulaire ci-dessous. PETITION INTERNATIONALE POUR L'HONNEUR DU GABON ET LA DIGNITE DE L'AFRIQUE La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National vous invite à signer la pétition ci-après. La raison principale de la présente pétition est la suivante : Le régime Bongo, au pouvoir depuis 41 ans, a perverti l'imaginaire et compromis le devenir de générations ...
Lire l'article
Meeting de Bruxelles
Etats Généraux de la Réforme au Gabon Une Constitution nouvelle pour la Renaissance Du 30 au 31 mai 2009 HOTEL SOFITEL BRUSSELS EUROPE 1 Place Jourdan, B - 1040 Bruxelles Menu - Appel aux Patriotes (Version Courte) - Appel aux Patriotes (Version Longue) - Programme du Meeting - Informations Pratiques (Train / Hôtels) - Inscription au Meeting Appel aux Patriotes Gabonais, Gabonaises et amis du Gabon, Au cœur même de l'Europe, la parole vous est enfin donnée les 30 et 31 mai 2009 à Bruxelles. La parole est à vous parce qu'il s'agit d'un tournant décisif de l'histoire du Gabon. C'est à Bruxelles qu'ensemble nous redessinerons le Gabon ...
Lire l'article
Coalition du Refus
Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National DEVANT L'URGENCE Coalition: Le Temps de l’action: Manif du 11 juillet 2009 13h30, Grande Marche et Meeting de la Diaspora à Paris - Invitation aux compatriotes et amis du Gabon INVITATION Chers compatriotes et amis du Gabon, Pendant les 42 ans de dictature et d’asservissement du peuple gabonais, l’arbitraire a été institutionnalisé en norme de fonctionnement de l’Etat. Cette situation a entraîné le pays à la banqueroute économique, à la dictature, à la personnalisation du pouvoir, à l’immoralité civique, au favoritisme, à la paupérisation croissante. Ceux qui osaient critiquer le système étaient privés de leurs droits fondamentaux. Pour éviter ...
Lire l'article
Les cours n’ont pas repris lundi dans les établissements primaires et secondaires publics de Koulamoutou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo (Sud-est), dépit de l’appel du gouvernement à une reprise des cours, a constaté le chef de bureau de l’AGP. De l’école publique de Bakélé à celle de Mandji Château, en passant par les écoles catholiques de Salette filles, Salette garçons, Mayang, seuls les personnels administratifs et d’encadrement étaient visibles. Même constat dans les établissements secondaires, collèges et lycées publics et privés. Pour justifier cette non reprise, l’inspecteur délégué d’académie (IDA) de l’Ogooué-Lolo, Gabriel Pangot, a soutenu que les enseignants non syndiqués ...
Lire l'article
La mesure gouvernementale rendant gratuits les frais d'écolage dans les établissements publics, laïcs et confessionnels du Gabon n'est pas respectée par les responsables des structures éducatives d'oyem qui conditionnent la rentée en classe par la présentation d'une rame de papiers et d'une quittance des frais de la coopérative, a constaté un journaliste de l'Agence Gabonaise de Presse. Cette décision qui compromet la rentrée effective des classes, préoccupe les parents d'élèves qui ne savent plus à quels saints se vouer. " Aux dernières nouvelles, il nous est parvenu que l'état gabonais devrait prendre en charge les frais d'écolage des apprenants inscrits dans les ...
Lire l'article
Près de 23.000 accidents de la circulation chaque année au Gabon
23.000 accidents de la circulation enregistrés chaque année au Gabon
Gabon : 8 milliards de francs perdus en procès chaque année par l’Etat
Gabon : Oyé Mba, «je ferais bitumer chaque année 150 à 250 km de routes»
Commentaires
Pétition Honneur et Dignité
Meeting de Bruxelles
Coalition du Refus
Gabon: Education : Les cours n’ont pas repris lundi à Koulamoutou
Gabon: Education: La mesure gouvernementale de la gratuité des frais d’écolage n’est pas respectée à Oyem

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Nov 2011
Catégorie(s): Education,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*