Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’avion de Bongo arrêté à Cotonou dans une affaire de drogues

Auteur/Source: · Date: 15 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Politique,Rumeurs

Trafic de devises et soupçon d’une grosse affaire de drogue hier à l’aéroport de Cotonou. L’avion de Bongo arrêté à Cotonou (Le directeur du cabinet Bongo dépêché à Cotonou pour faire trembler Boni Yayi)

Les temps sont durs, très durs au Bénin et l’on se demande si les 63 milliards réunis par la Caisse autonome d’amortissement (Caa) dans le cadre de l’emprunt obligataire peuvent suffire à soulager les Béninois de cette conjoncture économique et financière lamentable. L’espoir n’est pas permis. Et pour cause, le Bénin déjà sous perfusion fait aujourd’hui l’objet d’une hémorragie financière des plus drastiques.

En effet, l’argent part du Bénin comme d’un vulgaire marché. On se rappelle encore la catastrophe aérienne du 25 décembre 2003 dans laquelle la communauté libanaise avait plus pleuré ses dollars que ses ressortissants morts dans le drame. C’est dans le cadre d’une politique soigneusement menée par la police béninoise pour boucher les canaux de sorties de devises que l’avion présidentiel de Ali Bongo Ondimba a été pris dans la nasse depuis quelques heures à Cotonou. Il faut signaler que l’avion, 48 heures avant, était à Cotonou avec à son bord une haute personnalité du cabinet Bongo et 3 trois ravissantes jeunes filles. C’est lors de son décollage pour le Mali que les autorités chargées de la sécurité aéroportuaire ont mis la main sur le coucou suspect. Résultats : une grosse quantité de coupures de billets de banque arrêtée. Quant aux trois jeunes filles précédemment à bord de l’avion présidentiel, elles ont été arrêtées à bord d’un autre avion de ligne commerciale après avoir été positives au contrôle antidopage.

A l’heure actuelle, elles sont gardées à l’Ocertid pour les besoins de l’enquête. Une odeur de poudre qui vient sans doute corser la note déjà très salée. Au nombre des personnes arrêtées, figure un jeune agent des renseignements béninois qui informait les complices gabonais au fur et à mesure que les informations sur les mesures sécuritaires évoluaient. On apprend que le directeur de cabinet de Ali Bongo, Accrombessi veut descendre dans les heures à venir à Cotonou pour influencer Yayi qu’il est convaincu de pouvoir faire trembler. Cette arrogance et assurance dans les propos dudit Dc donnent la preuve qu’il a le soutien de son président et si tel est effectivement le cas, il y a de fortes chances que Boni Yayi soit aussi informé. Mais jusqu’à l’heure où nous rentrons sous presse, le Dc attendu, n’est pas encore à Cotonou.

Par ailleurs, il faut rappeler que cet avion présidentiel a une mauvaise réputation de convoyeur de devises car il y a quelques mois, il avait été arrêté pour le même motif ici même au Bénin. En son temps, le directeur de cabinet du président gabonais, le sieur Accrombessi, avait laissé entendre que le ministre de la défense Kogui N’douro était informé. Une information qui s’est révélée fausse après investigations. De sources proches de la présidence gabonaise, le président Ali Bongo aurait déjà retiré au directeur de cabinet son passeport gabonais qu’il n’hésitait pas à remettre à ses complices sur le vol pour leurs basses besognes.

ABOUBAKAR SIDIKOU
Le Béninois libéré N°1418 du 15/11/11
 


SUR LE MÊME SUJET
AFFAIRE BOURGI: Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy
Selon un proche de l'ancien président du Gabon, ce dernier aurait financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Bis repetita. Le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 est à nouveau visé. Dans un livre à paraître jeudi, Le scandale des biens mal acquis (éd. La Découverte), Mike Jocktane, ancien conseiller personnel et directeur adjoint du cabinet d'Omar Bongo affirme que l'ancien président gabonais a financé la campagne présidentielle de l'actuel chef de l'État français. Dans l'ouvrage, signé des journalistes Xavier Harel et Thomas Hofnung, Mike Jocktane contredit les mots de Robert Bourgi. En septembre, l'avocat franco-libanais ...
Lire l'article
Le Président du Bénin, Thomas Yayi Boni, présente officiellement ses excuses suite à l’incident survenu à l’aéroport de Cotonou avec un avion officiel du Gabon, le 13 novembre 2011, selon un communiqué de presse du service de presse de la Présidence de la République Gabonaise, que nous publions in extenso. Communiqué de presse officiel de la Présidence de la République du Bénin lu à la télévision publique béninoise, l’ORTB (Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin), le mardi 15 novembre 2011 par Edouard A. Ouin-Ouro, Secrétaire Général de la Présidence de la République du Bénin : «Le vendredi 11 novembre ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres du groupe Afrique Caraïbes, Pacifique (ACP) a procédé à la révision de l’accord dit Accord de Cotonou, pour la deuxième fois depuis la signature en 2000, lors d’une réunion qui s’est tenu à Ouagadougou du 17 au 20 juin 2010. Les ministres du groupe Afrique Caraïbes, Pacifique (ACP) ont pris part du 17 au 20 juin dernier à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, aux travaux de la 35ème session du Conseil conjoint des ministres du groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique/Union européenne (ACP-UE). C’est le président du Faso, Blaise Compaoré, qui a présidé lesdits ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba est arrivé lundi à Cotonou pour une visite de travail de 24h dans la capitale économique du Bénin où il a été accueilli par son homologue béninois, le docteur Thomas Yayi Boni, a appris l’AGP de source proche de la délégation gabonaise. Selon la source, il est prévu cette après-midi un entretien entre les deux personnalités. En revanche, mardi il devrait y avoir la signature de plusieurs accords de coopération entre Porto-Novo. Avant le Bénin, le président Ali Bongo Ondimba a assisté dimanche à Dakar aux manifestations marquant le 50ème anniversaire de l’indépendance du ...
Lire l'article
Le président gabonais aurait quitté Libreville, la capitale gabonaise, à bord d’un avion médicalisé dans la soirée du 5 mai ou dans la matinée du 6, selon une information publiée par Jeune Afrique. Le doyen des chefs d’Etat africains qui a annoncé mercredi dernier « la suspension momentanée de ses activités », compterait se reposer et se soigner en Europe. La France et la Suisse auraient été envisagées mais le président gabonais aurait finalement opté pour l’Allemagne. Aucune source officielle ne confirme, pour l’heure, cette information.
Lire l'article
Le vice président de la République, Di Djob Divungui Di Ndingue a quitté Libreville dimanche à destination de Cotonou au Bénin où il va représenter le chef de l’Etat gabonais au Sommet sur les maladies tropicales négligées qui s’ouvre ce 30 mars. Cotonou, la capitale béninoise, abrite le Sommet africain sur les maladies tropicales négligées, au nombre desquelles l'Ulcère de Buruli, du 30 mars au 6 avril prochains et dont le thème est « La lutte contre la pauvreté et la maladie: donner de l’espoir aux mères et aux enfants ». Cette décision a été prise en signe de reconnaissance aux ...
Lire l'article
Le vice-président de la République gabonaise, Didjob Divungi Di Ndingue, est à Cotonou, au Bénin, où il prend part au Sommet africain sur les maladies tropicales négligées. Ces travaux doivent notamment permettre de dresser le bilan des recherches sur l’ulcère de Buruli, la troisième maladie mycobactérienne chez l’homme après la lèpre et la tuberculose, et d’identifier les moyens de renforcer la lutte contre cette maladie et la prise en charge des personnes atteintes. Les délégations venues de près d’une quinzaine de pays d’Afrique subsaharienne sont réunies à Cotonou, au Bénin, ce 30 mars pour le Sommet africain des maladies tropicales ...
Lire l'article
Le vice-président gabonais, Didjob Divungi Di Dinge prend part lundi à Cotonou (Bénin) au sommet africain sur les maladies tropicales négligées, a-t-on appris de bonne source. M. Divungi Di Dinge devrait prononcer une allocution au cours de ce sommet prévu pour s’achever ce lundi soir. Un sommet axé sur plusieurs thèmes notamment concernant l’ulcère de Buruli. Ces travaux seront sanctionnés par une conférence de presse dans la soirée, indique la source et un dîner de gala offert par le président béninois, le docteur Thomas Boni Yayi.
Lire l'article
Gabon: L’avocat Thierry Lévy interdit de monter dans un avion pour Libreville
Défenseur de Gabonais qui ont été écroués pour «propagande» contre le régime d'Omar Bongo, il lui a été signifié que son visa avait été annulé. «Sans précédent», selon l’avocat William Bourdon, qui pourtant en a vu d’autres. Ce matin, son confrère, Me Thierry Lévy, défenseur des Gabonais écroués la veille pour «propagande», a été «empêché» en fin de matinée par la police aux frontières (PAF) à Roissy de prendre un avion pour Libreville. Me Lévy était en salle d’embarquement quand les policiers sont venus lui signifier que son visa de quatre jours avait été annulé in extremis par les autorités gabonaises ...
Lire l'article
AFFAIRE BOURGI: Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy
Gabon : Yayi Boni fait ses excuses aux autorités gabonaises
Les pays ACP révisent l’Accord de Cotonou 2000
Gabon-Bénin : Arrivée d’Ali Bongo Ondimba à Cotonou
Bongo Doit Partir
Omar Bongo aurait quitté le Gabon à bord d’un avion médicalisé
Gabon: Le vice président de la République à Cotonou au Sommet sur les maladies tropicales négligées
Gabon : Divungi planche sur les maladies tropicales à Cotonou
Santé/Afrique: Le VPR à Cotonou pour le sommet africain sur les maladies tropicales négligées
Gabon: L’avocat Thierry Lévy interdit de monter dans un avion pour Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Politique,Rumeurs
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*