Socialisez

FacebookTwitterRSS

RD Congo : Kabila proclamé vainqueur, l’opposition va manifester

Auteur/Source: · Date: 17 Déc 2011
Catégorie(s): Afrique

Le président sortant de la RD Congo, Joseph Kabila, 40 ans, a été proclamé vainqueur de la présidentielle à un tour du 28 novembre, vendredi par la Cour suprême de justice (CSJ) malgré des semaines de contestation du scrutin au plan national et international. La CSJ a confirmé la totalité des résultats provisoires annoncés le 9 décembre par la Commission électorale (Céni) et rejetés par l’opposition, qui attribuaient la victoire à M. Kabila, avec 48,95% des suffrages, devant dix autres candidats, dont l’opposant de 78 ans Etienne Tshisekedi (32,33%), arrivé second. Ce dernier avait rejeté ces résultats et s’était autoproclamé “président élu” de la RDC.

Vendredi soir, son parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a annoncé l’organisation de manifestations “lundi ou mardi” en RD Congo pour “faire échec à ce hold-up électoral”, a déclaré Jacquemin Shabani, secrétaire général du parti. Des rapports d’observateurs nationaux et internationaux, notamment de l’Union européenne, du Centre Carter et ses Etats-Unis, ont aussi déploré le “manque de transparence” ou de “crédibilité” du processus électoral et dénoncé aussi de nombreuses “irrégularités”. Etienne Tshisekedi avait d’emblée écarté toute idée de contester les résultats devant la Cour suprême, en la qualifiant “d’institution privée de Kabila”. Le chef de l’Etat, qui ne s’est pas encore adressé à la nation depuis le 9 décembre, a reconnu des “erreurs” lors de la présidentielle tout en estimant qu’elles n’invalidaient pas les résultats, lors d’une conférence de presse en anglais lundi pour des médias anglophones principalement. Il doit prêter serment mardi.

Paris appelle les politiques “au calme et au dialogue”

Samedi, la situation était néanmoins calme dans les rues du pays. A Kinshasa, les commerces étaient ouverts et les taxis circulaient comme habituellement.

Le chef de la diplomatie belge Didier Reynders a regretté samedi dans un communiqué l’absence d'”examen plus approfondi, critique et indépendant des résultats” par la CSJ. Il a renoncé à se rendre à Kinshasa pour la prestation de serment du président Kabila. L’ancienne puissance coloniale sera représentée par son ambassadeur en RDC. De son côté, le e gouvernement français a dit “prendre note” de la validation par la Cour suprême de la République démocratique du Congo de la réélection du président Joseph Kabila et a appelé “tous les acteurs politiques congolais au calme et au dialogue”.

Des élections jusqu’en 2013

Héritier du pouvoir à 30 ans après l’assassinat en 2001 de son père Laurent-Désiré Kabila – le tombeur de Mobutu -, élu une première fois en 2006 en promettant le retour à la paix et la reconstruction d’un pays ruiné par deux guerres (1996-1997, 1998-2003), Joseph Kabila s’était déclaré “sûr” de ne pas perdre lors de sa campagne, après avoir opportunément fait réviser la Constitution en janvier pour faire passer la présidentielle de deux à un seul tour. En 2006, il avait largement devancé (58,05%) au second tour le vice-président Jean-Pierre Bemba, devenant alors le premier président de RDC élu ausuffrage universel direct. La fin de campagne électorale et le scrutin du 28 novembre dernier avaient été émaillés de violences dans le pays, où au moins 18 civils ont été tués par les forces de sécurité, selon l’ONG Human Rights Watch.

L’annonce de la réélection de Kabila par la Céni le 9 décembre avait aussi déclenché des violences, principalement à Kinshasa où au moins cinq personnes sont mortes, d’après les autorités. Le résultat provisoire des législatives, qui se sont déroulées avec la présidentielle, est attendu mi-janvier. Le double scrutin a débuté un cycle d’élections (provinciales, sénatoriales, locales) qui doit se poursuivre jusqu’à l’été 2013. 


SUR LE MÊME SUJET
Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), le docteur Jean Ping a validé hier à Abidjan en Côte d’Ivoire, la victoire du président de la RD Congo, Joseph Kabila Kabangé. «Le président Joseph Kabila a été réélu. Il y a eu des contestations. Nous avons dit à ceux qui contestaient de porter leurs requêtes à la connaissance des juridictions. La justice s’est prononcée en confirmant la victoire du président Kabila.», a déclaré l’ex ministre des Affaires étrangères du Gabon à la sortie de son audience avec le numéro un ivoirien, Alassane Ouattara. « Nous nous réjouissons ...
Lire l'article
Réélu lors d’une élection marquée par des fraudes massives, Joseph Kabila a été désavoué par les chefs d’État africains qui n’ont pas assisté à son investiture à la tête de la République démocratique du Congo (RDC), mardi 20 décembre à Kinshasa. À l’exception du Zimbabwéen Robert Mugabe. Mardi 20 décembre à Kinshasa, seul un chef d’État africain, le Zimbabwéen Robert Mugabe, a assisté à l’investiture de Joseph Kabila après sa réélection pour un deuxième quinquennat à la tête de la République démocratique du Congo (RDC). Un affront qui sonne comme un terrible désaveu pour Joseph Kabila, dont l’élection est entourée de ...
Lire l'article
Les récentes déclarations d’Étienne Tshisekedi font craindre le pire alors que Joseph Kabila a été investi président de la République ce mardi 20 décembre à Kinshasa. C’est dans un climat de tension extrême que Joseph Kabila, réélu président de la République démocratique du Congo (RDC) au terme d’un scrutin dont la légalité et la transparence sont mises en doute par les observateurs nationaux et internationaux, a prêté serment ce mardi 20 décembre à Kinshasa « jurant devant Dieu et la nation (... ) de sauvegarder l'unité nationale, de ne (se) laisser guider que par l'intérêt général et le respect des droits ...
Lire l'article
Plus d'une semaine après la présidentielle, l'opposition camerounaise rejette par avance les résultats d'un scrutin, selon elle, verrouillé et en faveur du président sortant Paul Biya. Après avoir déposé des recours en annulation pour fraudes auprès de la Cour suprême qui siège en lieu et place du Conseil constitutionnel, sept candidats à la présidentielle du 9 octobre appellent les Camerounais à manifester si les résultats ne sont pas annulés, rapporte RFI. Sept candidats de l’opposition ont paraphé le 17 octobre la déclaration de Yaoundé, John Fru Ndi, Adamou Ndam Njoya, Bernard Achu Muna, Ayah Paul Abine, Jean de Dieu Momo, Edith ...
Lire l'article
Libreville, 1er août (GABONEWS) – Le Secrétaire général du parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir), Faustin Boukoubi, face à la presse nationale et internationale, affirme ce lundi que «Ali Bongo Ondimba est largement vainqueur sur toute l’étendue du territoire » de la présidentielle anticipée du 30 août sur la base des résultats dont dispose cette formation. Actualité du :31/08/2009 Monsieur Faustin Boukoubi a, sur sa lancée, invité le candidat Pierre Mamboundou au respect du patriotisme et de la légalité et de se fier aux résultats des urnes. Le représentant de l’Alliance pour le changement ...
Lire l'article
Le Premier ministre de la République démocratique du Congo (RDC), Antoine Gizenga Fundji, a présenté sa démission le 25 septembre en invoquant les limites physiques liées à son âge avancé. A 83 ans, monsieur Gizenga avait commencé sa carrière en 1960 à la tête du gouvernement de Lumumba et était revenu à la tête du gouvernement congolais depuis les dernières présidentielles lors desquelles il s'était hissé à la troisième place en obtenant 13,6% des suffrages derrière Kabila et Bemba. Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila s'est vu remettre le 25 septembre dernier la lettre de démission ...
Lire l'article
Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila-Kabangue qui effectue une visite d’amitié et de travail, en vue du renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays, est arrivée mardi, en fin d'après midi dans la capitale gabonaise où il a été accueilli à sa descente d’avion à l'aéroport international Léon Mba de Libreville, par son homologue gabonais, Omar Bongo Ondimba, accompagné des membres du gouvernement. Cette visite en terre gabonaise est la première depuis l’élection de Joseph Kabila-Kabangue à la tête de la RD-Congo le 29 octobre 2006. Manifestement, outre le renforcement des relations diplomatiques entre ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle a procédé mardi soir à la proclamation des résultats de l’élection des membres des conseils départementaux et municipaux du 27 avril dernier, qui sont avérés conformes aux procès verbaux transmis par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), faisant ressortir une large victoire du Parti démocratique gabonais (parti au pouvoir), même si quelques erreurs matérielles ont pu être relevées concernant certains d’entre eux, nécessitant de la part de la haute juridiction, « les rectifications et les redressements qu’elle a jugé nécessaires », avec une volonté de sanctionner les citoyens coupables de violences, à l’exemple du député ...
Lire l'article
Lors d'une conférence de presse, samedi 5 avril, le chef de l'opposition, Morgan Tsvangirai, s'est déclaré pour la première fois vainqueur de l'élection présidentielle du 29 mars alors que la Commission électorale n'a toujours pas publié les résultats officiels de cette élection. M. Tsvangirai, qui n'était pas apparu en public depuis mardi, a également estimé qu'un second tour contre le chef de l'Etat Robert Mugabe n'était "pas nécessaire". "Nous avons gagné l'élection sans qu'un second tour soit nécessaire", a affirmé devant la presse le leader du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), principal parti d'opposition. "En cas de second tour, ...
Lire l'article
Depuis Harare, l'opposition zimbabwéenne du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) a revendiqué, mercredi 2 avril, sa victoire finale, dès le premier tour, aux élections législatives et présidentielle de samedi, en s'appuyant sur ses propres résultats. La Commission électorale lui a donné raison en ce qui concerne les élections législatives. Quatre jours après le scrutin, elle a enfin publié des résultats quasi définitifs pour le scrutin législatif, confirmant que l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (ZANU-PF) de Robert Mugabe a perdu sa majorité au Parlement. Selon la Commission, le MDC et ses factions dissidentes obtiendraient 105 des 210 sièges de ...
Lire l'article
Jean Ping valide la victoire de Joseph Kabila
RDC – Présidentielle : une investiture sans chefs d’État pour Joseph Kabila
RDC : Kabila investi président, craintes de violences
Cameroun / Présidentielle : l’opposition rejette et appelle à manifester si le scrutin du 9 octobre n’est pas annulé
Gabon: « Ali Bongo Ondimba est largement vainqueur sur toute l’étendue du territoire », SG du PDG
RD Congo : Démission du Premier ministre Gizenga
Gabon: Diplomatie / Le président Joseph Kabila en visite à Libreville, la situation politique en RDC en toile de fond
Gabon: Locales 2008: la Cour constitutionnelle proclame les résultats donnant le PDG vainqueur sans péril
Zimbabwe : le candidat de l’opposition se déclare vainqueur à la présidentielle
Au Zimbabwe, l’opposition proclame sa victoire finale à la présidentielle, selon ses propres résultats


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Déc 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*