Socialisez

FacebookTwitterRSS

BDC-majorité: Guy Christian Mavioga décolère et appelle au partage

Auteur/Source: · Date: 27 Déc 2011
Catégorie(s): Politique

En déclarant ce mardi, au cours d’une mise au point postélectorale des élections législatives du 17 décembre dernier que « le vin est tiré, il faut le boire », le secrétaire général du Bloc Démocratique Chrétien (BDC), Guy Christian Mavioga a décoléré et appelé les plus hautes autorités du pays au partage pour garantir un développement solide, durable et harmonieux.

En bon perdant, le secrétaire général du BDC a rassuré ses militants sur ce qu’il ne fera pas de recours en annulation pour contester les victoires des élus du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), opposés à ses candidats sur les mêmes sièges.

Le BDC avait investi 11 candidats à travers le Gabon lors de ces élections législatives. Tous les candidats dont Claudine Ayo Mavioga, l’épouse du secrétaire général du BDC candidate au 2ème siège du 5ème arrondissement de la commune de Libreville ont été laminés par les nouveaux élus du parti au pouvoir qui a raflé 113 des 120 sièges en jeu.

Aussi, le secrétaire général du BDC qui dénonce la manière avec laquelle s’est déroulée l’élection n’a pas caché son mécontentement.

« Aucun développement n’est possible et solide sans plusieurs sons de cloches », a estimé M. Mavioga ajoutant que l’état de droit : « C’est respecter les lois, la constitution mais aussi les droits humains ».

En décolérant, il a averti que « s’il y a démission parentale, chaque enfant va s’assumer et gare aux dégâts».

Confiant en l’avenir, il a anticipé sur ce que sa formation politique qui participe à la consolidation de la démocratie dans notre pays, présentera bel et bien des candidats aux prochaines échéances électorales notamment en ce qui concerne les locales et les sénatoriales.

M.Mavioga a également félicité le gouvernement et les institutions de l’Etat pour avoir respecté les lois en organisant les élections dans les délais.

A noter que c’est la première fois que le BDC participait à une élection dans le pays en tant que parti politique. Soit un an seulement après sa reconnaissance légale par le ministère de l’Intérieur. 


SUR LE MÊME SUJET
Interrogé sur l’enjeu des élections législatives du 17 décembre prochain auquel le Bloc Démocratique Chrétien a présenté 11 candidats dans six provinces, son secrétaire général, Guy Christian Mavioga a déclaré que « Nous ne voulons plus des députés bénis oui-oui, c'est-à-dire des bras cassés ». « Au niveau de l’Assemblée Nationale nous pensons que ne voulons plus des députés bénis oui-oui, c'est-à-dire des bras cassés d’où la présence des élus BDC pour remonter le niveau et apporter une majorité confortable et efficace au président de la majorité républicaine pour l’émergence car le Chef a besoin des députés BDC pour lui apporter ...
Lire l'article
Les partis politiques membres de la majorité républicaine pour l’émergence ont organisé, ce samedi, au carrefour rio, un meeting de clarification en vue d’édifier les Gabonais sur la fronde de l’opposition à quelques deux mois des élections législatives. « Il fallait qu’on vienne à rio parce-que c’est, en ce même lieu qu’on croyait acquis à l’opposition, que nos détracteurs nous ont faussement accusé au sujet de la biométrie », a situé Marcel Sandoungout, considéré comme un cacique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). « Cette place n’est pas la propriété de personne si ce n’est aux Gabonais », a déclaré, ...
Lire l'article
Christian Magnagna, membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a remporté samedi, les primaires de cette formation politique pour le siège unique de la commune de Mounana, dans la province du Haut Ogooué, en battant, par 42 voix contre 8, Virginie Lepouta, membre du Conseil national. Monsieur Magnagna sera donc le candidat de ce parti à la prochaine élection législative et devra défendre les couleurs de cette formation devant certainement les candidats des autres partis. Ces primaires qui ont enregistré deux (2) candidats pour cinquante (50) votants, donnent désormais le choix à la base, c'est-à-dire aux simplement militants, ...
Lire l'article
Interrogé ce vendredi sur l’existence d’un fonds spécial destiné aux générations futurs pour 2025, créé par le gouvernement depuis 1998, le Président du Conseil National de la Jeunesse Gabonaise (CNJG), Paul Alain Mavioga, a répliqué en demandant : « À quand un fonds pour les générations actuelles ? ». « Nous sommes tombés sur la loi qui met en place un fonds spécial pour les générations futurs pour 2025. Seulement, je ne comprends pas comment le gouvernement peut déjà penser à 2025 qui est une date assez éloignée alors qu’aujourd’hui, le Gabon forme et continu à former des jeunes qui ...
Lire l'article
A l’occasion de la présentation des nouveaux édiles des communes de Mitzic et Guiétsou, le secrétaire général du Parti Démocratique gabonais (PDG) Faustin Boukoubi et le premier secrétaire du Parti gabonais du centre indépendant (PGCI), Luccherie Gahila, ont réitéré hier leur engagement à respecter l’article 18 de la charte de la majorité républicaine pour l’émergence. Le premier secrétaire du PGCI, en allant présenter les heureux élus de la commune de Mitzic, Jean Ntem Eyeghe, et de Guiétsou, Bernard Pambo, a voulu à travers cet acte gratifier son allié et homologue de la majorité républicaine pour leur participation active pour ce challenge. ...
Lire l'article
Lors du scellement, lundi, de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » regroupant une vingtaine de partis politiques autour du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a dévoilé certaines lignes du cadre juridique de cette coalition. Les vingt partis de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » sont : le Parti PDG, au pouvoir, le CLR, l’ADERE, le PGCI, le RDP, le RDR, le RPG, l’UDC, Gabon Avenir, le FDC, le PT, l’UPN, le Moréna Originel, le Moréna Unioniste, le CCDG, le PSU, l’UDIS, le Groupe Tchango, le Groupe ...
Lire l'article
Le Bloc démocratique chrétien (BDC) a annoncé dimanche à Libreville, soutenir le candidat investi par la majorité présidentielle pour l’élection présidentielle anticipée du 30 août prochain. ‘’Le BDC est un parti qui a signé en 2001, la charte de la majorité présidentielle avec feu le président Omar Bongo Ondimba, soutien le candidat investi par cette majorité présidentielle qui se trouve être Ali Bongo Ondimba’’, a déclaré le président de ce parti Guy Christian Mavioga au cours d’une rencontre de clarification avec ses militants et sympathisants. Il a affirmé rester fidèle à cette famille politique et qu’il doit défendre son bilan et ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a déclaré mardi à Libreville au sortir de la réunion qu’il a présidé, en présence des différentes formations de la majorité présidentielle, que « la quasi totalité des partis politiques de la majorité demeurent fidèles à la majorité », a rapporté la première chaîne de la radio télévision gabonaise (RTG1) dans son journal de 20 heures. « Tous les partis politiques de la majorité sont affligés de la disparition du chef de la majorité, Omar Bongo Ondimba, a souligné Faustin Boukoubi, avant de constater ...
Lire l'article
Le Parti démocratique (PDG au pouvoir) par la voix du président de son Groupe parlementaire à la chambre des députés, Luc Marat Abyla a jugé « pertinente » la Feuille de route 2008 du gouvernement présentée jeudi, dans l’Hémicycle du palais Léon Mba par le premier ministre Jean Eyéghé Ndong, en faisant valoir que cette initiative, du moins dans ses principales lignes d’action issues des différents départements ministériels, souligne la volonté des dirigeants du pays à vaincre l’immobilisme en engageant sur le terrain des actions énergiques, visant à vaincre la précarité galopante qui frappe les populations, surtout dans l’arrière-pays, en ...
Lire l'article
Communiqué de presse, pour diffusion immédiate C'est avec fermeté que le BDP-Gabon Nouveau condamne le double crime commis par le régime Bongo envers le peuple gabonais. En arrêtant jeudi dernier (28 juin 2007) Guy-Christian Mavioga, et en décidant la suspension du journal L'Espoir, journal dont Monsieur Mavioga est le directeur de la publication, le régime Bongo a encore une fois fait preuve d'arbitraire, de criminalité et de forfaiture. L'arbitraire, c'est quand, pour étouffer une critique politique, le dictateur gabonais fait fermer un journal et emprisonner son directeur de publication, sur la base de justifications douteuses telles que "M. Mavioga est fonctionnaire, or ...
Lire l'article
Législatives 2011 / « Nous ne voulons plus des députés bénis oui-oui, c’est-à-dire des bras cassés », Guy Christian Mavioga (SG du BDC)
La majorité édifie le peuple sur la fronde de l’opposition
Législatives 2011: Christian Magnagna remporte les primaires du PDG dans le siège de Mounana
Emploi des jeunes / « A quand un fonds pour les générations actuelles ? », Paul Alain Mavioga, Président du CNJG
Les leaders du PDG et du PGCI réitèrent le caractère solidaire de la Majorité
Les partis de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » et leur cadre juridique dévoilés
Gabon: Le BDC annonce son soutien au candidat de la majorité présidentielle
Gabon: La quasi totalité des partis politiques de la majorité demeurent fidèles à la majorité », (Faustin Boukoubi, secrétaire général du PDG)
Gabon: Assemblée nationale / le PDG (Majorité) juge « pertinente la Feuille de route » du gouvernement et critique l’attitude du RPG (Majorité)
Le BDP-Gabon Nouveau condamne l’arrestation de Guy-Christian Mavioga, directeur de publication du journal L’Espoir


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Déc 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*