Socialisez

FacebookTwitterRSS

Guerre de communiqués et fracture béante à l’UPG

Auteur/Source: · Date: 25 Jan 2012
Catégorie(s): Politique

Alors que, le 20 janvier, les militants de l’Union du peuple gabonais (UPG) viennent seulement de mettre un terme aux trois mois de deuil décrété après le décès de leur leader, Pierre Mamboundou, ce parti politique affiche, à travers une série de communiqués contradictoires, un tumulte qui ne traduit rien d’autre l’évolution de sa mitose.

En effet, selon une communication du secrétaire exécutif de l’UPG, Mathieu Mboumba Nziengui, un jeu de chaises musicales est intervenu, le 24 janvier dernier, au sein de cette formation politique. Cinquante trois (53) de ses membres, anciens et nouveaux promus ont été portés à la tête de plusieurs départements politiques du parti, «conformément aux statuts et règlement intérieur».

On note cependant que le secrétariat général n’a pas été touché. Il sera toujours assumé par l’ancien président du Comité olympique gabonais, Fidèle Waura, dont l’adjoint confirmé est Vincent Nguimbi Mangouala. De même, le secrétariat du Conseil n’a enregistré aucun changement. Il reste aux mains de Parfait Kombila

Coup de théâtre. Le 25 janvier, un autre communiqué, signé du Premier secrétaire politique de l’UPG, Pierre Claver Mihindou Koumba, vient indiquer que les décisions des 20, 21 et 24 annoncés par le secrétaire exécutif de l’UPG, Mathieu Mboumba Nziengui, n’ont aucune valeur. Il s’agirait de «mesures ne visant qu’à épurer le Conseil, des membres loyaux, nommés par le Président Pierre Mamboundou», note-t-on dans le texte signé par Pierre Claver Mihindou Koumba. .

Autrement dit, la formation politique laissée par Pierre Mamboundou est divisée et si la tendance se poursuit, on pourrait assister à sa scission. Le communiqué de Pierre Claver Mihindou Koumba établi d’ailleurs à ce propos que «Monsieur Mboumba Nziengui cherche à se confectionner une direction du parti à sa totale dévotion, aux fins de remettre en cause toutes les décisions prises contre son gré, en commençant par la convocation du congrès dont la date est déjà fixée de manière consensuelle» Que cette direction de l’UPG «à sa dévotion puisse l’autoriser à entrer au gouvernement issu de la parodie d’élections législatives de décembre 2011, dans lesquelles il a engagé le Parti avec légèreté».

Comme pour prendre l’opinion publique à témoin, le même communiqué appelle à s’étonner «de la remise en cause de la décision prise souverainement par le Conseil, le 19 octobre 2011 de ne pas prendre part aux élections législatives de décembre 2011 faute de garantie de transparence, mettant en avant la volonté de la famille du président Mamboundou, toutes pratiques contraires aux usages démocratiques ; Du refus d’organiser les primaires sur les sièges ayant enregistré des candidatures multiples, reniant une tradition bien installée par le président Pierre Mamboundou lui-même ; De la décision unilatérale de démettre le porte-parole du parti, Monsieur Thomas Ibinga Mbougou, nommé par le président Pierre Mamboundou ; Du choix de la cooptation à huis clos et en dehors du siège comme mode de désignation des candidats ; De l’engagement des recours devant la Cour constitutionnelle, au mépris de la délibération contraire du Conseil du Secrétariat Exécutif du Parti».

Le communiqué dirigé contre la frange de l’UPG emmenée par le secrétaire exécutif de l’UPG, Mathieu Mboumba Nziengui, se conclu en ces termes : «je prends la responsabilité ce jour en ma qualité de Premier Secrétaire Politique de l’Union du Peuple Gabonais, nommé par le Président Pierre Mamboundou de denier toute validité aux dernières décisions».

Le camp Mathieu Mboumba Nziengui et Fidèle Waura ne va certainement pas se croiser les bras face à ce pilonnage au mortier. On attend le rebondissement de cette affaire qui sent la fin de l’UPG. 


SUR LE MÊME SUJET
Double fracture ouverte à l’UPG
Au lendemain de la décision de réaménagement ‘‘à titre transitoire’’ du secrétariat politique et général de l’Union du peuple gabonais (UPG), signée du Secrétaire exécutif, Mathieu Mboumba Nziengui, le 1er Secrétaire politique chargé de l’Education dénonce, dans un communiqué, la ‘‘volonté affichée, d’épurer le Conseil des membres loyaux, nommés par le président Pierre Mamboundou.’’ Le Premier secrétaire politique de l’Union du peuple gabonais(UPG), Pierre Claver Mihindou Koumba, la deuxième personnalité du parti de l’Opposition, a ‘‘dénié toute validité aux dernières décisions’’ prise par le Secrétaire exécutif (le numéro un) Mathieu Mboumba Nziengui. ‘‘Agacé par le rappel à l’ordre régulièrement effectué par ...
Lire l'article
Déclaration de Pierre Claver MIHINDOU KOUMBA, premier secrétaire politique de l’UPG
Mesdames, Messieurs, Par décisions des 20, 21 et 24 janvier 2012, Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, Secrétaire Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais, chargé d’expédier les affaires courantes jusqu’à la tenue du premier Congrès du Parti, vient de prendre un train de mesures individuelles, avec pour volonté affichée, d’épurer le Conseil, des membres loyaux, nommés par le Président Pierre MAMBOUNDOU. Particulièrement agacé par les procédures démocratiques laissées par Pierre MAMBOUNDOU, qui ont fait la grandeur du Parti pendant vingt deux ans, Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI vient de dévoiler une idée mal ressassée, selon laquelle, il n’entend pas se laisser emprisonner par les ...
Lire l'article
Les candidats du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR) aux dernières élections législatives étaient le jeudi 19 janvier dernier à Libreville, autour du président de leur parti, Jean Boniface Assélé. A-t-on appris de sources concordantes. Occasion pour les uns et les autres de discuter de la réorganisation de ce parti membre de la Majorité, au sortir d’un scrutin qui aura été à la fois douloureux et satisfaisant pour les instances du parti. Cette rencontre a également été l’occasion pour le président du CLR d’annoncer la tenue en mars prochain d’un congrès dit de restructuration. Par ailleurs, selon une source proche de l’Union du ...
Lire l'article
Le nouveau Secrétaire Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais (UPG opposition), Mathieu Mboumba Nziengui a déclaré qu’il entend présenter des recours au sortir des élections législatives du 17 décembre dernier au sortir desquelles le Parti Démocratique Gabonais a raflé 113 sièges sur les 120 que compte l’Assemblée Nationale. « Nos candidats ont perdu les armes à la main et c’est pour cela que nous allons présenter des recours pour que la Cour Constitutionnelle nous rétablisse dans nos droits » a-t-il affirmé ce mardi face à la presse à Libreville. Aussi, le Secrétaire Exécutif de l’UPG dit détenir des preuves de cas de ...
Lire l'article
Le secrétaire exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) Mathieu Mboumba Nziengui a annoncé jeudi la participation de cette formation politique aux prochaines législatives après avoir publié, au lendemain de la mort du leader , Pierre Mamboundou décédé le 15 octobre dernier, un communiqué qui faisait état de la non participation de ce parti à ce scrutin. "Le Conseil du Secrétariat Exécutif déclare (…) que l’Union du Peuple Gabonais prendra part aux prochaines élections législatives", a affirmé M. Mboumba Nziengui dans un communiqué lu dans la matinée de jeudi à télévision publique, la RTG 1. Le communiqué précise que la ...
Lire l'article
Après une « valse hésitation », le parti d'opposition UPG (Union du peuple gabonais) a finalement décidé de participer aux élections législatives du 17 décembre prochain. Mercredi 2 novembre, le porte-parole de l'UPG, le parti de feu Pierre Mamboundou, avait signé une déclaration appelant à empêcher le scrutin. Mais ce jeudi, dans une déclaration à la télévision nationale, le secrétaire exécutif de l'UPG a annoncé un revirement. Mathieu Mboumba Nziengui, Secrétaire exécutif de l'Union du peuple gabonais (UPG): "Les membres du secrétariat se sont librement exprimés [...] Sur trente votants, seize se sont exprimés en faveur de notre participation aux élections ...
Lire l'article
Suite au branle-bas né dans la classe politique gabonaise après la récente rencontre, à Paris (France), du président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), parti de l’Alliance pour le changement et la Restauration (ACR, opposition) et le président de la République Ali Bongo Ondimba, chef de file du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), l’ACR est monté au créneau ce jeudi pour « faire sa mise au point » et taire la guerre des communiqués qui en a découlé, a constaté GABONEWS. GABONEWS livre, in extenso, le communiqué rendu public ce jeudi, en après-midi, à Libreville, par le Secrétaire ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - A la veille du scrutin, qui doit désigner le successeur d’Omar Bongo décédé en juin dernier, la guerre des nerfs a éclaté dans la nuit de dimanche à entre trois des principaux candidats, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Ali Bongo Ondimba et les deux candidats indépendant Pierre Mamboundou et André Mba Obame qui se disent chacun en tête du scrutin. Le secrétaire du PDG, Faustin Boukoubi, l’ancien ministre de l’intérieur André Mba Obame et le candidat indépendant Mamboundou de l’Union du peuple gabonais (UPG) Pierre Mamboundou se disent en tête du scrutin en se ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
Les Jeunes Volontaires Francophones du Gabon (JVF), ont poursuivi samedi dernier à Libreville, à dispenser des formations gratuites sur les Technologies de l’information et de la communication (TIC). Au Campus numérique francophone de Libreville (CNFL), antenne de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), ces formations sont axées sur les modules de formation suivant : la bureautique, l’infographie, la gestion et la création des sites web . Les étudiants sont les cibles privilégiées de même que les responsables des associations de jeunesse, tout comme la gent féminine. Selon Andy Roland Nziengui, président de JVF international, « ce projet s’inscrit en droite ligne du ...
Lire l'article
Double fracture ouverte à l’UPG
Déclaration de Pierre Claver MIHINDOU KOUMBA, premier secrétaire politique de l’UPG
Gabon : Le CLR et l’UPG à l’heure des congrès
Législatives / L’UPG entend déposer des recours
Législatives 2011 : l’UPG désormais dans la course
Au Gabon, l’UPG participera bien aux élections législatives
Politique – Opposition / Après la guerre des communiqués, l’ACR fait sa mise au point et « déclare clos l’incident avec la CPPA»
Gabon/Présidentielle: guerre des nerfs à la veille des résultats
Communiqués de Presse
Gabon: Les Jeunes Volontaires Francophones veulent réduire la fracture numérique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Jan 2012
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*