Mercredi
17 juillet 2019
07h32
New Jersey
Pensée du jour 
Qu'est-ce qu'un intellectuel? C'est quelqu'un qui, en dehors de sa propre compétence, porte sur la place publique des problèmes de fond. L'intellectuel pose des problèmes généraux et fondamentaux, à la différence des experts.
Edgar Morin, sociologue et écrivain français (Jeune Afrique No. 2004, p. 23)
accueil | vote | forums | chatLe BDPiste | répertoires | images | communiqués
ATTENTION - CE SITE EST VIEUX
NOUS AVONS CHANGE DE SITE!!!

NOUS AVONS CHANGE DE SITE EN MAI 2005.
CE SITE EST MAINTENANT UN SITE D'ARCHIVES CONTENANT TOUS NOS ARTICLES
PUBLIES AVANT MAI 2005. POUR ALLER SUR NOTRE NOUVEAU SITE, CLIQUEZ ICI

bdpgabon.org
PRESENTATION
Présentation
Charte BDP
Cellules BDP
Comité directeur
Appel à la nation
Notre pensée
Que dit la presse?
Communiqués
CIGASANA
Le BDPiste
Donations
Gouvernement BDP
Gouvernement PDG
Publications New!
Audios New!
Videos New!
Rejoignez-nous!
Contactez-nous!
Publiez vos analyses!
Archives
Eveille toi Gabon, une aurore se lève.
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.

 

 

 

Recherche Actualités:
 
Economie africaine: La France pilote et défend la zone franc
Auteur:  Didier Samson  | Date: 8 Avril 2005  | Réactions ()
Section: Gabon/Afrique  | Source: RFI

Le nouveau ministre français de l’Economie et des finances, Thierry Breton, a fait sa première sortie politique en Afrique en allant présider à Cotonou, le 7 avril, la réunion bi-annuelle des ministres des Finances des 14 pays de la zone franc.

Bien que la France n’ait plus l’usage du franc, elle demeure dans la zone franc, puisque la monnaie des colonies françaises d’Afrique (CFA) créée en 1945 et devenue Franc de la communauté financière africaine en 1959 est toujours garantie par le trésor public français. La France garde donc la haute main sur cette monnaie qui lie 14 pays d’Afrique occidentale et centrale. Le ministre français de l’Economie et des finances, Thierry Breton, est allé faire le point de la situation avec ses homologues africains, les gouverneurs des banques centrales et les différents présidents des institutions financières rattachées au franc CFA. Thierry Breton avait également pour mission de défendre une idée chère au président français Jacques Chirac qui concerne la taxation des billets d’avion pour financer les programmes de santé en Afrique.

L’idée « petit à petit fait son chemin » affirme Thierry Breton qui promet de soumettre le projet aux pays riches et industrialisés membres du G8. Selon les autorités françaises cette taxation internationale sur les transports aériens devrait « assurer un financement sur le long terme ». Les potentiels bénéficiaires ont naturellement manifesté un grand intérêt pour ce projet français, mais n’ont pas perdu de vue les  principaux thèmes à l’ordre du jour de la rencontre de Cotonou qui portent « la micro finance et les transferts financiers des migrants, la convergence des politiques économiques, le secteur bancaire et le financement de l’économie, l’agenda 2005 en matière de développement et la préparation des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale ». Une petite journée de communications diverses et les argentiers de la zone franc se sont félicités « de la reprise économique » qui se manifeste par « une croissance de plus de 5% en 2004 » dans l’ensemble de la zone.

Comment regagner le terrain perdu

La présence du ministre français de l’Economie et des finances n’est pas anodine dans ce contexte. En effet, depuis quelques années, les échanges entre la France et les pays de la zone franc sont en baisse régulière. Seulement deux pays, le Burkina Faso et la Guinée équatoriale ont vu leurs importations de produits français croître de 95%. Malgré une baisse de plus de 15%, la Côte d’Ivoire est le premier pays de la zone à consommer français avec 560 millions d’euros d’importation, devant le Cameroun, 514 millions, le Sénégal 505 millions, le Gabon, 346 millions, le Congo, 220 millions, le Bénin 209 millions. Par ailleurs, les exportations vers la France, essentiellement dominées par des produits agroalimentaires, ont aussi enregistré en 2004 une baisse de 13,8% par rapport aux chiffres déjà en recul en 2003 de 1,42 milliard d’euros. La Côte d’ivoire, le Cameroun, le Gabon, le Sénégal, le Congo concentrent à eux-seuls 90% des importations françaises en provenance des 14 pays de la zone franc.

Les événements politico-militaires en Côte d’Ivoire tiennent une bonne place dans la réduction des échanges notamment par la désaffection des filiales et entreprises françaises implantées dans ce pays. Environ 600 petites et moyennes entreprises tenues ou liées par des groupes français, ont été réduites d’un tiers. Le Gabon qui n’a pas connu les mêmes remous a cependant vu l’implantation des entreprises françaises passée de plus de 106 en 2000 à moins de 80 en 2002. Cette érosion préoccupe les autorités françaises qui manifestent de plus en plus beaucoup d’intérêt pour les pays de la zone franc non francophones. La présence de la France en Guinée équatoriale (hispanophone) et en Guinée Bissau (lusophone) est marginale. L’environnement politique incertain dans nombre de pays de la zone explique aussi le désintérêt des entrepreneurs privés français.

Discutez dans le forum International ou laissez un commentaire ()


Bio de Didier Samson : Pas de biographie pour le moment
Réagir ( commentaires postés)
 Envoyez cet article à vos amis!

Copyright©RFI. Tous droits réservés.
 
Récents Articles::GABON::AFRIQUE::MONDE
Gisement de fer de Belinga: Le consortium est constitué
1.520.000 Gabonais recensés à la veille des élections: Sommes-nous envahis ?
Gabon : Suspension de la perception de la taxe aéroportuaire et portuaire
Togo: les quatre candidats à la présidentielle
Economie africaine: La France pilote et défend la zone franc
Le Nigeria envisage un organisme régional pour protéger le Golfe de Guinée pétrolifère
Le président Bongo Ondimba veut sauver Air Gabon
"Il faut sauver Air Gabon"
Conseil des ministres du jeudi 7 avril 2005: Communiqué final
Gabon-FMI: Félicitations et encouragements à notre pays pour les réformes entreprises
Sur la Nationale 1: Quatre morts et sept blessés graves
Pour échapper à la justice, l'assassin de Mandji se donne la mort
Les basketteuses du Gabon en regroupement pour préparer la 19ème CAN féminine
Un concubin jaloux tue sa compagne à Kafélé
Réel espoir pour juguler la crise de l'habitat

Lire aussi dans les rubriques: Economie | Politique | Santé | Science/Tech Société | Rumeurs | Divers | Loisirs | Médias | Education | Sports | Afrique BDP Annonces | Communiqués | Monde | Révélations | Rapports | Analyses BDP | Discours BDP | Conventions France-Gabon| Communiqués BDP | BDP dans les médias
 
DOSSIERS
Rapports
Révelations
ACTUS BDP
Analyses BDP
Discours

Communiqués BDP@Médias
DOCUMENTS
Conventions France-Gabon
RUBRIQUES
Economie
Politique
Santé
Science/Tech
Société
Rumeurs
Divers
Loisirs
Médias
Education
Sports
Afrique
Communiqués
Monde
ACTIVISME
Poésie liberté

 


BDP-Gabon Nouveau©1998-2007