Samedi
17 novembre 2018
17h31
New Jersey
Pensée du jour 
An error occured,
the error is unable to open counts.txt
reason: No such file or directory
accueil | vote | forums | chatLe BDPiste | répertoires | images | communiqués
ATTENTION - CE SITE EST VIEUX
NOUS AVONS CHANGE DE SITE!!!

NOUS AVONS CHANGE DE SITE EN MAI 2005.
CE SITE EST MAINTENANT UN SITE D'ARCHIVES CONTENANT TOUS NOS ARTICLES
PUBLIES AVANT MAI 2005. POUR ALLER SUR NOTRE NOUVEAU SITE, CLIQUEZ ICI

bdpgabon.org
PRESENTATION
Présentation
Charte BDP
Cellules BDP
Comité directeur
Appel à la nation
Notre pensée
Que dit la presse?
Communiqués
CIGASANA
Le BDPiste
Donations
Gouvernement BDP
Gouvernement PDG
Publications New!
Audios New!
Videos New!
Rejoignez-nous!
Contactez-nous!
Publiez vos analyses!
Archives
Eveille toi Gabon, une aurore se lève.
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.

 

 

 

Recherche Actualités:
 
Présidentielles 2005: Agondjo Okawé à nouveau forfait
Auteur:  L'Union  | Date: 7 Mars 2005  | Réactions ()
Section: Politique  | Source: L'Union

Le vieux leader charismatique du Parti gabonais du progrès (PGP) ne sera pas, pour la seconde fois après 1998, candidat au scrutin présidentiel. Une décision qui sonne comme la fin du combat politique pour ce vieil opposant.

L'ANNONCE par Pierre Louis Agondjo Okawé le leader du Parti gabonais du progrès, de sa non participation à l'élection présidentielle 2005 confirme ce qui est perçu comme la fin du combat politique du vieil opposant au régime du président Bongo Ondimba.

Le vieux leader charismatique du Parti gabonais du progrès, qui, gardait jusque-là le silence comme d'autres chefs de partis politiques sur leurs intentions au sujet du scrutin de désignation du président de la République qui doit avoir lieu à la fin de cette année, a clairement déclaré vendredi dernier, au terme d'une entrevue au palais présidentiel de Libreville, qu'il ne prendra pas part à cette élection.

Un forfait qui n'est pas en soi une surprise, puisque Agondjo Okawé n'était déjà pas en lice lors de la précédente élection résidentielle 1998. Son état de santé ne lui permet plus de résister à la forte pression qui entoure une campagne électorale de la portée de ce scrutin, encore moins, de produire une débauche d~énergie aussi intense que celle que le prétendant à la magistrature suprême doit fournir en allant durant cette période de campagne électorale et même avant à la conquête des suffrages des Gabonais sur l'ensemble du territoire.

Une présence sur le terrain que l'opposant qui, naguère avait y fait ses preuves pour délivrer le discours et les idées des progressistes, n'est pas plus à même d'effectuer avec la même intensité qu'il y a treize ans. Notamment au plus fort de l'avènement de l'ère démocratique et aussi de la première élection présidentielle à laquelle il avait pris part en obtenant au final la troisième place, après Omar Bongo Ondimba et Paul Mba Abessole, aujourd'hui dans les rangs de la majorité présidentielle.

PASSAGE DE TEMOIN. Plus qu'il y a sept ans, cette fois-ci, le jet d'éponge du vieux lutteur à cette échéance capitale pour l'avenir du pays s'inscrit dans la logique du désengagement que ce dernier initie plus sérieusement depuis décembre 2004 des premières loges de la scène politique nationale, professionnelle et familiale et coutumière où son autorité était incontestable dans la ville pétrolière du pays. Tout indique de plus en plus qu'après les fréquents reports de sa retraite politique, Pierre-Louis Agondjo Okawé semble, en tout cas, résolu à passer définitivement le flambeau. Même si ce passage de témoin au sein du Parti gabonais du progrès ne sera officiellement abordé que lors d'un prochain congrès que la hiérarchie prépare activement au vu des nombreuses réunions organisées ces derniers mois à Libreville et Port-Gentil.

Une réunion de la principale instance dirigeante du Parti gabonais du progrès au cours de laquelle pourrait être évoquée la question d'une participation ou non du PGP a l'élection présidentielle ou encore d'un soutien de ce parti politique à une candidature de l'opposition. Car, bien que se déclarant forfait, Agondjo Okawé n'a guère vendredi dernier face à la presse présidentielle, dévoiler un seul élément de la stratégie électorale de son parti dans la perspective de cette consultation majeure. Une démarche qui n'est pas loin de rappeler celle initiée lors de la dernière présidentielle au cours de laquelle bien que non candidat, le vieil opposant n'avait pas hésité à apporter au plus tort de la campagne électorale un soutien franc et déterminant à Pierre Mamboundou. Lequel avait permis à cet opposant de passer en tête dans la capitale économique, naguère fief politique du président du PGP et de devancer, Mba Abessole, qui était à l'époque présenté comme le principal challenger du président Bongo Ondimba, en occupant la seconde place. Cette élection avait provoqué une fracture au sein du-Parti gabonais du progrès, d'autant que le vice-président, Benoît Mouity Nzamba, avait soutenu le Pr Pierre-André Kombila, également en lice à ce scrutin.

Pour l'heure, reste que même si le départ à la retraite de Pierre-Louis Agondjo Okawé est de plus en plus à l'ordre du jour au sein de sa famille politique; il n'est pas évident que le vieux lutteur ne fasse usage de son autorité pour exercer son influence sur la vie de ce parti politique qui entend bien demeurer une force sur la scène politique nationale. Si tel est le cas, on n'est pas loin, de connaître dans les jours ou semaines à venir un rebondissement du côté du PGP, force politique au sein de laquelle les stratégies s'échafaudent au gré des intérêts.

Discutez dans le forum Politique ou laissez un commentaire ()


Bio de L'Union: Pas de biographie pour le moment
Réagir ( commentaires postés)
 Envoyez cet article à vos amis!

Copyright©L'Union. Tous droits réservés.
 
Récents Articles::GABON::AFRIQUE::MONDE
Gisement de fer de Belinga: Le consortium est constitué
1.520.000 Gabonais recensés à la veille des élections: Sommes-nous envahis ?
Gabon : Suspension de la perception de la taxe aéroportuaire et portuaire
Togo: les quatre candidats à la présidentielle
Economie africaine: La France pilote et défend la zone franc
Le Nigeria envisage un organisme régional pour protéger le Golfe de Guinée pétrolifère
Le président Bongo Ondimba veut sauver Air Gabon
"Il faut sauver Air Gabon"
Conseil des ministres du jeudi 7 avril 2005: Communiqué final
Gabon-FMI: Félicitations et encouragements à notre pays pour les réformes entreprises
Sur la Nationale 1: Quatre morts et sept blessés graves
Pour échapper à la justice, l'assassin de Mandji se donne la mort
Les basketteuses du Gabon en regroupement pour préparer la 19ème CAN féminine
Un concubin jaloux tue sa compagne à Kafélé
Réel espoir pour juguler la crise de l'habitat

Lire aussi dans les rubriques: Economie | Politique | Santé | Science/Tech Société | Rumeurs | Divers | Loisirs | Médias | Education | Sports | Afrique BDP Annonces | Communiqués | Monde | Révélations | Rapports | Analyses BDP | Discours BDP | Conventions France-Gabon| Communiqués BDP | BDP dans les médias
 
DOSSIERS
Rapports
Révelations
ACTUS BDP
Analyses BDP
Discours

Communiqués BDP@Médias
DOCUMENTS
Conventions France-Gabon
RUBRIQUES
Economie
Politique
Santé
Science/Tech
Société
Rumeurs
Divers
Loisirs
Médias
Education
Sports
Afrique
Communiqués
Monde
ACTIVISME
Poésie liberté

 


BDP-Gabon Nouveau©1998-2007